Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le plateau

Aller en bas 
AuteurMessage
Maciro Ventigo
Disparu(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 97
Age : 32
Pouvoir spécial : -Résistance
-Maniement du feu.
Niveau de combat : 53
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Le plateau   Mar 19 Mai - 20:41

Comme tous les matins, le jeune homme gravissait les pentes du plateau. Mais aujourd'hui, comme chaque jour depuis la semaine passée, il était seul. A l'aube, il partait seul. Alors que le soleil grimpait dans le ciel, il escaladait la paroi de la montagne et grimpait sur les petits chemins seul.
Et, enfin, il arriva au sommet du plateau seul.
Et encore une fois, à un kilomètre de lui, il voyait le petit champ où autrefois, il allait, avec Lindila et Pierent. Mais à présent qu'il était seul, il n'y allait plus. Non plus seulement parce qu'il était seul, mais parce que des gens étaient là. Une quarantaine de personnes au bas mot. Lentement mais surement, le champ devenait un chantier, qui accueillerait la base d'une dénomme Gelma Felina. Le jeune homme avait essayé de se renseigner, mais il n'avait eu que peu d'informations sur la mafieuse.
Et à présent, il attendait. Car dès que cette base serait terminée, Lindila et Pierent seraient amenés dedans, Maciro en était sur. Et dès cette heure, la vengance sonnerait.
Mais pour l'instant, il ne pouvait faire grand chose. Aussi, comme tous les jours, il se contenta de s'asseoir sur le sommet et de méditer jusqu'à midi.
Lorsque le soleil arriva au zénith, le jeune homme sortit de lui-même de sa transe. De son sac, il sortit un sandwich, qu'il mangea assez vite,
puis se dit qu'un peu de marche supplémentaire lui ferait du bien. De l'autre côté du plateau, la montagne reprenait son ascension, et la région était assez intéressante, et ce à cause des falaises abruptes, pratiques pour s'exercer, et il y avait également de nombreuses grottes qui avaient servi d'abris une ou deux fois à Maciro et ses amis lorsqu'ils avaient été surpris par des tempêtes trop importantes pour pouvoir rentrer tout de suite.

Maciro entama donc une longue marche à travers le plateau, en esquivant d'assez loin le chantier de la future base mafieuse. Il mit près d'une heure à arriver à l'endroit où la montagne reprenait son ascension sur mille mètres, avant que finalement on en atteigne le sommet. D'une poignée de main habile, le jeune homme commença à grimper sur un coin de la falaise, sans équipement. Il avait pris l'habitude d'y aller de cette façon, et de plus, ce chemin présentait peu de dangers comparé à ceux qu'il empruntait lorsqu'il n'était qu'un adolescent vivant dans les Alpes.
Il arriva sur une protubérance, qui formait une espèce de niveau sur la montagne. C'était dans ce coin là que se trouvaient la majorité des grottes. Le jeune homme se retourna et observa le plateau, deux cent mètres en dessous de lui, le plateau qu'il avait quitté un peu plus tôt, et encore plus bas, la ville de Tardez.
La vue était magnifique, autant par son étonnante diversité que par les couleurs : au Sud, la ville, au Nord, le reste de la montagne, à l'Est, la plaine, et à l'Ouest, la mer.
Le jeune homme resta sur place durant quelques heures, méditant et faisant quelques exercices destinés à le maintenir en forme. Il avait en effet décidé le matin même qu'il reprendrai la route le soir-même.
Le soleil commençait doucement à décliner, et il fut temps pour le jeune homme de descendre. Ne s'embarrassant pas de détail, il prit de l'élan et plongea par-dessus la falaise, entamant une longue chute. Normalement, même lui ne pourrait sortir indemne du choc qui allait suivre, mais ce n'était pas la première fois que Maciro descendait de la sorte. Alors qu'il était très proche du sol, il fit jaillir un jet de flamme devant lui. La poussée de flamme le ralentit et alla jusqu'à le suspendre pendant une demi-seconde à dix mètres du sol. Puis il retomba sur ses pieds. Bien évidemment, il avait choisi un endroit sans aucune plante, afin de ne pas créer un incendie avec ses flammes.

Une heure plus tard, il avait quitté le plateau. A présent qu'il voyageait de nouveau, il avait replacé sa hache à découvert, ne laissant qu'une sorte de fourreau maintenant le manche positionné en diagonale dans son dos.
Marchant d'un pas rapide et léger, il prit un petit chemin qui partait en direction de Fortenze.

==>Fortenze.

HRP : étant donné que Naganori mettait trop de temps à répondre, j'ai édité et je poursuis mon RP normal avec Maciro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le plateau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» Horus Heresy - Jeu de Plateau?
» Plateau de jeu maison...
» décor maison : plateau rocheux
» Plateau de présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Tardez, ville ouvrière :: Alentours :: Montagnes :: Le Plateau-
Sauter vers: