Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Monde parallèle] Le manteau de Coyote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesi "Coyote" Swen-Arna
Disparu(e)
avatar

Fiche : Viens par la le Matou u_u
Masculin Nombre de messages : 121
Niveau de combat : 42
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: [Monde parallèle] Le manteau de Coyote   Sam 21 Aoû - 15:00

=> Accueil de la gendarmerie

Coyote était atterit dans son monde parallèle pour pouvoir s'entrainer, et surtout, guérir. Mieux vaux être fin près pour l'affrontement qui va suivre.
Coyote se mit donc par terre, et regarda autours de lui. Son manteau était juste énorme, et on le remarque vu tout ce qu'il contient.

Il avait mit une caisse de provision, des armes, des munitions... autant dire qu'il pouvais y vivre. Il commença par s'entrainer avec son épée, Nodoka no Ken, avec laquelle il fit quelques moulinets. Il fit donc un petit entrainement comme celui là pendant 1h, avant d'avaler un sandwich au thon et de poser son arme.

Il prit alors sa bague d'hadès, en s'entrainant.
A vrai dire, son entrainement dura très longtemps, assez longtemps pour qu'il se remémore des passages de sa vie.

Carten était très très gentil, pour un gosse mafieux. Coyote lui avait le temperamment qu'il fallait. Mais sa bonté naturelle remontait toujours à la surface, ce qui a valu une des plus grosses erreurs de sa vie.

C'était un beau jour d'été, et Coyote avançait tranquillement le long d'une route, un sac de lycée en main. A vrai dire, il aimaient ces moment où il était tranquille, où sa vie de mafieux était oubliée. C'est ainsi qu'il rencontra, par pur hasard, un membre d'une famille adverse, qu'il l'attaqua avec un couteau. Ni une ni deux, l'adversaire fût par terre, et le couteau sous la gorge de l'agresseur. Mais Coyote ne le tua pas, il le laissa partir en lui prenant son couteau.

Et cette erreur mena la police a la planque des Arna. La famille Arna perdit la moitié de ses forces dans cette attaques. Jesi, notre Coyote, compris vite que l'homme qu'il a laissé partir avait des liens avec les flics. Jesi était démoralisé, mais un jeune garçon, en voyage, Carten, lui remonta le moral.

Il le considérait comme un petit frère, le petit frère qu'il n'a jamais eu, car sa mère était morte depuis longtemps. Mais il faisait partit des Agostinos. C'était aussi un mafieux. C'est à cette époque, il avait 18 ans, qu'il décida que le monde mafieux n'était pas pour lui.
Esquivant les jurons de toute la famille, le seul allié qu'il avait était Carten, qui lui dit " Fais ce que tu veux, moi je veux pas devenir un Mafieux. "
Il s'était prit d'affection pour ce jeune Garçon qui lui ressemblait. Il partit alors en quète de pouvoir.

Deux ans plus tard, il revint au domaine familliale pour allez gueuler avec son père et lui montrer ce qu'il devenait : un Policier respectable.
Mais il ne trouva qu'un lieu en ruine, et bercé dans les flammes. Des vehicules avec les armoiries des Agostinos étaient en train de partir. Et parmis ceux qui étaient restés, se trouvait 3 hommes.

Le premier, il le reconnu difficilement, il ne l'avais vu qu'une seule fois, c'était le boss des Agostinos, dit le " PADRE ".
Le second, c'était un jeune homme blond, avec un tatouage en forme de lune sur la joue, c'était le plus grand fils, EMILIO.
Et enfin, le dernier, c'était Carten, qui était la pour " voir ce que les Agostinos font ".

Mais ce dernier reconnu Coyote, et courru vers lui pour lui dire de fuir, mais Coyote, dans un geste de panique et de colère, fuya dans l'autre sens.

Ils coururent, mais Jesi voulais juste partir, oublier tout celà, oublier les Agostinos.

" TA FAMILLE! JE LES HAIS "
Avait crié Coyote. Et Carten s'était arrêté, blessé, choqué, que son ami, son grand frère, le rejète.

Coyote lui tomba, trébucha, et se blessa au visage sur une grille rouillée. Il se releva, le visage en sang, avant de partir, jurant de se venger des Agostinos un jour.

Coyote se réveille, et s'approcha de la " sortie " de la cape, une espèce de trappe au plafond.


Il est temps...l 'affrontement final approche.

=> La où sera Sheldrake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldrake
Inspecteur
avatar

Fiche : The Tomcat !
Masculin Nombre de messages : 371
Localisation : Domingo
Pouvoir spécial : Maîtrise des plantes.
Transformation en chat.
Niveau de combat : 54
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: [Monde parallèle] Le manteau de Coyote   Sam 12 Fév - 20:14

=> Domingo, Centre-ville, Place de la fontaine.

Sheldrake se réceptionna tant bien que mal dans l'espace qui s'ouvrait soudainement devant ces pieds. Il réussit pendant un moment à tenir sur ces pieds avant d'être violemment déséquilibré par les trois Nero accrochés a son bras et qui étaient envoyé plus loin, le tirant en avant, si bien que l'inspecteur s'écroula par terre.
En grognant il se releva tant bien que mal, avant de se rendre compte qu'une paire de jambe se trouvait devant lui. Par chance, il semblait que sa chute lui est permis d'éviter une attaque.
Faust resta donc accroupis avant de faucher les jambes de son adversaires avec les siennes et, dans une splendide courbe, de lui administrer un formidable coup de talon dans le ventre de l'homme qu'il venait de faire tomber. Puis il se releva dans un roulé boulé avant de reculer afin de mettre une certaine distance entre lui et le-les Requiem(s), ses deux poings devant lui, en garde.
Sheldrake regarda rapidement les hommes se trouvant devant lui. Dans un vieux livre qu'il avait lu, publié il y a quelques dizaine années, lors de l'apparition et la multiplication des personnes possédant pouvoirs et capacités. Dans ce manuscrit, il ne se souvenait plus du nom de l'auteur, il était expliqué que tout homme naissait avec une certaine affinité avec un ou plusieurs éléments.
D'ailleurs, il avait lui aussi essayé le test décrit dans le bouquin et il s'avérait qu'il avait une grande affinité avec la Terre et une plus petite avec l'eau.
Mais bref. Donc d'après le livre il y avait sept éléments et il avait bien l'impression qu'il y avait eu sept Nero. Il s'était battu contre l'un qui manipulait la terre et l'autre blondasse s'était battu contre un autre qui se servait de la lumière. Il en avait tué un qui utilisé la foudre tandis que Coyote se débarrassait du clone de lumière, donc, si son analyse était juste, devant lui se trouvait le Nero des ténèbres, du vent et de l'eau. Ça ne l'avançait pas beaucoup mais c'était toujours intéressant a savoir.
Tandis que sa réflexion se terminait, les trois Requiems lui foncèrent dessus. Il para les coups des deux jumeaux mais le ténébreux passa sa garde et il lui « coupa » le flanc, ce qui fit perdre une partie de sa mobilité a l'inspecteur. Le coup passa peut-être, mais il saisit par la même occasion le haut du bonhomme avec sa main normal et il tira dessus, écrasant son adversaire au sol. Une fois la chose faîte, il leva son énorme poing végétal avant de l'écraser trois fois de suite sur le dos de Nero. Puis il transforma son bras en lance et transperça, ou tout du moins il en eut l'impression, l'homme a terre avant de la balancer d'un geste sur le Nero de l'eau qui fonçait sur lui, le renvoyant bouler.
Cependant le Nero de l'air était maintenant sur sa gauche, il s'y était glissé sans que Faust ne le remarque. Il fit un geste, un tout petit geste et Sheldrake fut renversé par des lames d'air particulièrement aiguisé.
Avec difficulté, l'inspecteur se releva face a ces adversaires, titubant, mais debout. Il exhiba un sourire devant ses monstres qui semblaient ne pas avoir une seule égratignure. Il se trouvait vers la sortie du monde du manteau, les Nero vers les tonnes de munitions, c'était le moment.
Il étendit son bras artificielle devant lui, paume ouverte et tendue, et des graine furent expulsées devant lui avant de pousser et de devenir des arbres, mais avant cela, Faust lança juste devant les trois Requiems ses deux grenades qui se trouvaient auparavant attachés a sa ceinture, et tandis que sa protection s'élevait devant lui, il leur dit avec un sourire particulièrement sadique:

-Bouffez moi ça, déchets !

Et l'explosion eut lieu. La barrière d'arbre explosa sous l'impact et Sheldrake se prit une partie de la détonation avant d'être soufflé en arrière, hors du monde parallèle qu'était le manteau.
Sa conscience vacilla, mais il se força a garder les yeux ouverts malgré la douleurs qui lui transperçait le corps: quitte a mourir, il espérait avoir entraîné ces monstres avec lui, et si ce n'était pas, il se relèverais juste pour les achever. Juste un murmure s'échappa de ses lèvres:

- Alors, ça fais quoi de voir la vraie puissance des habitants de Domingo ?


=> Domingo, Centre-ville, Place de la fontaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Monde parallèle] Le manteau de Coyote
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cerisier & Ramen
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Autre part dans le monde :: Reste du monde :: Autres-
Sauter vers: