Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Dr. Guito
Disparu(e)
avatar

Fiche : Let's twist again
Masculin Nombre de messages : 13
Age : 23
Pouvoir spécial : -
Niveau de combat : 15
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Ven 11 Mar - 21:08

- Je veux bien, merci. Je comprend mal ce qui arrive mais je veux bien essayer de vous aider pour vous ramener les blessées, car je ne pense pas vous être d'une grande aide pour les soigner. Je n'y connais rien dans le domaine de la médecine.

Ces mots lui rappelèrent, assez bizarrement, l'époque où jeune et insouciant il ne savait pas quoi faire de sa vie. Aucune connaissance dans le domaine où il excellait à présent... Cette vie de docteur, au fond, c'était la seule qu'il avait connu après sa majorité. Il se souvenait, à l'époque il voulait être connu. Dans le cinéma ou la musique : il voulait que les gens le reconnaissent. Marrant de se retrouver dans un merdier énorme où on le sollicite partout pour sauver des vies, quelques années plus tard. Alors que Guito servait le café le regard dans le vide, Raazan le ramena au moment présent en prenant de nouveau la parole :

- Je voudrais bien savoir par où il faut que je me dirige pour trouver toutes les personnes qui ont besoin de moi ! Je ne sais pas si vous vous souvenez mais je ne connais pas encore là ville, je viens juste d'arriver. Vous avez l'air totalement perdue, et pas du tout dans votre assiette, il faudrait peut être vous reposer ou allez vous promener.

Il se sentait crevé, effectivement, mais il ne pensait pas que ça se voyait tant que ça. Il tendit une tasse à son interlocuteur et trempa ses lèvres dans la sienne. Vraiment pas terrible, mais on était en temps de crise.

-Je n'ai absolument aucune idée des localisations des blessés. D'ailleurs je ne connais pas la ville non plus, j'ai été plus ou moins dissuadé de m'y aventurer par les choses que j'ai vues et entendues. Plus tard peut-être. Pour l'instant, de toute manière, j'ai à faire...

Le docteur réfléchit quelques secondes. Il en avait sa claque du campement de soins. L'inconnu qui lui parlait lui conseillait de se balader, et il se rendait compte qu'il n'était pas encore rentré dans Domingo. N'était-ce pas là un signe du destin pour s'aventurer dans le champ de bataille à la recherche de victimes ?

-Vous savez quoi... Non, je pense que finalement c'est bien pour moi de bouger d'ici. Je vous accompagne en ville pour ramener les blessés, c'est décidé !

Le docteur esquissa un sourire et tendit sa main vers l'autre.

-Je m'appelle Guito, enchanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mer 30 Mar - 23:52

Quelque temps après son intervention pour savoir où il devait aller, le médecin répondit :
- Je n'ai absolument aucune idée des localisations des blessés. D'ailleurs je ne connais pas la ville non plus, j'ai été plus ou moins dissuadé de m'y aventurer par les choses que j'ai vues et entendues. Plus tard peut-être. Pour l'instant, de toute manière, j'ai à faire...
Raazan, pensa qu’il fallait mieux rester donc à l’intérieur car il savait ce que c’était le chaos car il le fessait vivre aux gens qu’il kidnapper parce que oui, il n’était pas celui que tout le monde croyaient depuis qu’il était arrivée. Il sortit de ces pensées quand il entendit :
- Vous savez quoi... Non, je pense que finalement c'est bien pour moi de bouger d'ici. Je vous accompagne en ville pour ramener les blessés, c'est décidé !
Le docteur, lui tendit la main et lui esquissa un sourire. Il tendit donc la main à son tour.
- Je m'appelle Guito, enchanté.
Quelque secondes plus tard, Il répondit :
- Moi c’est Raazan ! Partons donc en direction des écoles, si il y en as ici car les jeunes seront peut-être en groupe là-bas. Je vous attends à la porte, le temps de préparer vos affaires. A tout à l’heure.
Raazan, doutait du médecin et pensa qu’il ne serrait peut être pas en sécurité avec lui car il avait l’air tête en l’air mais il pourrait être quelqu’un d’intéressant pour autre choses…
Revenir en haut Aller en bas
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 21 Avr - 19:43

Belzebuth ricana intérieurement. La réaction de l'asiatique ne l'étonnait pas mais il fut tout de même bluffé par la réaction du jeune homme. KeiRyo avait réagis avec vitesse, presque suppliant, a la proposition du Démon. Ce dernier sourit de plus belle tout en se redressant et en se levant.
Le nécromancien s'étira, se fit craquer les phalanges puis s'adressa au jeune homme, toujours en souriant:

-Très bien, alors autant s'y mettre maintenant qu'en dis tu ? Nous allons maintenant nous rendre à un endroit où nous ne serons pas dérangé.

Puis le visage de Belzebuth devint sérieux sans pour autant se départir de son énorme sourire.

-Mais n'oublie n'oublie pas ! Je te dispense cet enseignement contre ton silence ! N'oublie pas !

Intérieurement le Démon se mit a rigoler franchement et un sourire mauvais étira ses lèvres pendant une demi-seconde: il avait l'attention d'empêcher ce garçon de parler définitivement. Puis son regard se fit calculateur et ses yeux rouges se fixèrent dans ceux de sa proie.

-Après, je veux bien devenir ton mentor en échange d'un petit service et donc de te donner un enseignement a long terme, mais bon ce n'est pas le moment d'en parler, nous verrons ça plus tard …

Voilà ! Il avait prononcé ce qu'il fallait pour intéresser le jeune homme, tout en insistant sur l'apprentissage que le Démon pouvait lui offrir, sans trop en dire ni insister.
Avec un grand geste théâtrale, il prit sa veste et la jeta sur ses épaules tout en se dirigeant vers la sortie avant de s'arrêter brusquement.
Il avait reçu un message de la part d'un sous fifre sur son oreillette. Ainsi, Samaell avait décidé d'assassiner le jeune Gioli. Tsss c'était bien le moment de montrer qu'il en avait dans le panta … bref … vous avez compris. Néanmoins, en tant que Sapientos et Maître de Nuit, le nécromancien comprenant ce geste de vengeance a l'égard de la famille Gioli. Seulement ce n'était pas le bon moment de se mettre toute les familles à dos. La famille Libretti ne ferait surement rien, il en était sur, il connaissait assez cette vielle canaille de Kaoni pour savoir que ce dernier n'attaquerait pas la famille de Belzebuth et qu'il assisterait plutôt a ce spectacle en rigolant doucement. Néanmoins les autres familles n'étaient pas à sous-estimer non plus. Les Agostinos le faisait doucement rigoler, mais les Gialepis beaucoup moins: Ernesto avait toujours été en parti insondable et indéfinissable, quant a son bras droit, Kage, c'était encore plus flou a son sujet.
Tout d'un coup, un sourire illumina les lèvres du nécromancien et se dernier s'adressa a Evangeline.

-Evangeline, pourrais tu me ramener un homme en costard se trouvant dans les environs, tu ne lui dis rien, sauf que tu as besoin de son aide parce que ton grand frère à été blessé et que ce dernier délire a propos d'un énorme magot qu'il aurait caché.

La poupée hocha de la tête puis sortit de la tente. Toujours souriant, le Démon se cacha et disparue dans les ténèbres de la tente comme par magie, tout en regardant fixement KeiRyo.

-Je compte sur toi pour faire une bonne performance d'acteur, si tu t'y prêtes bien nous pourrons vite aller nous entraîner

Puis, le Maître de Nuit effaça toute trace de sa présence en transformant son aura et l'affaiblissant. C'était comme si jusqu'ici son avait hurlé a tous et à toute « aie peur de moi, tremble, je suis plus fort, plus puissant, plus horrible et plus sadique que tous ce que tu n'as jamais vu » et que tout d'un coup elle avait laissé place à « je ne suis pas là, je n'existe pas, ne me vois pas ». Ce n'était pas s'il n'existait plus, il ne faut pas exagérer il n'a pas tous les pouvoirs non plus, mais tout simplement que le regarder était devenu difficile. Pour les personnes sachant qu'il était là, le regard semblait couler sur lui, incapable de rester sur l'homme, de s'accrocher à un détail, on ne pouvait voir que l'ensemble et encore les yeux semblaient fuir ce Démon.
Caché dans les ténèbres, refrénant son désir de tuer, l'Immortel attendait que n'arrive sa nouvelle proie.

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeiRyo
Modo & Drago - Oeuf de dragon
avatar

Fiche : La lame du tokaido.
Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 27
Localisation : oups, perdu!
Pouvoir spécial : matérialisé du feu ou de la glace, sa capacité lui permet d'utiliser l'eau à tout ses états.
Niveau de combat : 52
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 3 Mai - 20:52

KeiRyo était dans son monde de sa tête et oui malgré la présence de Belzebuth, il avait une toute autre pensée. Sa nouvelle technique avec celle-ci c'était sur qu'il allait battre Carten à leur prochain affrontement. Devant la gesticulation des lèvres de Belzebuth, notre asiatique hochait la tête pour donner une approbation à une discution qu'il ne suivait même plus. Il revient sur Terre au moment où la demoiselle se nommant Evangeline fut interpellé. Sans doute un effet secondaire de l'anneau qu'il portait enfin bref il se remit à écouter Bel'. Il tourna la tête comme un hibou avait un grand aire d'autoroute en clignotant des yeux.

"Nanda?"

Rapidement son cerveau se remit en marche convenablement, il comprit les paroles de Bel-sama. Il devait faire semblait d'être un pauvre type le frère au pensée lubrique d'Evangeline qui délire en parlant de sous caché. Alors qu'il allait se retourner vers Belzebuth celui-ci n'était plus là. Aucune trace de lui même pas un résidu de ses pulsions qui aurait pu tué les plupart des blessés. KeiRyo afficha un nouveau sourire niais. Quand Evangeline reviendra il serait seul à l'attendre (^^ l'anneau rend KR comme le porteur de son avatar).

Le Japonais s'allongea donc parterre en utilisant une faible composition de feu et de glace dans son corps afin de provoqué une suée de personne qui délire et qui va pas bien. Il remarqua qu'il tenait Shibien dans ses mains, peut crédible tout à coup.

"Ice Make Eagle"

Un oiseau de glace naissait autour de Shibien et s'envola. la feinte du siècle non? Enfin bref il se lança dans sa mission à font en se donnant un coup dans ses blessures datant de l'affrontement avec Fenzer. Idée stupide, il souffrait vraiment.

"Au secours, je me meurs, je souffre, je me meurs encore mais c'est pas pour rire là. Aidez moi! J'ai de quoi payer j'ai un petit butin planquer dans le coin. Aidez moi et je partage!"

KeiRyo venait de saisir l'ampleur de ses paroles, il était sans doute entouré de truand tout juste blesser par les attentats, il allait sans doute se ramené bien avant Evangeline.

*Arf, le premier qu'approche et qui fait pas 95D je l'explose !*

_________________

"Carten t'es le seul nom sur ma deathlist."

You can kill :
¤ Zell - Emilio
¤ Lucian - En attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mer 8 Juin - 21:09

Belzebuth s'esclaffa silencieusement devant le jeu d'acteur du jeune samouraï. Ce dernier surjouait de façon tellement grotesque tout en se rendant compte peu à peu des monumentales bêtises qu'il disait que c'en était comique. Néanmoins la technique qu'utilisa KeiRyo pour se faire transpirer et celle pour cacher son sabre étaient digne d’intérêt. La transpiration était une action particulièrement subtil qui étonna le Nécromancien: il n'imaginait pas le jeune homme assez fin pour imaginer ceci. La technique de l'aigle était simple mais plus efficace qu'il ne paraissait: qui lève les yeux en entrant dans une tente, ou même dans n'importe quel bâtiment ? Personnes, a moins d'être habitué à observer chaque lieu dans lequel on se trouve, paranoïaque, malin, espion, ninja, ou bien lorsque que le regard est attiré vers le haut par un ciel ouvert, un velux ou tout simplement en entrant dans un grand bâtiment. La tente ne remplissait aucune de ses conditions et le type qui allait arrivé ne se soucierait probablement que du fric et ne fera donc sans aucun doute pas attention à ce qui l'entourera.

Alors que Bel' commençait à impatienter, tout en faisant attention a quiconque s'approchait de la tente, il entendit la voix douce, clair et inexpressive de Evangeline a travers les fins murs de tissus. Une voix brute bien que douce lui répondit qu'il allait faire tout son possible pour sauver son frère. Belzebuth ricana un instant en se demandant quel olibrius sa petite poupée avait bien pu lui ramener. Il était plus que probable que ça soit un homme désireux de se faire un maximum de frique en profitant du chaos ambiant, mais le nécromancien décida d'attendre finalement quelques instants avant de tuer l'individu.
Ce fut un homme aux cheveux de feu qui pénétra sous la tente, au tempe strié de petits cheveux blancs et au front barré de quelques rides. Il avait l'air d'avoir dans les cinquante ans mais le Démon estima qu'il était plus proche des quarante et que c'était seulement la fatigue, le stress, est une vie dangereuse qui l'avait vieillie prématurément. Il portait un costume noir et un fusil à pompe pendait à une lanière sur son flanc gauche.

-Ouh ! Il est vrai qu'il a l'air mal en point. Il a l'air d'avoir été soigné, mais il semblerait que les plaies se soient infectés. Je vais voir ce que je peux faire.

Et l'homme s'avança vers le samouraï, ses mains se mettant brusquement à briller d'une lumière bleue. Surement un manipulateur de l'eau ou quelques choses d'équivalent. L'homme semblait réellement se préoccuper de la santé du jeune homme et non pas de l'argent.
Quel dommage.
Belzebuth ricana intérieurement.
Puis il se mit à jubiler.
Il ne pouvait pas tomber mieux. a travers l'étrange lumière bleuté que l'homme s’appétait a avancer vers KeiRyo, le Maître de Nuit avait aperçu une bague qu'il connaissait bien. C'était la bague d'un agostino. Cet homme était surement un membre de la famille laissé à Domingo par le Padre, ce sombre crétin.
En éclatant de rire, le Démon sortit de l'ombre de la tente, la main gauche tendue vers l'homme, une lance osseuse s’échappant de sa paume en direction de l'agostino.
L'homme se retourna avec plus de rapidité que prévu, réflexe conditionné par une vie dangereuse, et la lance en os ne lui effleura que le flanc. Il se tourna avec un juron vers Belzebuth avant de blêmir, surement en reconnaissant son adversaire, puis il saisit son fusil à pompe avant de tirer sur l'Immortel.
Le bras gauche de ce dernier fut anéanti d'un tir, mais grâce à son don de contrôle cellulaire, il bloqua la douleur et commença à régénérer son corps tout en contre-attaquant. En effet, par un contrôle des muscles, il fit sortir le couteau en orichalque d'Eralde entre ses doigts avant de le lancer d'un geste vif vers l'agostino, et plus précisément vers son arme. Le couteau s'enfonça dans le tuyau de l'arme comme dans du beurre avant de provoquer l'explosion de cette dernière.
Sa main broyé, la douleur intense se propageant le long de son avant-bras, il ne vit qu'au dernier moment Belzebuth arrivé sur lui et lui planté une lame osseuse dans le bide, avant de l'envoyer un peu plus loin.
Une fois sa dernière attaque porté, et son bras gauche repoussé, il se baissa pour reprendre son couteau, qui fut tout aussi vite absorbé par son corps avant de reprendre une cigarette et de l'allumer. Puis il se tourna vers l'asiatique:

-C'est bon, tu peux te relever, et tu pourrais aller l'achever s'il te plait ? Tu peux bien lui faire ça, après tout il allait de te sauver, la moindre des choses c'est bien de l’empêcher de souffrir. Et tant que t'y es, coupe lui le doigt où il porte sa bague et apporte la moi.

Il n'attendit même pas de réponse. Au pire il le ferait lui même. Il activa son oreillette et demanda à Sylvain de ramener ses fesses fissa.

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelli Spiare
Informateur
avatar

Fiche : Hey, Tu crois pouvoir me connaitre aussi bien que ça ?!
Féminin Nombre de messages : 144
Pouvoir spécial : Immortalité; Téléport courte portée
Niveau de combat : 12
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 11 Juin - 11:25

Arrow Plage (Tardez)

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Nelli était curieuse de voir la tournure que prenaient les évènements violents sévissant sur Domingo depuis quelques temps. Revenant de la plage elle parvint à faire du stop auprès de médecins de Tardez appelés en urgence. Direction le campement de soins où de très très très nombreux blessés étaient en attente de soins, si on en croyait ce qu'affirmaient les toubibs de la ville ouvrière conduisant la camionnette à fond direction la ville mafieuse.
Oh ça, ils n'avaient pas envie d'y aller mais ils n'avaient pas le choix, on avait promis de les renvoyer s'ils ne faisaient pas ce travail alors forcément...
Alors forcément certains avaient préféré démissionner plutôt que d'aller dans la gueule du loup au milieu de tous ces mafieux tous plus dangereux les uns que les autres.
Quelques discussions avec les médecins rythmèrent le trajet, quelques informations que Nelli classait dans sa tête comme à son habitude. Ils lui demandaient pourquoi elle voulait aller là bas, elle leur répondait qu'elle « aimait prendre des risques pour l'information ».
Prendre des risques, le mot était faible.

Arrivés sur les lieux, toute l'équipe se séparait et allait dans différentes tentes. L'informatrice, elle, se mit à errer dans le camp, sifflotant, essayant de glaner quelques noms d'influents personnages de la ville qui avaient péri au combat ou avaient été blessés. Ce genre d'informations se vendaient à un prix dérisoire mais dans la situation actuelle, elles seraient très demandées. Et plein de petits billets font une liasse de billets. C'est ça de savoir flairer la bonne affaire.

Elle jetait un œil dans les tentes ouvertes, encore, afin de reconnaître quelques visages. Heureusement ceux de sa mère ou de son père n'apparurent pas.
Nelli sourit rien qu'en imaginant que sa mère puisse faire partie du lot. Purement impossible.

Alors elle marchait à coté des tentes, de long en large, sifflotant et guettant les passages de médecins, blessés, arrivées et départs, les mains dans les poches et l'air débonnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeiRyo
Modo & Drago - Oeuf de dragon
avatar

Fiche : La lame du tokaido.
Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 27
Localisation : oups, perdu!
Pouvoir spécial : matérialisé du feu ou de la glace, sa capacité lui permet d'utiliser l'eau à tout ses états.
Niveau de combat : 52
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mer 6 Juil - 19:04

KeiRyo était sur le sol, il attendait tout comme Bel qu'un individu entre et se penche sur son cas. Contrairement au démon, l'asiatique n'avait aucune intention belliqueuse envers se samaritain qui viendrait à son "aide". Enfin il est vrai que si c'était un homme sa réaction serait plus vivace que si cela était une délicate demoiselle à qui il emprunterait la délicatesse. Mais quelles étaient ses pensées qui lui traversaient l'idée à l'instant, le port de l'anneau sapiento lui jouait vraiment de vilain tour. Alors qu'il se perdait dans sa propre pensée un homme rentra dans la tente, le détective rejoua se rôle d'agonisant.

-Ouh ! Il est vrai qu'il a l'air mal en point. Il a l'air d'avoir été soigné, mais il semblerait que les plaies se soient infectés. Je vais voir ce que je peux faire.

KeiRyo se demandait qui pouvait être cet idiot pour penser qu'une de ses plaies pouvaient être infectés. Surtout lui qui à l'aide de ses dons peut maitrisé la température et ainsi éradiqué toutes infections quelles qu'elles soient. Quand l'homme s'approcha du japonais, celui-ci le sentit et était près à le mettre hors jeu mais le temps qu'il se retourna seulement, l'individu avait été embroché comme une merguez.

-C'est bon, tu peux te relever, et tu pourrais aller l'achever s'il te plait ? Tu peux bien lui faire ça, après tout il allait de te sauver, la moindre des choses c'est bien de l’empêcher de souffrir. Et tant que t'y es, coupe lui le doigt où il porte sa bague et apporte la moi.

Brutal, pensa le jeune homme. Il se relava sans regarder Bel s'avança vers l'individu qui marmonnait dans la barbe qu'il avait pas. Alors que l'homme était bien vivant et pour faire bonne figure à Bel, KeiRyo posa ses doigts autour de celui du type embroché. En concentrant son froid, il pu séparer en toute simplicité le doigt de la main. Il lança le doigt à Bel puis mit sa main sur la bouche de l'homme. Une Nova fit exploser la boite crânienne de l'intrus. Par ce procédé, L'héritier Drago voulait monter sa "soumission" au démon. Ou tout du moins lui faire croire. Il se retourna vers Belzebuth et le regarda droit dans les yeux avec détermination et insistance.

"Tu peux me donner la force que tu m'as promis au faut encore que j'élimine des être insignifiant dont l'identité restera à jamais oublié dans le monde de l'ombre?"

KeiRyo tendit le bras en l'air et l'aigle de glace fondit vers celui-ci. Quand son bec atteignit la main de son créateur, toute la glace de son corps s'évapora laissant ainsi le jeune homme récupérer son katana, qu'il pointa dans la direction du démon pour insister sur le fait qu'il était pressé.

_________________

"Carten t'es le seul nom sur ma deathlist."

You can kill :
¤ Zell - Emilio
¤ Lucian - En attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 7 Aoû - 1:48

KeiRyo-le-Jeune fit ce que lui demanda le Démon, c'est à dire qu'il coupa le doigt et tua l'homme venu le sauver sans hésitation. Un sourire s'afficha avant de s'élargir sur les lèvres du nécromancien: ce jeune homme était déterminé et cruel, deux états d'esprit généralement mal vu mais que Belzebuth qualifiait pour sa par de qualité, surtout ensembles. Après tout la détermination permettait de se surpasser et de progresser, et le fait d'être cruel permettait d'être moins sentimental et d'avancer encore plus vite, ou tout du moins avec plus de facilité. Oui, c'était deux "qualités" qui allait de paire.
Comme d'habitude, il écouta la petite phrase du samouraï d'une oreille tout en haussant les yeux au ciel et en envoyant un sms. Bon Dieu, que ce gamin parlait pour ne rien dire, surtout si c'étaient des absurdités. Bon, de toute façon, il allait s'occuper de le façonner, le forger afin qu'il devienne un meilleur guerrier, et un outil de choix. Son enseignement ne serait pas gratuit, le jeune homme allait vite s'en apercevoir, il lui faudra rendre un petit service au Maître de Nuit.
Une personne apparut soudainement dans la tente, un homme âgé d'une trentaine d'année, de taille moyenne et plutôt musclé avec des cheveux virant entre le noir et le brun, c'était Sylvain, le Messager des Sapiento. Tout de suite après son apparition, il fit une profonde courbette devant un Belzebuth las.

-Me voici, Maître de Nuit ! Suite a vos ordres je me suis empressé de venir vous rejoindre !!! Je suis désolé d'avoir mis tant de temps pour cela mais ...


Soudain, son regard rencontra celui de KeiRyo et il se releva avant de prendre un air menaçant.

-Qu'est ce qu'il y a ? Je te connais pas toi ? Qu'est ce tu fais là ? T'embête le Maître c'est ça ? Tu veux finir dans le fleuve en petit cou - aïe !!!

La tranche de la main du Démon venait de lui atterrir sur le haut du crâne avec force, faisant violemment claquer ses dents les unes contres les autres.

-Arrêtes tes imbécilités avec lui, c'est mon disciple ! Et un Péché, tu sais ce que ça veut dire ?

Sylvain se calma aussitôt. Sa position de Messager faisait de lui le seul Soldat des Sapientos à connaître l’existence des Péchés, et sa lâcheté et sa fidélité faisait de lui l’homme le moins susceptible de trahir la famille.
Opinant du chef comme pour réaffirmer ses paroles, le Démon commença a dicter ses instructions afin d’empêcher l’homme de main de continuer à faire des dizaines de courbettes vers le jeune homme. Il lui donna donc le doigt entouré de bandelettes portant la bague, précédemment coupé par le jeune homme.

-Bon, voila tes instructions, tu prend ce doigt et tu l’amènes aussi vite que possible à Samaell, pas de question et tu fais ça fissa compris ?! Ah et j’ai effacé toutes empreintes sur ce dernier, c'est-à-dire les miennes et celles du Péché, donc, je t’interdis, je t’interdis tu m’entends bien, formellement de le toucher sans protection adéquat si tu dois le faire, chose qu’il ne dois en aucun cas se passer normalement vu que tu le prend, l’apporte au Maître du Jour et lui donnes ! Suis-je bien clair Sylvain ?

De nouveau, tout en parlant, l’aura de Belzebuth s’était agrandis et entourait maintenant complètement le Messager : c’était un exploit de sa part de ne pas se faire dessus en ce moment même. Les pupilles écarquillés de terreur, la larme à l’œil, terrorisé, le Soldat disparus aussi vite qu’il était arrivés.
Souriant, le Nécromancien se tourna a nouveau vers KeiRyo qui le pointait du sabre, comme si toute son aura de puissance et de terreur n’avait jamais existée.

-Bien, il faut qu’on parle 5 secondes avant d’aller t’entrainer.

Le ton doucereux qu’il utilisait n’était pas bon signe.
Avec douceur il s’approcha du jeune homme, écartant le sabre du dos de sa main, et une fois assez près Belzebuth tapa d’un coup sec sur le front de KeiRyo avec son index tendu.

-Ecoute moi bien gamin, a partir du moment ou tu m’as pris comme Maître, tu me dois obéissance et respect d’accord ? C’est comme cela que ça se passe aussi au Japon non ? Ou bien les petits jeunes son trop mal élevé et ne connaissent plus la politesse ?

Tout en croisant les bras et en changeant son point d’appuis, le Démon continua a parler.

-Bon aller viens, avant de commencer ton entrainement j’ai plusieurs remarques a te faire, mais nous allons d’ors et déjà aller sur les lieux que tu souhaites, mais n’oublies pas mon enseignement n’est pas gratuit et j’aurais un petit service a te demander.

Il s’approcha alors encore d’un pas du jeune samouraï avant de lui saisir la main a laquelle se trouvait l’anneau de la Luxure. L’Immortel passa alors rapidement le plat de la main par dessus l’ornement, afin de mélanger son aura au bijou et d’ainsi le faire résonner pour trouver un autre artefact des Péché, l’anneau de l’orgueil.
Puis, une fois la chose faite et l’objet plus ou moins localiser, faisant un signe de tête a Evangeline, debout dans son coin, Belzebuth sortit de la tente suivit de près par la jeune fille à l’apparence de poupée.

=> Giardino per banbini

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelli Spiare
Informateur
avatar

Fiche : Hey, Tu crois pouvoir me connaitre aussi bien que ça ?!
Féminin Nombre de messages : 144
Pouvoir spécial : Immortalité; Téléport courte portée
Niveau de combat : 12
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 7 Aoû - 22:39

Toujours en mode pseudo joyeuse et débonnaire, Nelli allait et venait dans les couloirs bordés par bon nombre de tentes, remplies de blessés et de leurs sauveurs. Est-ce qu'une telle catastrophe avait déjà assailli la ville mafieuse auparavant ? Pas à son souvenir. Sa mère, elle, avait déjà été témoin de bien pires massacres et ne paniquait jamais quelles que soient les situations. Ce qui avait de quoi susciter grandement l'admiration de sa fille.
La rouquine arrivait à une extrémité du camp, puis faisait demi-tour. Un coup de feu la fit tiquer. Un souffrant qui avait eu l'idée fantastique d'abréger ses problèmes ? Ou un souffrant dont les douleurs ont été apaisées radicalement par un proche, ou un avide de fric, ou un pauvre type en manque d'hémoglobine, ou tout ce qui pouvait trainer dans le coin comme genre de faune ?
En tout cas la curiosité de l'espionne nationale avait été une nouvelle fois piquée.
Elle s'approcha de la tente pour en suite y entendre un bruit sec d'explosion, du genre très peu ragoutant. Du genre on venait de faire sauter une tête.
La jeune fille grimaça et s'approcha prudemment : elle n'avait pas envie de se faire repérer par des tarés qui butaient des gens comme s'il n'y avait pas eu assez de morts non naturelles ces temps ci.

Elle aurait presque pu s'y attendre, lorsqu'en tendant l'oreille elle reconnaissait une voix. Une voix qu'elle n'aimait pas du tout d'ailleurs. Un pauvre connard hautain qui jouait de sa puissance et se croyait au dessus de tout.
Mais cette fois elle se promit qu'il ne l'aurait pas : cette fois il n'y avait pas de baston générale qui risquait de la buter dans le tas.
Nelli se cachait donc non loin de là, aux cotés de quelques gravats, en attendant que quelqu'un sorte de cette maudite tente.

Et lorsque ce fut le cas, l'adolescente d'apparence fut surprise de constater la présence d'un asiatique dont elle avait déjà entendu parler par le passé. C'était une sorte de rival au boss agostino, mais on ne lui avait jamais dit que ce type était assez mauvais ou cupide pour suivre l'autre con.
Plus encore, une jeune fille à l'air vide suivait le démon. Et ça aussi, son apparence lui rappelait un truc qui lui avait raconté sa mère.
Deux points de plus qui obligeraient la jeune femme à suivre discrètement le groupe qui se dirigeait vers une ville quelque peu abimée, en négligeant les risques.

Arrow Giardino per banbini

[NEVER GONNA LET YOU DOOOWN ~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeiRyo
Modo & Drago - Oeuf de dragon
avatar

Fiche : La lame du tokaido.
Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 27
Localisation : oups, perdu!
Pouvoir spécial : matérialisé du feu ou de la glace, sa capacité lui permet d'utiliser l'eau à tout ses états.
Niveau de combat : 52
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 3 Nov - 12:30

KeiRyo voyait dans le regard de Belzebuth un brin de satisfaction dans son acte mais ceci n'était rien face à sa démarche totalement détaché quand le jeune homme lui parlait. Après que le monstre se servait d'un cellulaire pour se faire de nouveau ami, un homme entra dans la tente, un dialogue entre cette homme et le maitre de la nuit débuta. Très vite l'individu s'arrêta pour toiser le péché. Alors que KeiRyo s'apprêtait à lui rendre l'intensité de son regard dans un coup de poing mémorable dans sa face, le démon l'avait prit de court. La discution reprit entre les deux sapientos pendant ce temps Drago jouait avec Shibien pour s'occuper. Tout à coup l'homme terroriser par Bel repartie dans un élan dont la vitesse de celui-ci était tel qu'on aurait dit que la mort était à ses trousses. Son nouveau sensei s'adressa à notre jeune "héro".

-Bien, il faut qu’on parle 5 secondes avant d’aller t’entrainer.

Le démon s'approcha gentillement de KeiRyo ce qui était suspect car il n'avait pas fait beaucoup preuve de gentillesse jusqu'à maintenant. S'en Suivit une tape "amical" sur le front de l'asiatique et un monologue de Belzebuth.

-Ecoute moi bien gamin, a partir du moment ou tu m’as pris comme Maître, tu me dois obéissance et respect d’accord ? C’est comme cela que ça se passe aussi au Japon non ? Ou bien les petits jeunes son trop mal élevé et ne connaissent plus la politesse ?


Le japonais prenait cette attaque envers la jeunesse de son pays à cœur mais il continuait d'écouter.

-Bon aller viens, avant de commencer ton entrainement j’ai plusieurs remarques a te faire, mais nous allons d’ors et déjà aller sur les lieux que tu souhaites, mais n’oublies pas mon enseignement n’est pas gratuit et j’aurais un petit service a te demander.

Belzebuth prit la main de KeiRyo qui se demandait pourquoi une telle demande de mariage mais en fait c'était juste un tour de magie. Cela eu pour effet de vider notre jeune ami de sa colère et de s'emplir de luxure du coup quand tout le monde sortie il suivait plus le démon mais surtout le postérieur d'Evangeline.

=> Giardino per banbini

_________________

"Carten t'es le seul nom sur ma deathlist."

You can kill :
¤ Zell - Emilio
¤ Lucian - En attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Soins quotidiens et infection
» Question sur les PNjs
» Château de clan
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» SOS POUR UNE ASSO RECUEILLANT CHIENS AGES OU HANDICAPES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Entrée de la ville-
Sauter vers: