Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Portail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trysh
Disparu(e)
avatar

Féminin Nombre de messages : 529
Pouvoir spécial : - Hypnose
- Sacrifice
- Télékinésie
- Télépathie
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Portail   Mar 22 Sep - 14:13

( Oui, je fais un topic inutile =D C'est juste que c'est un point d'arrêt, en prévision des prochaines visites. S'il y en aura... Quoi ? J'ai bien le droit de rêver, hmpf ! )

==> Entrée de la ville

La limousine avalait l’asphalte depuis plus de trente minutes sans avoir marqué le moindre arrêt. La même route immuable escortée du même paysage terne l’accompagnait depuis plus longtemps encore. Le pare-brise de la voiture était couvert de fines gouttelettes de pluie et les pneus les recrachaient en nuages tourbillonnants.
Le chauffeur se frotta la nuque en soupirant, et posa les yeux sur la jeune femme assoupie sur une des banquettes arrière. Sa courte jupe noire était relevée sur ses cuisses assombries par des bas, et le vent jouait dans ses cheveux, les envoyant dans tous les sens. Il referma une des vitres automatisées, et laissa glisser sa main jusqu’à la bouteille d’eau, sur le frein à main.
Vide, constata-t-il en la jetant par-dessus la portière. Calant le volant sur son coude, il se retourna vers la banquette arrière, à la recherche d’une autre bouteille. Il n’y avait rien d’autre dans le sac de sa cliente à moitié ouvert que les paquets de cigarettes fermés par un film plastique, et rien d’autre à part un flingue. Un flingue ?!

« Bordel », lâcha-t-il à la route en refaisant face au volant.
Il fit tourner le bouton de l’autoradio, jusqu’à recevoir, au milieu du flot de parasites, une des radios de cette portion de la ville. Il y eut quelques échanges, puis le conducteur identifia la voix aussi envoûtante que le domaine se profilant à l'horizon. Il monta le son, et fredonna les paroles.


« Little girl, little girl
Why are you crying?
Inside your restless soul
Your heart is dying
Little one, little one
Your soul is purging
Of love and razor blades
Your blood is surging

- Runaway,
coupa Charlène sans chanter. »

Le chauffeur sursauta. Il n’avait pas vu que l'adolescente s’était redressée sur la banquette arrière, ni qu’elle le fixait d’un regard noir. Regard qu’il ne sembla même pas remarquer.

« Veuillez bien me pardonner si je vous ai réveillée, s’excusa-t-il en baissant le son. Nous sommes bientôt arrivés.

- Parfait,
répondit-elle en tournant ses yeux rougis sur le paysage morne de la périphérie de la ville. Vous me déposerez juste devant le portail.

- Comme vous le désirez, madame. »

Elle ne répondit rien et, le coude sur la banquette, continua à laisser son regard errer sur le les alentours. Elle en avait marre.
Marre des morts qui parsemaient son chemin comme une version James Wong du petit poucet, marre des trahisons en tout genre, marre d’être la nouvelle martyre. Une froide indifférence s'insinuait progressivement en elle. Elle voulait juste que ça s’arrête, maintenant.

La voiture arriva enfin à destination. Se penchant sur sa banquette, la gamine récupéra son sac à main, ainsi que son magnum tombé du holster, sans faire aucun effort pour le dissimuler à l'éventuel regard du chauffard. Il tenta d'ouvrir sa portière pour sortir du véhicule, mais celle-ci resta définitivement close et avant qu'il ne puisse comprendre les raisons, la gamine avait déjà quitté la véhicule. Son rêve d'avoir un bon pourboire fut brisé. Plus que déçu, il s'apprêtait à repartir au moment où son regard fut attiré par une liasse de billets, étrangement abandonnée sur la banquette.

De son côté, Charlène marchait vers le portail avec difficulté, en équilibre précaire sur ses hauts-talons, provoquant un crissement temps à autre sur les graviers. Elle se sentait minuscule - encore plus que d'habitude, c'est pour dire - face à l'énorme barrière qui s'élevait face à elle. Approchant sa main du portail, forgé dans un quelconque matériau, Trysh avertit son double d'un danger "qui risquaient de lui faire dresser les cheveux sur la tête". Cette dernière la dévisageait depuis quelques instants, quand elle finit enfin par l'écouter et se diriger vers une des colonnes juxtaposée au portail. Un écran apparut sur celle-ci, et tout indiquait qu'il fallait entrer un code pour pouvoir passer. Code que la gamine s'empressa de rentrer, même si voir que la dialecte utilisé était du Saturnien ne la laissait pas indifférente. Alors qu'elle croyait être enfin tranquille, une énigme s'afficha :


« Comme Dieu, je peux décider de ton destin. Je me vengerai ! traduit l'adolescente, un brin ennuyé. Trysh, rassure-moi en me disant que c'est une farce et que ce n'est pas ça... Ce canular qui est censé être le premier point de défense du manoir ?

- Bah euh. Si. Et pis, c'est pas si simple que ça, j'ai pas encore trouvé là.

- T'es pas d'une "nature" très sagace, j'avais oublié... »


Après ce jeu de mots des plus godiches, elle inscrivit la réponse en tapant sur plusieurs idéogrammes, en jonglant avec les différents claviers. Un déclic caractéristique confirma sa réponse, et le portail s'ouvrit lentement vers l'intérieur. Vraiment pas utile comme protection. Alors qu'elle pensait cela, un pigeon survola la "muraille" qui entourait le domaine et se fit comme happer, voir embrocher par quelque chose extrêmement rapide. Le tout avait disparu de son champ de vision en moins de 2 secondes. Presque effrayant.


==> Manoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Carter
Disparu(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 293
Age : 25
Pouvoir spécial : Manipulation de la glace.
Niveau de combat : 36
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Portail   Lun 28 Sep - 23:48

Arrow Centre-ville, Place de la fontaine

Après une bonne heure et demi de marche les deux arrivèrent au manoir, même si la propriété est immense les indications que Josh avaient resté vagues et ils leur fallu un peu de temps avant d'arriver au lieu susmentionné (le manoir pour ceux qui auraient pas compris), ils étaient à nouveaux trempés alors qu'ils avaient à peine eu le temps de sécher.
Josh était impressionné par la taille de la demeure qu'il apercevait au delà du portail devant lequel ils étaient arrivés, Irvine lui se contentait de regarder si rien de suspect ne les entouraient, vivant lui même dans une demeure plutôt imposante il n'était pas spécialement surpris par ce qui lui faisait face. Il ne tarda pas à remarquer qu'aucune poignet n'était disposée sur le portail et il remarqua un dispositif muni de symboles étranges placé sur la colonne à gauche du portail.


- "Ton amie t'as expliqué comment s'y prendre pour entrer?"

Il se rendit compte qu'il venait de sortir Josh d'un état proche du somnambulisme, celui ci reprit ses esprits avant de répondre.

- "Pas du tout, en fait ..."

Un léger sifflotement se fit entendre ce qui stoppa net les explications de Josh, il se retourna pour voir qu'une fillette était apparu devant le portail, elle ne semblait pas avoir beaucoup plus d'une dizaine d'années. Irvine écarta Josh qui était encore sous le choc afin de faire face à la fillette.

- "C'est habituel les gens qui apparaissent par ici?"

- "Aussi habituel que les squatters qui traînent par ici"

- "Alors ça doit être plutôt rare vu que je n'en ai pas encore vu, nous sommes ici pour rendre visite à une personne qui habite dans le manoir."

- "Woah, mais c'est trop intéressant ce que tu me racontes là"

La fillette se cura le nez en regardant ses deux interlocuteurs d'un air blasé, attendant une nouvelle réponse de l'un d'eux.
Josh, qui avait fini par reprendre ses esprits, répondit avant Irvine qui semblait déjà perdre son calme. Il se plaça en face de la fillette, il remarqua une légère ressemblance avec Charlène, chose qu'il pour laquelle il se promit de demander une signification à Charlène.


- "Nous sommes ici, enfin surtout moi, pour voir Charlène. Tu sais comment on peut entrer s'il te plait?"

- "Non, non, je sais pas. Et même si je le saurais, pourquoi je vous le dirais ?"Elle accompagna cette phrase d'un grand sourire puis enchaina sans leur laisser le temps de répondre. Je suis qu'une petite fille superbement magnifique qui passait juste par là, hé! Quelque chose sembla faire tilt en elle puis elle reprit d'un ton plus sérieux et quelque peu agressif.Atta, vous êtes qui au juste pour connaître Charlène ? Vous êtes de la police?

Les deux hommes furent alors scanner et la fillette énonça les informations les concernant d'une voix métallique, ces informations allaient des vêtements portés jusqu'au lien entre Charlène et Josh. Cette dernière information aurait certainement suffit. Irvine était assez embêté par ce qui avait été dévoilé sur lui, non pas parce que Josh avait pu en apprendre sur lui mais plutôt sur le fait que cette machine ait pu apprendre qu'il était assassin alors que ça devait être purement confidentiel, et aussi que ça pourrait compromettre son entrée dans le manoir.

- "Charlène est partie gambader dans la prairie, sous la flotte, parce que ça doit faire très longtemps qu'elle s'est pas lavée mais vu comment elle est petite il est possible qu'elle se soit noyée dans 1cm d'eau. D'ailleurs ça fait un moment qu'elle est partie, c'est pas très normal. Je vous laisse donc entrer mais attention, si l'armoire à glace éternue de travers ça va chier pour lui."

Le portail s'ouvrit et ils purent s'avancer vers le manoir après avoir brièvement remercié la fillette. La dernière indication de celle-ci avait amuser Irvine, il comptait avoir un comportement des plus normal et, par chance, sa fréquence d'éternuements était extrêmement faible.

- "Ça promet pour la suite."

Irvine avait dit ça en souriant, c'était la première que Josh voyait un sourire se dessiner sur son visage depuis leur rencontre.

Arrow Manoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terano Gioli
Mort(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 31
Localisation : Béziers
Pouvoir spécial : 4 dons différents :
-Résistance (physique)
-Illusion (mental)
-transformation (mental)
-Invocation (mental)
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Portail   Lun 22 Fév - 13:25

==> QG Gioli
[/!\ : ce poste a été écrit en écoutant une seule et même musique en boucle. Ne vous étonnez pas si le style d'écriture est par conséquent influencé.]

Partis en voiture du QG, et suivant les indications de deux adolescents, Terano ne mit guère plus de quelques minutes pour arriver devant le manoir de Charlène. Une chose à dire, c'était impressionnant. La bâtisse en elle-même devait faire la même taille que la mairie - c'est dire si c'était grand - et le parc s'étendait tout autour, immense et étrangement bien entretenu - Terano ne savait par quel miracle, vu la taille de celui-ci et l'absence apparente de personnel d'entretien.
Le jeune parrain gara le véhicule et s'avança avec les adolescents vers le portail. Deux caméras étaient de chaque côté, disposés de façon à ce qu'il n'y ait aucun angle mort devant le portail. Du bon travail, il n'y avait rien à dire.
En s'approchant, il aperçut une sorte d'interphone sur le côté. Terano l'observa un bref instant, et remarqua tout de suite la particularité : il était disposé d'un clavier avec d'étranges symboles.
Soudain, une fillette apparut de l'autre côté du portail, les sourcils froncés.


-Bonjour, lui dit Terano. Excuse-moi, mais je ramène ici Zack et Lilith...

Terano s'arrêta. Quelque chose n'allait pas... Il avait l'impression d'avoir déjà vu cette jeune fille quelque part. Et sa faible ressemblance avec Charlène... Le jeune home fouilla dans ses souvenirs, et sans s'en rendre compte, il eut accès à d'autres souvenirs : ceux de l'adolescente, qui avaient pénétré son esprit à Fortenze, après l'incident qui avait eu lieu en pleine ville... Il la retrouva, et recula d'un pas, surpris :

-Hein ? Mais comment peux-tu être là...

-Qu'est-ce qu'il raconte ? Fit la jeune fille, tournée vers les deux adolescents.


Avant que personne ne réponde, elle eut un regard vide, et dit soudainement :

-Zack et Lilith peuvent entrer. Mais toi tu restes là. Et tu peux partir, et vite.

Terano se reprit. Il respira un faible coup, puis répondit :

-Non, Judith, je ne peux pas. Je dois voir Charlène, j'ai quelque chose à lui remettre et à lui dire. Personnellement.

Cette fois-ci, ce fut au tour de la jeune fille d'être surprise, mais elle ne le laissa pas paraitre. Elle allait répliquer quand le portail s'ouvrit.

-Hein ? Mais comment il a pu s'ouvrir ?

Terano tourna la tête en premier vers l'interphone, et vit Lilith, qui venait de taper sur le clavier. Zack observait celui-ci avec de grands yeux, visiblement choqué. Visiblement, le jeune garçon avait retrouvé seul le code d'ouverture du portail - à la surprise de tous, même de Judith.


-Bon, et bien allons-y.

Alors qu'il prononçait ces mots, Terano se rendit compte que Judith avait disparu. Il comprendrait plus tard ce phénomène : pour l'instant, il allait déjà se rendre à l'intérieur du manoir avec les adolescents.

==> Manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ganbino
Agostino - El Fuego Loco
avatar

Masculin Nombre de messages : 363
Age : 27
Localisation : Perdu, comme d'hab'
Pouvoir spécial : Maitrise du feu
Niveau de combat : 25
(28 avec Batty)
Date d'inscription : 04/05/2010

MessageSujet: Re: Portail   Dim 9 Mai - 22:08

Arrow Centre-ville - Place de la fontaine


Ganbino marchait depuis pas mal de temps et ne se repérait toujours pas. Pour lui, toutes les maisons se ressemblaient et ça ne l'aidait absolument pas. C'est alors qu'il arriva au niveau du portail d'un gigantesque manoir.

"Tiens? Ca, ça change un peu."

Il se mit devant la grille et regarda plus en détail l'imposante demeure. Il était si grande que sa vision périphérique ne suffisait même pas à couvrir l'intégralité de la batisse.

"Un bâtiment de ce genre doit certainement appartenir à un membre de la mafia. Peut-être celui que je cherche..."

Il recula et regarda tour à tour les deux piliers qui soutenaient la grille. Sur celui de droite se trouvait une plaque métallique, qui indiquait le nom du propriétaire.

"Manoir Gaïo...mauvaise pioche. -_-"

C'est encore plus blasé qu'avant qu'il reprit son chemin.

"Je le trouverai un jour...je le trouverai."


Arrow Gungun Land - Entrée du parc

_________________
J'incarne également Laya, Aria et Sarca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terano Gioli
Mort(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 31
Localisation : Béziers
Pouvoir spécial : 4 dons différents :
-Résistance (physique)
-Illusion (mental)
-transformation (mental)
-Invocation (mental)
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Portail   Mer 26 Mai - 22:50

==>Manoir(intérieur)

Le téléphone sonna deux fois, puis l'interlocuteur du jeune homme finit par décrocher :

-Allo, vous parlez bien au Maire de Domingo, à qui ai-je l'honneur ?

-Terano Gioli, M.Libretti.

-Ah, M.Gioli, le quatorzième, si je ne m'abuse. Parlez.

-Conformément aux accords entre nos familles, je vous préviens à propos d'évènement ayant eu lieu dans l'heure : le groupe Requiem est arrivé à Domingo, avec la ferme intention de nous déclarer la guerre... D'après mes sources, le Marché Noir a déjà été fortement touché, si il n'est pas anéanti, et tout porte à croire que ça ne va pas aller en s'arrangeant. Je propose de lancer l'état de Trêve dans Domingo.

-Déjà ? Je ne pensais pas qu'ils attaqueraient si tôt... Mais l'état de Trève va être difficile à mettre en place. Le chaos doit règner dans les rues à l'heure qu'il est, et certaines tensions sont difficiles à calmer... Mais une crise comme celle-ci pourrait faire changer les esprits. Avant toute chose j'aimerai savoir si vous avez un moyen de localiser les Requiem dans la ville, de quelles forces vous disposez pour les arrêter et aussi des zones touchées actuellement - du moins celles que vous connaissez.


Visiblement, Kaoni semblait savoir que le Requiem devait attaquer la ville, mais il était également pris au dépourvu. Le parrain s'empressa de répondre :

-Nous avons des détecteurs permettant de localiser dans l'instant les perturbations d'origine énergétique, telles qu'une explosion, oùucelles générées par un combat d'ampleur suffisante. Pour ma part, j'ai deux cent hommes et femmes en position dans la base souterraine qui sont prêts au combat. Une trentaine de personne sont disposées à GungunLand, et j'ai demandé des renforts de France, d'Europe de l'Est, et peut-être un avion viendra-t-il même du Japon. En tout, comptez avec moi sur une force de 300 hommes ainsi qu'une base d'opération à l'abri, et pouvant accueillir 500 hommes, du matériel, et qui dessert sur tout l'Ouest de la ville.
Pour le reste, je sais qu'ils ont du partir de la place de la fontaine.... Le Marché Noir étant détruit, et d'après ce que je peux voir de mes propres yeux, il y a de l'agitation au Nord Est, vers les allées commerçantes.


-Superbe. Pour ma part, à l'exception d'un petit marché conclu avec les Drago au Japon, je ne compte pas intervenir tout de suite... Je veux voir de quoi son capable les habitants de Domingo. Si ça tourne au massacre, là j'enverrai peut-être un ou deux hommes règler ça.


De son côté, Kaoni réfléchissait... vu l'ampleur que prenait les choses, ce n'étaient peut-être pas une bonne idée que d'envoyer sa fille sur le champ de bataille...
Un petit silence se fit dans la discussion, puis le Maire finit par dire :


-En tout cas, je suis d'accord pour la Trève. Et j'aurais besoin de votre matériel, par conséquent je vous demande la permission de me déplacer jusqu'à votre base pour signer les papiers officiels et surveiller cette attaque.

-La Trêve est lancée. Ma lieutenante est déjà partie à la gendarmerie, elle s'occupera de les prévenir... Je vais faire mon possible pour avertir toutes les familles de ma connaissance. C'est avec plaisir que moi et ma Famille vous accueillerons dans notre base, M. le Maire. Souhaitez-vous autre chose ?

-Non, merci de vous en inquièter ! Je serai là sous peu, le temps de me préparer. A tout de suite Gioli.


Puis le maire raccrocha. Terano composa ensuite le numéro de sa soeur, tout en courant à pleine vitesse vers la rue Fausto. Le temps était compté, mais la bataille venait juste de commencer.

=>Rue Fausto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Portail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poukisa PORTAIL la pakapab ouvri?
» La situation du Portail Leogane
» Portail bizare à Dratan
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» Face au Petit Livre Rouge, le Portail Bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Périphéries :: Manoir Gaïo-
Sauter vers: