Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La place de la fontaine ( en face de la mairie )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Requiem
Personnages Non Jouables
avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Ven 12 Aoû - 0:08

Dans le ciel, les boules de lumières s'agitaient, et personne ne comprenait, parmis ceux qui regardaient, ce qu'elles étaient. En dessous de ces astres virvoltant, se trouvaient des mafieux et des flics qui avaient tout donnés pour défaire Nero, le leader des Requiem. Mais, malgré la force et le toupet de Sheldrake, le flic, le Requiem n'était toujours pas battu. Il restait une personne, une personne très puissante maintenant, encore vivante, encore en train de respirer.

Dans les décombre de la place de la fontaine maintenant en quasi ruine, une main sortit de terre, et s'aggripa à une rocher... le rocher commença à vibrer, et explosa, entrainant une explosion de débrits gigantesques. Une tête blonde sortit de la fumée, et, les cheveux aux vents, se secoua dans un rire glaciale.


VOUS NE M'AVEZ.. PAS...ENCORE... BATTUUUUUUUUUU!

Le Nero de lumière se troubla, et repris sa forme originelle, une nero blanc, avec ses yeux pourpres. Son ricanement glacial fit vibrer les vitres des maisons et le coeur des combattants. le combat était loin d'être fini, et les blessés étaient nombreux, et malgré tout, il fallait encore s'attaquer au Boss. Le combat allait être rude, terrible et sanglant... en théorie. Mais ce que Nero ne savais pas, c'est que l'homme le plus dangereux de Domingo s'était déplacé en personne....

Kaoni.... Libretti.

Je vois que vous me connaissez.


Le maire de Domingo, en personne, était présent sur les lieux. Son manteau flottant dans l'air, Kaoni regarda d'un air méprisant le Requiem, et tandis un doigt accusateur.

Vous avez attaqué et détruit ma ville, n'est-ce pas? Vous avez cru que je ne ferais rien?


Son air sérieux aurait pu faire exploser n'importe quel coeur, et même le roi de la sueur, l'un des conseillés, spécialiste dans la collecte d'information, n'aurais pas pu faire face à ce regard, un regard froid, glacial, et meutrier. Mais devant un tel regard, un regard aussi intense que celui de la vengeance et de la mort qu'avait actuellement Libretti, Nero se contenta de ricaner, un peu tremblottant, mais remplis d'excitation.

En effet, je me disais aussi que vous feriez un mouvement. Mais je suis à mon niveau le plus haut! Les autres Neros ont tous été battu! Vous pensez quoi, que je suis un faiblard?

Je pense surtout que ce boules lumineuses sont génantes!

Mais elles sont prêtes!

Les boules avaient fini leur symbole, qui visait maintenant Kaoni. Le tir qui avait mit au tapis Coyote et Mana parti en direction de l'incroyable Maire, mais d'un claquement de doigt, il ne fût plus rien.

La bouche bée, et le frond humide, le Requiem fixa avec stupéfaction Kaoni. Ce dernier rendit un regard, et même si je sais que vous ne pensiez pas que ce soit possible, encore plus glacial que celui qu'il avait précédemment. Kaoni Claqua des doigts, et une bulle se forma autour de Nero. On compris très vite que la bulle n'était en fait qu'une zone sans air, dont Nero s'en sortit plutôt facilement. Mais très vite, la situation devint très dangereuse. Des zones entières disparaissaient!

Des morceaux de batîments, des morceaux, et bien d'autres choses étaient annihiliés, que ce soit entièrement ou en partie! Mais Nero, agilement, évitait les " zones " tout en cherchant un moyen de contre-attaquer! mais toutes ses attaques étaient détruites, les unes après les autres. C'est alors que kaoni s'arrêta, fixant de nouveau Nero.

Qu'est-ce que tu crains le plus?


Quoi?

Nero, stupéfait, ne comprenais pas ou Kaoni voulais en venir... Du moins, pas immédiatement. Quand Nero compris, une lueur de peur se logea dans son regard! Kaoni avanca son bras droit vers Nero, quand celui-ci recula vivement.


Je ne peux utiliser cela qu'une seule fois.

Arrête.... Je ne veux pas de ça.

Tu te rend compte de l'honneur que je te fais? Requiem! Ton pouvoir est une gêne!

Tu veux dire qu'il n'y a pas plus puissant que moi? C'est très..... humble de ta part.

Non, je veux dire que tu es unique en ton genre, c'est pour ça que je peux l'utiliser!


Le dialogue, intense, continua, quand, dans un silence de mort, Kaoni claqua des doigts.... Les sphères qui tournaient dans le ciel explosèrent, et tout d'un coup, la terre semblait s'arrêter de tourner. Nero, le regard vide, tomba à genou sur le sol. Une goutte tomba sur ses genoux, une goutte d'eau, une larme. La pluie s'était arrêté.

Mes pouvoirs.... il me ... les as..... enlever...

Kaoni repartit comme il était venu, avec un calme surréaliste.

Arrêtez-le, c'est votre boulot non? Dit-il à l'attention de Sheldrake.

Le Nero, dépourvu de pouvoir, d'un pouvoir qu'il avait sur-utilisé, dans lequel il avait une confiance aveugle, avait perdu sa hargne, sa force. Il était né fort, et maintenant, il était le faible. Plus personne ne l'attaquerait, plus personne ne lui obéirait, plus personne ne sera la pour s'amuser avec lui, avec ses pouvoirs... Nero était seul, seul avec lui même, seul avec sa faiblesse, comme un simple humain.

L'ironie était faite, dans sa vie, il n'avait fait que de se sentir supérieur aux ' normaux ', et maintenant, il était l'un d'eux....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldrake
Inspecteur
avatar

Fiche : The Tomcat !
Masculin Nombre de messages : 371
Localisation : Domingo
Pouvoir spécial : Maîtrise des plantes.
Transformation en chat.
Niveau de combat : 54
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Mer 24 Aoû - 13:33

Lorsque Saya s'approcha de lui et mit son bras autour de ses épaules, Faust poussa un petit grognement de douleurs et de contrariété. Cependant, il s'appuya beaucoup plus que ce qu'il n'avait prévu sur les épaules de la jeune femme.

-Gamine, n'essaie pas de m'aider, je vais bien. Tu es pratiquement indemne donc ne te colle pas trop à moi, dans mon état je ne ferais que te ralentir. De plus tu me gènes a traîner dans mes pattes. Allez, occupes toi de ces deux folles, je te rejoint de suite.

Et avec l'ombre d'un sourire, il s'écarta d'elle en poussant un nouveau grognement et se mit à lui ébouriffer les cheveux avant de courir en direction de Coyote et Mana. Après s’être rapidement informé de leur état de santé, a savoir qu'ils étaient inconscients mais vivants, il créa autour d'eux une coque de protection en bois avant de se diriger a nouveau vers sa garde du corps et ses deux adversaires. Essoufflé, accablé par la douleur, il passa devant Saya tout en activant son bras gauche.

-Allez, il est temps de finir le boulot gamine, ceci n'as que trop duré !

Et alors qu'il allait partir a l'attaque des deux mafieuses, l’impensable arriva: Nero réapparut.
Le Requiem avait survécu et il criait au monde entier sa rage et sa supériorité.
Sheldrake se retourna vers cet ennemi d'outre-tombe en jurant. Les gamines n'étaient plus une priorité, il fallait tout d'abord éradiquer la menace Requiem une bonne fois pour toute. Aussi, il transforma son bras végétal en une espèce d'arbalète géante tout en dégainant de l'autre sa lance d'orichalque.
Mais alors qu'il allait partir pour un assaut destructeur et final, un homme arriva.
Un homme bien connu par l'inspecteur.
Un homme bien habillé, élégant, avec des yeux glaciales qui semblaient avoir vu mille atrocités.
Un homme connu de tous comme étant le maire de la ville a Domingo.
Un homme connu par de rares personnes comme étant le boss de la plus puissante famille de la ville, la famille Libretti.

L'inspecteur s'arrêta net. Sa respiration se bloqua. Sa mâchoire se ferma d'un coup sec, si bien que Saya avait entendre ses dents s'entrechoquait. Ses pupilles s'étrécirent tandis que son cœur rata un, puis deux, et enfin trois battements avant d'accélérer a nouveau. L'air rentra a flot a travers ses narines avant d'inonder ses poumons. Sa poitrine se gonfla, et c'est d'une voix remplis de haine et de dégout que Sheldrake cria le nom du nouveau venu:

-Kaoooooniiiii !

Mais le maire de Domingo ignora complètement l’inspecteur et engagea le combat avec le Requiem.
Sheldrake ne fit même pas attention au duel. Pour avoir testé la puissance de Kaoni il y avait des années, il savait que Nero n’avait aucune chance. Il resta là, planter sans rien dire, la mâchoire serré, tout en regardant inlassablement son plus grand ennemi.
Une fois la bataille terminé, l’inspecteur avança d’un pas en direction du Maire, mais il fut instantanément cloué sur place par le regard froid et vide du Boss Libretti. Faust répondu à ce dernier par une regard tout aussi froid et teinté d’une haine farouche et inégalable.

Et tout ce que trouva a dire le responsable de ses malheurs fut :


- Arrêtez-le, c'est votre boulot non ?

La mâchoire de Sheldrake tomba bouche-bée. Avant de se resserrer encore plus. Un rire nerveux se fit entendre.

- Attend, Kaoni, c’est tout ce que tu trouves a me dires ? Rien d’autres … ?

L’inspecteur continua a suivre le Maire un étrange sourire, entre haine et désespoir affiché sur les lèvres. Il passa devant Nero sans lui accorder la moindre attention. Il n’était plus rien pour l’inspecteur, c’en était fini de lui, il se trouvait maintenant dans les rangs des minables pourritures.


- N’est je donc pas progressé depuis que tu m’as arrachés le bras ? N’ai-je donc pas mérité ton attention ? Reviens Kaoni ! Reviens et combats ! Pourquoi as-tu fais attention a cette pauvre merde et pas à moi ! Je suis ton ennemi Kaoni, je suis celui qui te tueras ! Tu m’entends, je suis celui qui te tueras ! Reviens ! Tu n’as pas le droit de m’ignorer !!!

Sheldrake avança encore d’un pas, puis d’un autre en chancelant, les yeux humides et écarquillés. Il murmura ces derniers morts.

- Non, tu n’as pas le droit de m’ignorer après tout ce que tu m’as enlevé …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heï
Mercenaire
avatar

Fiche : AK-124
Féminin Nombre de messages : 36
Pouvoir spécial : Electricité
Niveau de combat : 30
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Jeu 25 Aoû - 1:08

=> Domingo, Centre-ville, Allée commerçante.

Heï arriva après un long cheminement dans la ville en ruine. Elle s'était pressée tout en restant constamment sur ses gardes afin d'éviter tous danger. Et ce fut sans encombres qu'elle arriva a la place de la fontaine.
Elle arriva juste à temps pour le réveil de Nero, l'apparition de Kaoni et la défaite du Requiem. Elle fut la aussi quant elle vit son père avancer, détruit, derrière Kaoni, le visage défait.
Elle se mordit la lèvre. Ce qu'elle allait faire n'allait pas être rationnel mais elle ne pouvait laisser son père dans cet état. Cet homme rude, au caractère éprouvant et dure, sévère mais doux, lui avait tout donné, lui avait transmis tout son amour, et quel amour: de nature peu communicative et refermé sur elle même, elle avait été surprise, agréablement surprise par ce que pouvait émettre et transmettre un tel être. La façon d'aimer de l'inspecteur était inconditionnel, il donnait son amour et son amitié tel quel, rude aux premiers abord, mais gigantesque et rassurant. Grâce a lui, elle s'était ouverte au monde et avait réussi a se développer.
Et le voir dans cette état lui brisait le cœur. Heï savait qu'elle ne pourrait jamais remplacer la famille perdu de Sheldrake, mais elle savait aussi que cet homme l'aimait comme sa propre fille et que c'était un autre amour qui les liait, un amour unique que nul autre ne pouvait remplacer et qui ne remplacerait nul autre.
C'est dans cet état d'esprit que Heï sortit de sa cachette, en courant vers son père, pour le retenir l’empêcher de faire une erreur.


- PAPA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Levi
Gardienne sanguinaire de la famille Dayrisch
avatar

Fiche : Miss Nicolaevich
Féminin Nombre de messages : 103
Age : 24
Pouvoir spécial : -Manipulation de la glace
-Vue nocturne
-"Vampirisme" (voir fiche)
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Jeu 25 Aoû - 2:31

Tch ! Les attaques de Sasha ne l'avait pas débarrassé de la flicaille. La jeunette s'était juste fait planté par ses pics de glace. Et le vieux semblait être de retour mais dans un état tellement pitoyable qu'il n'était d'aucune menace pour la jeune russe. Elle se devait de les attaqués encore, ainsi que d'achevé le requiem. C'était l'ordre de sa boss. Mais cela semblait plus compliqué que prévu. Elle devait s'occuper avant tout de sa boss. Raaaaaaah ! Ça commençait sérieusement à agacer Sasha qui préfèrerait boire un bon shoot de vodka plutôt que ce taper ce boulot à rallonge. Son visage devint soudain très sérieux. Elle se redressa, ses sabres en mains. Elle créa elle-mêle de la glace autour de ses mains afin que ses armes ne glissent en aucun cas. Ce qui se passait plus loin, ne l'intéressait pas, elle était en face de Laya, l'air grave, ce qui était rare pour la rousse. Les âmes de la faux avaient pris place dans la tête de sa boss adorée. Les pensées de Sasha défilaient à toute allures: aider Laya à retrouver ses esprits, attaquer les flic, tuer Nero. Il fallait commencer par le commencement.
Sasha évalua rapidement la scène entre Laya et elle. La jeune blonde allait attaquer mais ce n'était pas encore le moment pour se laisser toucher. la jeune femme esquiva les premiers coups de sa boss par diverses saut. Puis, s'aidant de la glace, elle se propulsa en arrière et lança un vent glacé afin de figer Laya juste pour quelques instant, afin qu'elle puisse faire du grabuge du côté des flics. Elle s'élança d'un pas silencieux afin de se dissimuler derrière des ruines. Elle observa pendant quelques millièmes de secondes.
Nero venait d'être réduit à un simple insecte par Kaoni, Sheldrake paraissait vulnérable, c'était le bon moment. Cependant, il restait sa garde du corps qui était encore potable physiquement. Soudain, un sourire apparût sur son visage. Attaquer le vieux blesserait la garde du corps. Histoire de protection blabla. Restant caché, elle commença à frapper dans ses mains, créant un rythme pour sa glace adoré. Ainsi, une danse de pics commença. Tous filèrent droit dans le dos de Sheldrake, sans un bruit et à une rapidité fulgurante. Si tout se passait comme elle le voulait, il y aurait des dégâts. Cependant quelque chose vint interrompre.
Plus loin, une nouvelle personne apparût, s'avançant vers le vieux. Elle venait de l'appeler "papa". C'était sa fille ? Quel cadeau venait-il de lui faire. Le sourire sadique s'étira sur le visage de la jeune folle. Sans perdre un instant, elle se propulsa grâce à des rampes de glaces. Elle glissait dessus à une allures hallucinantes. Juste avant d'arriver derrière la "fille" du flic, elle souffla un vent glacée afin de produire le même effet que sur Laya mais d'une durée bien plus courte. elle arrive derrière elle, sourire aux lèvres. Ses sabres vinrent se planter dans le dos de l'inconnue. Elle en profita pour les tourner en elle avant de les retirer vivement. Puis, elle tourna ses talons et retourna vers Laya.
Une fois de nouveau devant sa boss. Elle resta immobile, attendant que son sort d'immobilité se dissipe. Ce qui ne tarda pas, la faux de Laya venant transpercer le flanc de Sasha. Cependant, la rousse n'avait pas le temps d'attendre un quelconque résultat. Le sang coulait de sa blessure fraichement faite, des gouttes de sueur froide vinrent glisser le long de son visage crispé.
Sasha attrapa sa boss comme un sac à patate et s'enfuit aussi vite qu'elle pouvait utiliser son pouvoir de glace.


[=>Place noire avec Laya] (Voilà, j'espère que c'est bon, si besoin d'edit. Et Papa ours, à toi de voir si tu post ici ou direct là-bas =p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Dayrisch
Boss Dayrisch / Perverse sensuelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Localisation : Somewhere... =D
Pouvoir spécial : Manipulation de la structure atomique des objets
Niveau de combat : 33
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Sam 27 Aoû - 14:36

Laya était impuissante. Elle ne contrôlait absolument plus son corps. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était être spectatrice de son combat face à Sasha. Comment cela avait-il pu arriver? Tout ce que la jeune héritière voulait, c'était vaincre Nero afin de sauver cette ville. Mais les esprits de la faux s'en moquaient bien. Eux, veulent du sang. Et ils allaient obtenir ce qu'ils voulaient si Laya ne faisait pas en sorte de combattre leur influence.
Soudain, l'une des attaques des esprits trancha le flanc de Sasha. Cette vision mis Laya dans un tel état de désespoir qu'elle parvint à reprendre le contrôle, l'espace d'un instant. Elle arrêta aussitôt de bouger, sa tête la faisait atrocement souffrir. Sasha en profita pour la prendre avec elle et l'emmener autre part.



Arrow Place Noire

[HRP]Post court, malheureusement j'avais pas beaucoup d'inspi pour cette partie.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 24
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Mer 31 Aoû - 19:09

L'aide de Saya n'avait pas été vain pour Sheldrake, cependant il reprit vite les vieux discours et celà rassura sa garde du corps. Il avait raison, cela avait trop duré, elle se devait abattre les deux mafieuses restante. Elle s'arma donc de son gun adoré, du côté de son bras ensanglanté et de l'autre, elle catalysa son pouvoir d'ombre puisque son bras semblait toujours paralysé. elle était prête à y aller, décider à tuer. cependant quelqu'un vint interrompre son plan. Nero...
Le requiem semblait avoir survécu. Comment était-ce possible ? Elle n'en croyais pas ses yeux. Elle lança un regard bouche-bée vers son supérieur. Son attention n'était plus porté sur les deux autres, il y avait plus important. Sa position changea donc pour être plus proche de sa nouvelle cible. Elle était en position d'attache. Mais, un nouvel arrivant vint tout bousculer encore une fois. Kaoni, le maire de la ville, bien connu pour sa famille mafieuse également. Un froncement de sourcils vint se loger sur le visage de la jeune femme. C'était seulement maintenant qu'il se bougeait le cul ? Après que sa ville soit en ruine ? Elle n'avait aucune considération pour lui et n'en aura jamais. Elle resta plantée la, regardant la scène entre Kaoni et Nero. C'était limite si elle n'allait pas péter un câble. Il avait neutralisé le Requiem en si peu de temps alors que Sheldrake avait combattu si ardemment. Cela lui donner vraiment envie d'éclater quelque chose ou quelqu'un. Surtout après la phrase du maire. Notre boulot ? N'est-ce pas ce qu'ils font depuis plusieurs heures ? Mais quelque chose vint calmer sa colère. La réaction de Shel'. Que lui arrivait-il ? C'était la première fois qu'elle le voyait ainsi ! C'était perturbant ! Que faire ? D'abord, elle devait s'occuper de Nero. Il était hors de question de le laisser s'échapper. Elle allait l'abattre de sa propre main. Elle marcha donc jusqu'à lui, elle n'avait plus aucune raison de courir, il était devenu inoffensif. Elle le regarda, il avait l'air pathétique. Elle lui adressa une phrase avant de pointer son arme sur lui.


"-Ce n'est pas le pouvoir qui fait la force. Sache-le, et adieu..."

Sur ces derniers mots, un coup de feu retentit. Saya venait de toucher Nero, un coup mortel. Son visage était neutre et vidé de tout. Elle était fatiguée, tout ce qu'elle souhaité c'était un peu de repos. Mais elle oubliait quelque chose, les deux mafieuses. La rousse ne les avait pas oublié et semblait attaqué en direction du vieux qui était vulnérable, avouons-le. La garde du corps ne perdit pas un seul instant et courut vers l'inspecteur, utilisant son canon d'ombre improvisé afin de réduire les pics qui arrivaient à une vitesse fulgurante. Elle n'aurait pas le temps de tout casser, son seul plan était de servir de bouclier à la dernière minute, ce qu'elle fit sans hésiter. Elle fut criblé de plusieurs pics, un dans la main qui était déjà pleine de sang, un autre en pleine cuisse et un sur le flanc gauche. Ce fut ceux qu'elle sentit le plus. Son visage était crispé et de la sueur perla. Elle abattit son ombre afin de brisée les pics plantés avant de tomber à quatre pattes. Elle dit alors entre deux quint de toux.

"-...et bien, voilà que je deviens utile...d'un coup..."

Elle annonçait cela ironiquement. Mais un évènement vint encore déranger ce léger moment plat. Quelqu'un arriva, criant "PAPA" mais cette dernière ne fit pas long feu. La rousse qui fut très réactive, arriva et la tua et s'en alla en un éclair, sans que Saya puisse réagir. Qui était cette inconnue qui c'était élancée vers l'inspecteur et venait d'être victime de la folie d'une mafieuse ? Saya n'en savait rien mais cela risquait de ne pas plaire à son supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldrake
Inspecteur
avatar

Fiche : The Tomcat !
Masculin Nombre de messages : 371
Localisation : Domingo
Pouvoir spécial : Maîtrise des plantes.
Transformation en chat.
Niveau de combat : 54
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Jeu 8 Sep - 0:28

Sheldrake continuait a avancer, en direction de la mairie où avait disparu son pire ennemi, il avançait par saccade, les yeux écarquillés et humides, et le bouche sèche, murmurant inlassablement le prénom de l'homme responsable de sa souffrance. Sous ses pas, des plantes et de l'herbe se mirent a fleurir, accompagné de ronces et de lierres. Il ne faisait plus attention a rien, il ne regardait que le dos de Kaoni qui s'éloignait de plus en plus. Son corps faisait tout son possible pour suivre le Libretti mais la souffrance et la fatigue engendré par le combat pulsé a travers chaque membres, tel des vagues de souffrances impossibles a endiguer. Il entendait autour de lui de nombreux bruits, des cris et coups de feu. Tous les sons étaient assourdis et il ne résonnait plus dans sa tête que les paroles de Kaoni et sa propres voie.
Mais un son, un bruit vint le tirer de son errance. Une phrase. Un mot.

-Papa !!!

Faust reprit alors ses pensées et il se retour na pour voir sa fille adoptive, Heï. Il ne l'avait pas vu depuis deux ans. Elle avait grandit. Même si elle se déguisait encore en garçon, lui pouvait voir qu'elle était devenu une belle femme. L'inspecteur la vit courir vers lui, les bras ouvert, l’œil inquiet. Il sourit malgré lui.
Deux ans qu'il ne l'avait pas vue.
Et elle allait lui être retiré a tout jamais.
Affaiblis par les dures combats menés, il ne vit qu'au dernier moment la rousse arrivée derrière sa fille. Il n'eut ensuite tout simplement pas eu le temps de réagir. Tandis qu'il faisait un pas en ouvrant la bouche pour prévenir sa Heï, la Dayrisch passa a l'attaque et porta un coup fatal a la mercenaire.
Heï s'écroula devant un Faust Sheldrake pétrifié. Il regardait droit devant lui, un pied et un bras avancé. Puis ses pupilles s’écarquillèrent et son regard se baissa doucement, tout doucement pour arriver sur le corps de sa fille.
Un cri a glacer le sang résonna dans toute la place tandis que l'inspecteur tomba à coté de Heï qui respirait encore mais avec difficultés. Il la prit dans ses bras en criant toujours avant de s'arrêter et de déblatérer très rapidement quelques phrases.

- Heï ! Heï ! Heï Tiens bon, tiens ma chérie, tout va bien, je vais te soigner, ce n'est rien ! Ne t'inquiètes pas, Papa est la, ne t’inquiètes pas ! NE T’INQUIÈTES PAS ! Je t'aime, je t'aime, je t'aime, je t'aime !!!!

Des larmes se mirent a couler sur les joues de l'inspecteur. Inconsciemment, il savait que sa fille avait reçu une blessure fatale, mais il se refusait de l'accepter, il refusait de perdre une seconde fois sa fille. Il ne le voulait pas. Il ne le pouvait pas.
Heï, qui respirait de plus en plus difficilement, leva tant bien que mal une main parcouru de tremblement, pour caresser la joue de son père. Elle ouvrit la bouche comme pour murmurer une dernière parole, mais il n'y avait déjà plus d'air dans ses poumons et ses lèvres ne firent que remuer dans le vide. Puis la main retomba, lourde, pour ne plus jamais se relever.
Faust resta un moment, la bouche grande ouverte et les pupilles dilatés a regarder le corps de sa fille. Puis une larme se mit à tomber, et une autre, et bientôt se fut un torrent qui s'écoula sur ce vieux visage, buriné par les années, la tristesse, la solitude et la colère.
Un petit sourire apparut sur les lèvres de l'inspecteur.


- Heï, allez, ce n'est pas le moment de faire une blague a ton vieux père, je ne suis plus tout jeune, ce n'est qu'une égratignure ce tu as là ! Allez arrête de faire l'idiote !


Et d'une main il se mit a secouer le cadavre, tout d'abord doucement, puis de plus en plus violemment. Son front se fit luisant et des gouttes de sueur se mélangèrent aux larmes. Dans son regard brillait une lueur d'incompréhension qui ne faisait que grandir alors qu'il parlait et qui se transformait peu à peu en peur.


- Allez, ouvre les yeux ! Bordel, ouvre les !!!

Et il continua comme ça un petit moment avant de se mettre a faire à sa fille un massage cardiaque inutile, répétant toujours et inlassablement les même mots. Il entendait presque Saya lui parler, mais il était incapable de l'écouter, de peur d'entendre ce qu'il savait déjà. Mais vint un moment où il dut se rendre compte de l'évidence: sa fille était belle et bien morte et nul ne pourrait la ramener a la vie, surtout pas un vieux Matou aigris par la vie incapable de protéger ceux qu'il aime. Et cet abruti n'avait même pas pu entre les derniers mots d'une mourante, les derniers mots de sa fille.
Sheldrake tomba a genoux, son visage, inondé de larmes, était l'image même de l'horreur et de la terreur. Avec un cri bestial, il leva la tête en l'air en portant les mains a son visage. C'était un hurlement lugubre et terrifiant, rempli de peine, de peur et de rage. Toujours en criant, ses mains commencèrent a s'agiter il commença a se gratter et a s'arracher la peau du visage avec ses ongles. La blessure qu'il avait au front et qui lui coulait dans l’œil se mélangèrent au larmes et bientôt ces dernières prirent une couleur rubis, laissant l'impression que l'inspecteur pleurait des larmes de sang.
Il cria, encore et encore, sombrant peu à peu dans la folie. Puis tout en criant, il se leva, difficilement, le corps tremblant aussi bien a cause des blessures qu'a cause des émotions qui déchiraient son cerveau.
Puis il s’arrêta de hurler et sa tête bascula en avant.
Il y eu un moment de silence, puis soudain des vibrations parcoururent le sol et un tremblement se fit entendre sur la place. Soudain derrière Faust, le sol se souleva pour laisser voir une énorme masse végétal ressemblant vaguement a une silhouette humanoïde. Cette dernière était dans la même position que Sheldrake, debout et la tête basculer en avant, aussi quand le Matou releva son crâne, le pantin géant fit de même.
Le visage de Sheldrake ne montrait plus aucune émotion, si ce n'était les larmes qui coulaient sans cesse, fleuve impossible a endiguer. Mais dans son œil vert brillait maintenant une flamme verte, bel et bien visible et matérielle et les ronces parcourant le corps de l'inspecteur était maintenant noir et semblait pulser en rythme avec son cœur, comme drainant sa force vitale. Le corps d'un grand guerrier végétal était lui aussi parcouru de ronces noires et une flamme verte brulait aussi devant ce qui semblait être son orbite.
Sheldrake saisit sa lance en orichalque et aussitôt une lance en bois apparut dans les mains du pantin. Puis il fit un pas, aussitôt suivi et imité par la chose.
Les yeux écarquillés et pleurant toujours, l'inspecteur Faust Sheldrake se mit a suivre bien que difficilement, l'assassin de sa fille. Le visage inexpressif, on ne pouvait que l'entendre murmurer sans s'arrêter et continuellement une litanie macabre:

- Je vais les étriper ... leur arracher la tête ... leur membres ... je vais les tuer a petit feu ... les bruler ... les noyer ... les étouffer ... les empaler ... tous jusqu'au dernier ... je vais tuer leur proche devant leurs yeux ... je vais tous les tuer ... tous ... jusqu'à qu'il n'y en ai plus un seul ... jusqu'à ce que je meure ... je vais les étriper ... leur arracher la tête ... jouer avec leur membres et leur souffrances ...

=> Place Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Jeu 13 Oct - 22:15

+5 pour tout le monde !!! Pour toute les personnes qui ont participé a ce combat ^^

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 24
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Sam 10 Déc - 22:26

(bon flemme de faire un mini poste pour rien, Saya suit directement Shel' dès son départ)

[=>Place noire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilio
Disparu(e)
avatar

Fiche : Messieurs, je vous souhaite un bon cauchemar.
Masculin Nombre de messages : 23
Localisation : Là où les ténèbres sont présentes.
Pouvoir spécial : Magister tenebrarum
Niveau de combat : 48
Date d'inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Jeu 12 Juil - 23:06

=> Rue Fausto

Emilio attacha une ombre a un immeuble et se posa doucement sur la place accompagné de son colis contenant Oméga Zell.
Il abaissa légèrement ses lunettes de soleil pour regarder la dévastation. La place de la fontaine était dans un état pitoyable. Des cratères se trouvait ci et là ainsi que des débris. Le sol fumait encore par endroit et des douilles et du métal brisé jonchait le sol.
Le Libretti continua à promener son regard avant de s’arrêter net sur une forme immobile ressemblant a un corps prostré par terre.
Il utilisa son pouvoir sécurité et son ombre enfla avant de se précipiter vers la chose et de la transpercer d’une unique flèche de ténèbre.

Il s’avança et retourna le corps d’un coup de pied. Un sourire, à la fois malsain et soulagé, se dessina sur ses lèvres. Devant lui se trouvait le cadavre du chef des Requiems, Nero. Toute sa prestance, toute sa puissance et son charisme avaient disparus avec la mort. Nero n’était plus qu’un pantin vide de toute vie, désarticulé et misérable, la trace rouge d’une balle sur le front.

Avec un petit rire, Emilio se tourna vers Zell, qu’il avait libéré de son emprise.

- Tu voulais t’assurer de sa mort ? Hé bien regarde, il est bel et bien mort !

Et pour ponctuer sa déclaration, il redonna un coup de pied dans le cadavre qui n’eut aucune réaction. Et pour la forme il lui en redonna un totalement gratuit.

- Kaoni, le maire de cette ville, s’en est occupé lui-même, il n’avait aucun espoir de survie !

Il s’approcha de l’ex-Requiem avant de se pencher vers lui tout en prenant une position ridicule et moqueuse.

- Du coup maintenant tu n’as plus aucune excuse pour ne plus m’accompagner devant ce même maire je me trompe ?

Les ténèbres commencèrent a se concentrer autour des mains d'Emilio absorbant toute lumière et donc, par contraste, illumina la scène d'une lumière sombre et sinistre.

- Ou faut-il te forcer la main ?

En son fort intérieur, il espérait devoir brutaliser Zell, le combat contre le Requiem avait été trop court et il n'avait pas pu donner la pleine mesure de sa puissance. Les ténèbres lui demandait du sang pour s’apaiser ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julio Diaz

avatar

Fiche : http://domingo.forumactif.info/t435-julio-diaz
Masculin Nombre de messages : 12
Pouvoir spécial : Maitrîse du feu
Niveau de combat : 31
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Mer 16 Jan - 19:54

Julio sortit de la mairie avec James. Arrivé au niveau de la fontaine, les 2 hommes entendirent un coup de feu, puis un autre. Par réflexe, Julio sortit tout de suite son bon vieux Colt.
Il tourna alors la tête pour repérer le tireur, il ne vit personne avec une arme. Autour de lui tout les gens commençaient à s'affoler tandis que James s'était cacher derrière la fontaine.
Au troisième coup de feu, Julio comprit que c'était lui que le tireur visait. Il vit alors un homme a capuche, un sniper à la main, caché au 3ème étage de l'immeuble en face de la mairie.
Julio cria alors:

-Venez James, j'ai repérer le tireur !

James sortit de sa cachette quand tout à coup, il s'effondra. Julio se précipita alors sur son majordome. Le sniper avait tiré en pleine tête. Julio mit alors 2 doigts sur le cou de James. Son pou ne battait plus, le sniper l'avait eu.

-Et merde !

Julio courra alors vers l'immeuble tout en faisant un slalom entre les piétons. Il ouvrit la porte et arriva dans la cage d'escalier d'aspect miteux puis il monta les marches 2 pars 2.
Il arriva rapidement au 3ème étage. Il y avait 3 porte. Julio prit la première, il y avait personne à première vue.Il s'apprêtait à sortir quand l'homme se jeta sur lui.

Julio était prêt à tirer quand l'homme fit un rapide coup dans la main de Julio. L'arme tomba alors par terre.

-Tu veux te battre au corps à corps hein ?!

Julio jeta alors son autre arme: "Exploz". Il se mit en position de combat, les poings levés.

L'inconnu commença le duel en voulant donner un coup de poing à Julio. Celui ci le bloqua, prit la tête de l'inconnu et l'envoya dans un miroir à proximité
L'homme était sous le choc, en effet, le coup était tellement puissant que le miroir avait briser. Quelques secondes après, il se jeta sur Julio, un bout de verre du miroir brisé à la main. Cette fois ci, notre héros ne put pas parer le coup. Le verre avait pénétré le poignet de Julio. Il poussa alors un cri de douleur:

-Ahhhhhh !

Son poignait était couvert de sang. En enlevant le verre, il poussa un nouveau cri de douleur. Profitant de l'inattention de Julio, l'homme essaya de donner un coup de pied mais notre héros attrapa sa jambe puis il donna lui aussi un violent coup de pied dans l'autre jambe de l'homme. Celui-ci tomba à terre. Alors Julio entra dans un états second, il devenais fou. Il se jeta sur l'homme à terre, toujours son bout de verre à la main.

-Pour qui tu travail bordel !
-Tu le seras bien assez tôt, dit l'homme, totalement effrayé par la folie de Julio.
-Tu veux pas collaborer hein !

Julio commença alors a rapproché le verre de l'homme.
Dans un geste aussi brusque qu'effrayant, il transperça le cou de celui-ci.
L'homme était mort. Julio alla alors chercher ses armes puis il partis. Il n'avais pas jugé utile d'utiliser son pouvoir.

Arrivé à l'entré de l'immeuble, il remarqua que la police avait pris possession de la place. Il fallait partir, et vite. Il s'arrêta à la première voiture garée qu'il vit. Il donna un coup de manche d'un de ses pistolets pour casser la vitre puis il ouvra la portière de l'intérieur. Il traficota un peu les fils sous le volants et quelques instants plus tard, il arriva à faire démarrer la voiture. Il conduit tout de suite en direction de l'adresse de son futur appartement qu'il avait notée sur un petit papier.

-> Quartier Latin, appartement de Julio Diaz


Dernière édition par Julio Diaz le Sam 19 Jan - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kramp
Sapiento - Chef Section Minuit
avatar

Fiche : Fiche
Masculin Nombre de messages : 255
Age : 26
Pouvoir spécial : Régénération basique
Créer des déchirures dimensionnels
Niveau de combat : 45
Date d'inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   Ven 18 Jan - 22:55

Dans les décombres de la place de la fontaine, tandis que deux hommes se disputaient, et qu’un autre individu se faisait tirer dessus avant de disparaitre, une faille apparut. Il n’y avait pas d’autre mot pour décrire cette anomalie, car cette chose ressemblait bel et bien a une fissure, à une brèche dans notre univers, une aberration a toute logique, une chose n’appartenant pas a ce monde … La « chose » ressemblait donc a une faille, comme si l’espace temps avait était déchiré, elle flottait a quelques mètres du sol, totalement stable. De cette fissure émanait une lueur bleu électrique, un monde parallèle ne ressemblant à rien d’autre, sans aucune limite, infini et incompréhensible …

Tout d’un coup deux mains gantées de noires apparurent entre les deux pans de la faille et l’écartèrent d’un seul geste.

Kramp sortit de son couloir dimensionnel en haletant et en transpirant : il pouvait normalement ouvrir les failles par la seule pensé, le fait qu’il doive le faire manuellement était la preuve que ces derniers jours avait été éprouvant. Heureusement après le corps de Nero, il n’en restait plus que deux. La dernière membre de Requiem n’avait pas été tué selon les ragots que l’Ombre du Démon avait entendu : son adversaire l’avait épargné et c’était enfui avec elle. Kramp s’était donc résigné a l’abandonner car, selon les rumeurs, cet homme égalait presque la Requiems en terme de puissance et avait presque remporté le combat a lui tout seul, et l’homme aux yeux rouges ne se sentait pas du tout prêt pour affronter à nouveau un tel monstre.

En attendant, il se contenterait de prendre les cadavres disponibles. Il se cacha derrière des décombres et reconnu deux personnes ayant affrontés la foutu pile électrique avec lui, c'est-à-dire Zell et Emilio.
Ne voulant pas chercher la complication ni un autre combat inutile, Kramp se décida a jouer la chose en douceur : il créa une faille sous le corps de Nero, il devait maintenant l’ouvrir manuellement. Une légère appréhension s’empara de Kramp, sachant pertinemment que son épuisement ne pourrait lui permettre de survivre à un autre combat quel qu’il soit.

C’est donc avec hésitation qu’il s’élança en avant, se faisant ainsi repérer a coup sur. Il sortit de derrière sa cachette, se précipita vers Nero, et réussit a ouvrir la faille avant que quiconque n’ai put l’empêcher.

Avec un sourire, il disparut aussi vite qu’il était arrivé.

Cependant ce rictus aussi fut éphémère, car selon ses sources, les deux corps restant étaient tous les deux sous possession des Libretti …


=> Domingo, Centre-ville, Mairie, Porte-principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.wintersun.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La place de la fontaine ( en face de la mairie )   

Revenir en haut Aller en bas
 
La place de la fontaine ( en face de la mairie )
Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» La place d'Haïti dans le monde
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Centre-ville :: La place de la Fontaine-
Sauter vers: