Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devilman : Petit diablotin

Aller en bas 
AuteurMessage
Devilman
Disparu(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Si tu savais ..
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Devilman : Petit diablotin   Lun 24 Mai - 19:42

    Nom : Alberto
    Prénom : Paolo
    Surnom : Devilman
    Age : Avant transformation 28 ans
    Sexe : Masculin
    Opinion politique : Mafia
    Famille mafieuse : Libretti

    Histoire :

    Comment tout à commencé .. 1982


    On n’entendait pas une seule mouche voler, ni le moindre bruit. Tout était pour le moins très calme, cela avait plus un effet nocif que bon. Il faisait noir, très noir, et puis une envie de vomir et pour finir comme une impression de flotter. Ces trois points réunis étaient pour le moins très inquiétant … Mais revenons quelques heures en avant…

    Dix heures avant impact // Rome


    Le petit était fin près pour aller à l’école, apprendre, ça il adorait. Ecrire, lire, compter, réciter, il n’avait jamais compris comment il faisait, mais il était très fort pour cela. Non, il n’était pas un surdoué, loin de là, il avait en effet quelques facilités. Le petit Paolo n’avait que sept ans, l’âge de raison, et pour lui, il avait souvent raison, même s’il n’était qu’un « gosse ». Ses parents s’occupait de lui le mieux possible, avec une éducation la plus normale, lui apprendre à se tenir, la politesse. Tout ce que de bons parents font à leur enfant chéri. Paolo était fils unique, ses parents lui offrait souvent ce qu’il souhaitait, il aimait bien les voitures miniatures, les petits trains électriques, le genre de jouet qu’un petit garçon de son âge appréciait. Paolo devait partir une fois de plus çà l’école, ses parents lui faisait confiance, il irait à pieds. L’école n’était qu’à une cinquantaine de mètres, et il n’avait pas ç traverser Sept c’était bien jeune .. trop jeune peut être..


    Dans une ville non loin d’ici // Rome


    « Tu m’entends, Roberto, le petit, je répète le petit va bientôt arriver devant le portail. »


    « Je te reçois cinq sur cinq, je suis prêt, du moins nous sommes prêt. »

    En effet, un fourgon noir était positionné juste devant l’école, attendant l’arrivé d’un petit garçon du nom de Paolo. Du moins c’était ce qu’on leur avait dit, mais les ordres étaient les ordres. Un des hommes de mains de la famille Libretti tenait dans sa main la photo du petit. L’affaire serait vite faite, le petit serait kidnapper.


    Maintenant // Tardez

    Rome et Tardez n’était pas si loin que ça, une cinquantaine de kilomètres tout au plus. Un fourgon noir jeta une caisse en bois dans l’eau. A l’intérieur le petit garçon récemment kidnapper, même pas « bonne chance », de la part des mafieux. Les ordres avaient été très clairs, capturé le môme, et le jeté dans la mer, pour qu’on le retrouve près des docks. Une traversée comme jamais le garçon n’avait faite. Paolo c’était réveillé en sursaut, se demandant ou il était, ce qu’il c’était passé. Puis des flash de son passé lui revenaient en mémoire, il c’était fait kidnapper, cela il l’avait compris. Pourquoi lui ? Qu’avait-il fait pour en arriver là ? Il n’était pas majeur, il n’avait encore rien fait de sa vie, et n’avait pas un centime dans les poches. Mais ce qu’il ignorait c’est ou il était, du moins dans quelle sorte de chose il avait atterri ? Cela ne servait à rien de crier, personne ne viendrait le sauver. Mais quelque chose lui fit comprendre qu’il flottait, il avait une envie forte de vomir. Cette sensation il la connaissait si bien, son père l’emmenait souvent faire du bateau sur la côte près de Rome. Et Dieu sait qu’il avait le mal de mer. Il manquait d’air également, c’était très dur de respirer. Mais comment un enfant pouvait survivre là dedans ? De ce fait, il tomba dans les pommes …


    « Sors-le de là ! Le patron le veut vivant. »

    La voix était très claire, net et précise. Le petit fut sortit par le col, et mis à terre. On aurait put comparer le geste à un sac à patate. Une brute épaisse venait de lui froisser les côtes. Cela réveilla le petit, qui au passage pris une bonne bouffé d’air frais. Paolo ouvrit les yeux, il n’avait jamais encore vu d’endroit comme celui-ci, c’était très grand, et ça sentait le poisson. Son visage posait la question aux deux mastodons qui se tenait devant lui.

    * Ou suis-je ? *

    Mais pas le temps d’en voir plus, l’un des deux balèzes lui mit une cagoule de sorte à ce qu’il ne voit rien, qu’il soit dans le noir le plus totale. Même s’il ne voyait rien, il entendait très bien.

    « Ramenons-le au patron le plus vite possible. »

    Quand on commence on ne peut plus s’en passer … 2010



    Tardez //

    Les tirs résonnait de plus en plus fort. Ce n’était pas un mais plusieurs à la fois. Voilà pourquoi Paolo portait un casque, il tirait plus de cinq balles en dix secondes, celui qui était à côté pareil et ainsi de suite. Les cinq balles avait été tiré dans le mille. Décidément il n’y avait pas plus fort, l’une des meilleures recrues de la famille Libretti. Le parrain Kaoni avait très bien choisi, depuis qu’il était devenu le maire de la ville, il pouvait faire ce que bon lui semblait. Et il y a des années de cela, il recruta un enfant, qui était devenu un meurtrier.

    Tardez // 1982

    Le petit ne montrait aucuns signes de résistance quelconque. Même s’il n’avait que sept ans, il pouvait comprendre que se débattre, ou crier ne servirait à rien. Puis, on lui ôta sa cagoule. Un homme se tenait en face de lui, et lui dit.

    « Maintenant, tu es à moi.. »

    Et c’est ainsi que le petit Paolo ne revit jamais sa famille, et devint le fils adoptif de Kaoni. Quand on parle de fils adoptif, c’est comme si Kaoni était son nouveau père. Mais il n’est en aucun cas son père. Il ne sut pas pourquoi il fut emmené ici, mais il ne tarderait pas à le savoir.

    Tardez //2008

    Le petit garçon avait bien grandi, il avait tout pour lui. En effet, il pouvait tirer avec n’importe quelle sorte d’armes, il pouvait tester un peu tout et n’importe quoi. Comment avait-il pris la nouvelle, quand son parton, Kaoni lui avait dit qu’il lui appartenait maintenant ? Jamais il n’aurait pensé que la mafia pouvait exister si près de chez lui, Rome était une ville plutôt tranquille. Et puis, un enfant de sept ans était toujours accompagné de ses parents n’importe où, il ne sortait pas seul. Mais le jour où il se fut kidnappé fut le jour de trop. Le pire pour lui avait été de savoir qu’il ne reverrait jamais sa famille. Comme un bébé il c’était mis à pleurer devant celui qui deviendrait son père adoptif. Après avoir pleuré, son tortionnaire lui avait préparé une jolie chambre d’enfant, avec des couleurs primaires un peu partout. C’était le stéréotype de la chambre pour enfant .. il ne manquait plus que les papillons sur la tapisserie. Il passa la nuit la plus longue de son existence. Le lendemain Kaoni en personne était venu le voir, et lui avait expliqué ce qu’il deviendrait, une personne qui protégerait des gens, qui le servirait. Un garçon de sept ans ne peut pas faire autre chose que le croire, de plus il lui avait dit qu’il était quelqu’un de spécial, qu’il l’avait observé depuis bien longtemps et qu’il attendait le bon moment pour le faire venir. Le choc était si énorme que le petit Paolo n’avait pu s’empêcher de lui crier au visage « M’enfermer dans une caisse alors que j’aurais pu mourir, pour vous c’est comme ça que vous voyez le fait que je vienne à vous ! Vous êtes un fou, je veux partir ! ».Mais bien sûr, impossible de partir d’ici, et en effet quelques années après il était encore là.

    Il pensait bien souvent à retourner à Rome, à retrouver ses parents, à leur dire qu’il n’est pas mort, qu’il est toujours leur petit garçon. Paolo avait pensé à ses parents tous les jours depuis qu’il les avait quittés des années auparavant. Ceux-ci devaient penser qu’il était mort, la police ne l’avait jamais retrouvé. En effet, comment aurait pu devenir ou il serait en ce moment ? Maintenant depuis plusieurs années il travaillait au service de Kaoni son « père adoptif », son deuxième père. Paolo aimait maintenant les armes, les monter, les démonter, mais aussi les femmes. Il était devenu un peu plus pervers, cela devait venir de la personnalité de Kaoni. Il l’avait emmené un peu partout, et quelques fois dans des réseaux de prostituées. Le jour de son anniversaire, le seul cadeau que son deuxième père avait trouvé à lui offrir, avait été une prostituée, un garçon de son âge aurait demandé des sous ou quelque chose de ce genre.

    Tardez // 2010

    L’homme avait maintenant vingt huit ans, toujours à la botte des Libretti, n’avait qu’une seule chose en tête, réussir sa mission. Il avait pour mission de tuer un homme qui vivait à Domingo, une ville pas très loin de Tardez. Il devait liquider un homme qui n’avait pas été réglo avec Kaoni, il lui devait de l’argent depuis un moment et n’avait pas respecté les délais. Paolo connaissait le plan de la ville, et l’endroit certain pour trouver l’enflure. Cela fut très facile, il était arrivé facilement près de la planque de l’homme à abattre. Il c’était armé d’un flingue silencieux, pour être le plus discret possible. Au loin il pouvait apercevoir le poste de police, il ne devait pas se faire chopper non plus. Il avait décidé de passer par les ruelles pour être sur de contourner tous les problèmes majeurs. Tout se passait pour le mieux, quand une petite fille l’interpella derrière lui. Qu’est-ce qu’une petite fille faisait à traîner dans le coin ? En tout cas, elle ne lui laissa pas le temps de lui poser la question, et tout d’un coup il se sentit être un autre homme. Comment dire, il se sentait plus petit, une vue réduite, quelque chose n’allait pas. Il vit un morceau de miroir dans l’une des poubelles sur le côté. Il s’approcha, mais c’était assez difficile, il se sentait tout mou. Il mit quelques minutes avant d’arriver devant le morceau de transparent. Puis, un cri ! Il avait découvert son nouveau corps, il était devenu une peluche, une forme de démon

    La faim ne se faisait plus sentir, ni la soif, et ni d’autres envies.. Les nuits, il les passait à voir les demoiselles demeurant à Domingo. Jamais il ne compris pourquoi il fut transformé, il était certain que c’était la petite fille. Mais que pouvait donc t’il faire dans ce corps ? Domingo était devenu son lieu de chasse, et par là même, il avait développé un don, celui de télékinésie. Il pouvait faire bouger les corps humains, les objets, tout ce qu’il désirait. De ce fait il pouvait se déplacer plus facilement. Il n’entendait plus parler de son deuxième père, cela lui manquait. Mais maintenant il se faisait appelé DEVILMAN, et plus Paolo.

    Devilman, de toute façon son nom qui pourrait le connaître, il n’était qu’une peluche .. Personne ne se douterait que celle-ci pourrait bouger. Mais quelque chose lui manquait au bout de quelques semaines, il ne pouvait pas rester comme ça sans rien faire. Il voulait retourner à Tardez, mais comment allait-il faire ? Il ne voyait qu’une solution, il devait utiliser son nouveau pouvoir. Mais cela pourrait l’épuiser jusqu’à la mort .. Mais une peluche pouvait-elle mourir physiquement et mentalement ? Une bonne question, et puis il fallait bien essayer quelque chose. Après avoir passé une nuit à chercher quelque chose qui le ramènerait, il tomba sur un type qui lui aussi faisait parti de la famille mafieuse Libretti. C’était un gars qu’il croisait de temps à autre, un gars qu’on nommait « big moustache », car il était le seul à en avoir une aussi grosse et touffue. Il devrait faire preuve de finesse pour pouvoir entrer dans la voiture. Mais oui, la cape, il allait se la jouer superman.

    « Bling, Blog, Blaf », il était arrivé chez son parton, son père adoptif. Maintenant qu’il avait réussi à descendre de la voiture, il devait réussir à voir Kaoni le parrain. Le mister moustache ne voyait rien du tout, de ce fait, il alla se cacher dans l’une de ses poches de pantalon ni vu, ni connu. Paolo savait que l’homme allait faire un rapport de mission à son vénéré chef. De ce fait, il pourrait parler face à face à son père. Et en effet, big moustache était arrivé au bureau de Kaoni. Il fit son rapport, et Devilman sauta par terre. Mais ce qu’il ne savait pas c’est que dans la pièce, se trouvait aussi la fille du maire. Le maire était bien sur Kaoni. Une fois mister moustache partit, il devait faire ses preuves.

    « C’est moi Paolo, vous m’entendez ? »

    Sa fille se retourna et prit la peluche dans les mains.

    « Père, avez-vous vu cette peluche, d’où sort-elle ? »

    « C’est moi Monsieur, Paolo. »


    « Oh, mais cette peluche parle ! Quelle est cette sorcellerie ? »


    « Du calme ma fille, tu dis être Paolo. Je n’ai jamais vu ce genre de choses, explique moi ce qu’il t’es arrivé, je te croyais mort ! »

    Paolo expliqua tout ce qu’il lui était arrivé, le pire comme le meilleur. Kaoni n’en revenait pas, une chose pareil était arrivé, à son fils « adoptif », c’était improbable, totalement. La magie pouvait donc exister, transformer un humain de la sorte. Il avait donc été décidé que la peluche fasse ses missions avec la fille du maire. L’aventure ne faisait que commencer ..





    Description physique :

    Paolo : L’homme mesure bien un bon mètre quatre vingt. Il fut très bien nourri par son père adoptif depuis son arrivée. Il est de plus brun, les cheveux assez court. Il aime bien les laisser pousser un peu plus long que les oreilles. Ses yeux sont d’un bleu océan. Il ne vaut mieux pas le regarder trop longtemps, au risque de s’y noyer. Son corps est également musclé, tous les jours il fait de la musculation une à deux heures. Il a également un sourire ravageur. Même s’il ne voit pas de filles tous les jours, il sait comment faire pour plaire.

    Devilman : Le petit est un diablotin qui ne mesure pas plus de vingt centimètres. Il est en effet tout petit. Ses oreilles sont pointues, il ne l’a pas choisi tout comme le reste de son corps. Il possède une cape qu’il ne peut pas ôter, elle est comme coller sur lui. Il ne l’aime pas du tout, mais il doit bien faire avec. Ses yeux ressemble à celui d’un pervers, ne vaut mieux pas le regarder trop longtemps.

    Caractère : Décrire le caractère de ce petit diablotin, oui pas de problèmes. Il est comment dire sexiste, pour lui seul les hommes sont les meilleurs, ils savent tout, ils sont forts, ils sont beaux. Ensuite, il est quelque peu pervers sur les bords, il aime observer les dessous des femmes. En effet, les femmes ne savent pas que c’est une âme humaine dans cette peluche, de ce fait il peut faire ce qui lui plaît. A vrai dire maintenant qu’il n’est plus Paolo, il se sent bien plus libre de faire ce qui lui plaît.

    Pouvoir spécial : Le marionnettiste, en effet il peut contrôler par télékinésie tout ce qui touche, que cela soit vivant ou non. Cette capacité est un effet secondaire du transfert d'âme dans le pantin diabolique.


    Arme/discipline de combat : Il se bat sur un trampoline, il saute pour paraître plus grand, non il aime se la jouer à la Chukie. Il ne possède pas d’arme en fait, si ce n’est ses petits poings de rien du tout.

    Thème musical : [seulement pour le fun, a supprimer si aucun]

    Comment avez-vous connu le forum : Je suis en Double compte.

    Avez-vous déjà eu une expérience RP : Oui, je fais du rp depuis bien longtemps. Pour moi les vingt lignes ne me font pas peur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Devilman : Petit diablotin   Mar 25 Mai - 20:01

Bonne présa ^^, je te cède la note de ... 39 ^^

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devilman
Disparu(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Localisation : Si tu savais ..
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Devilman : Petit diablotin   Mer 26 Mai - 22:17

Coucou,
Merci pour le niveau,
Et le petit compliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devilman : Petit diablotin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devilman : Petit diablotin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexander Vanderbrooth
» Venez jouer avec le petit diablotin ! [1/1]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: L'Officiel :: Présentations des personnages :: Présentations finies :: Mafieux-
Sauter vers: