Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le long des rails à vélo

Aller en bas 
AuteurMessage
Bogus Trumper
Disparu(e)
avatar

Fiche : Par ici !
Masculin Nombre de messages : 98
Age : 23
Pouvoir spécial : -Matérialisation de météorites
-Lévitation
-TWOB [voir fiche]

Niveau de combat : 34
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Le long des rails à vélo   Mer 16 Mar - 20:10

Arrow Champs, alentours de Dom

Bogus pédalait le long du chemin de fer et était bientôt arrivé à la gare. Une main sur son chapeau, l'autre sur le guidon, il regardait aux alentours pour contempler la désolation qui envahissait toute la ville. Avant de retourner en enfer, il avait pris soin de passer chercher des armes au Terrain Vague. Un 9mm et un couteau, de quoi se défendre. Il avait également trouvé trois grenades, mais il avait peur de s'en servir. Les explosifs n'étaient pas des objets avec lesquels il était à l'aise. Toutefois, il les avait emporté au cas où.
Le mercenaire avait plus où moins abandonné ses deux compagnons, mais ils l'auraient ralenti pour faire tout ce qu'il avait à faire. Cette récupération au Terrain, le repérage des lieux, l'élaboration d'un semblant de stratégie... Trumper n'était pas du genre à foncer dans le tas, c'était un combattant minutieux et prudent. Mais en attendant, il devait déjà trouver l'endroit où se déroulait la bataille. Il avait choisi la gare comme point de départ car la plupart du temps, il venait à Domingo en train. C'était donc une bonne base pour se repérer. A environ 500m de celle-ci, il s'arrêta sur le côté de la voie. Si le lieu était occupé par un des terroristes, il voulait se préparer à la confrontation. Il but une gorgée d'eau, ouvrit l'œil et tendit l'oreille. Oui, il y avait du bruit, mais c'était léger... Quelqu'un qui se faisait discret ? On l'aurait déjà repéré ? Par précaution, Bogus posa la main sur la crosse de son arme et scruta les environ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice S.Belly
Guilde Rang B - Chasseuse de trésor
avatar

Fiche : *C'est pas tes oignons !*
Féminin Nombre de messages : 28
Localisation : Au bout de sa queue
Pouvoir spécial : -Maîtrise du sable.
-Invocation de Caedes.
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Ven 18 Mar - 17:30

Alice se trouvait actuellement près de la gare de Domingo, au milieu de la foret, pas très loin du dit bâtiment. Elle se trouvait donc au milieu d'un bosquet avec Caedes qui fumait tranquillement a coté de la jeune femme.
Assise en tailleur, la jeune femme ruminait, ronchonnait et boudait. Taïn l'avait expulsé sans ménagement de la ville, et lui avait interdit d'approcher de Domingo tant que les Requiems étaient encore vivant. Alice portait aujourd'hui, comme à son habitude, ses fameuses bottes montantes, un de ses traditionnels mini-short, les deux vêtements de couleurs beiges et marrons, ainsi que d'un débardeur blanc et d'une veste au manche courtes marrons. Elle se trouvait donc maintenant ici, dans les bois en train de se ronchonné.
Caedes, quant à lui, était couché sur le flanc, la tête levée, regardant la jeune femme.


*C'est bon Alice, calme toi, ça ne dureras pas longtemps, et Taïn a raison, c'est dangereux pour toi. Tu es bien mieux ici.*

Mademoiselle S.Belly lui tira la langue sans répondre avant de lui tourner le dos.
Non mais ! Depuis quand ses deux là décidait ce qu'elle devait faire ou ne pas faire ? Ils se mêlaient de quoi ? Elle était assez grande pour savoir ce qu'elle pouvait et ne pas faire !!! De plus elle n'avait rien eu le temps de faire. Elle était à une table en train de « discuter » avec des membres de la Guilde quant le chef de Guilde s'était approché d'elle. Elle s'était mise à rougir bêtement en enfonçant un peu plus sur son crâne son chapeau avant de s'amuser à gratter la table avec son ongle tout en opinant bêtement à tous ce que disait le Firelord. Puis ce dernier s'était en allé comme il était venu, laissant la jeune fille rouge comme une pivoine avec un sourire idiot sur le visage, avant de se rendre compte qu'elle avait promis à Taïn Valard de s'en aller au plus vite de Domingo et de ne pas revenir tant que ces derniers n'étaient pas morts ou disparues.
Elle avait du faire ses bagages sous l'oeil attentif de Caedes et partir avec ce dernier. Néanmoins elle avait refuser d'aller plus loin que la périphérie de la ville, malgré les arguments de Caedes. Celui-ci avait fini par se plier aux volontés de la jeune fille, car le canidé savait très bien qu'il lui était impossible de raisonner la jeune femme.
Bref cette dernière se trouvait maintenant dans la forêt sans rien avoir a faire. Heureusement elle avait emporté plusieurs contrats et quêtes de la Guilde.
Elle en feuilleta plusieurs mettant de coté celle qui n'était pas intéressante, celle trop dangereuses ou encore celle demanda un savoir faire qu'elle n'avait pas.
Alice eut donc très rapidement un tas de feuille beaucoup plus petit que celui de départ. Il y avait un peu de tous: prime, récupération d'objet, vole, escorte, protection … La jeune fille enleva encore des quêtes en se basant sur le fait que les demandes originaire de Domingo n'était plus du goût du jour, et que ceux qui avaient passé ces quêtes au près de la Guilde n'avait sans doute plus les même priorité.
Il ne lui restait plus que les contrats venant d'autres villes, ou même de l'étranger et aussi celle qui était largement antérieur à l'attaque.
Elle était donc en train de feuilleter les quelques feuilles qu'elle n'avait pas éliminer quand elle entendit du bruit, un bruit faible et tenu que nul d'autre n'aurait entendu. Ses oreilles se dressèrent soudainement sur son crâne, de même que celle de Caedes. Alice fit signe au gros molosse de ne faire aucun bruit en mettant son doigt devant la bouche, geste inutile puisque l'énorme molosse n'était pas né de la dernière pluie.
Ils s'accroupirent tous les deux et se mirent a ramper vers un buisson qui, une fois poussé libéré la vue sur la gare. Caché derrière le mur végétal, la jeune femme et son invocation se mirent alors à observer un jeune blond, visiblement armé, sur un vélo, et qui semblait se préparer a aller a Domingo.
Son visage semblait dire quelque chose à la jeune femme. Elle était sur de l'avoir déjà vu quelques pars … mais ou ? Soudain son visage s'éclaira et elle retourna vers son tas de feuilles de quêtes, fouilla rapidement, et revient vers le Raindog avec un grand sourire sur le visage en tapotant de l'index la prime offerte pour la capture de Bogus Trumper.


*C'est Boguuuuuuuuuuuuuus, Caedes, Bogus !!! La prime est plutôt pas mal, et la Guilde a noté son avis de recherche au rang B, j'ai donc le droit de réaliser cette quête !!!*

Dans son excitation, Alice n'avait pas fait attention et avait écrasé une grosse branche qui était caché dans l'ombre du buisson. Le jeune homme blond se retourna aussitôt en braquant son pistolet dans la direction où était caché les deux compères.
Retenant son souffle et se rapprochant encore un peu plus du sol, Alice se mit au devoir de mettre un plan au point avec l'aide de son compagnon.
C'est comme ça qu'un plan assez simple et efficace vit le jour.
Caedes se ramassa sur lui même pendant que Alice écartait doucement et sans se faire remarquer quelques branches du buisson derrière lequel ils étaient cachés. Puis elle concentra son pouvoir dans la terre environnante, afin d'en extraire une faible quantité de sable, pratiquement invisible a l'œil nu. Et enfin mademoiselle S.Belly le contrôla afin qu'il vienne se mettre dans les yeux du jeune Bogus. Ce fut un succès, ou tout du moins c'est qu'elle cru voir car elle donna son accord télépathique à son compagnon. Ce dernier sortit alors brusquement du buisson dans un saut impressionnant avant d'écraser le jeune mercenaire au sol, en espérant que le masse et l'impact l'ai désarmé.
Alice sortit alors elle aussi du buisson tout en braquant son colt python sur le jeune homme. Elle ne prononca aucun mot, car elle ne le pouvait pas, mais la situation était plus que clair.
Un sourire malicieux apparut sur ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bogus Trumper
Disparu(e)
avatar

Fiche : Par ici !
Masculin Nombre de messages : 98
Age : 23
Pouvoir spécial : -Matérialisation de météorites
-Lévitation
-TWOB [voir fiche]

Niveau de combat : 34
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Ven 18 Mar - 19:25

Alors qu'il inspectait les environs, un léger craquement se fit entendre de derrière un bosquet, à quelques mètres de là. Bogus pivota et pointa son arme dans cette direction, en prenant soin de la charger. Doucement, il s'approcha d'un petit muret dans le but de se cacher derrière lui, mais avant qu'il ne l'atteigne il reçut quelque chose dans les yeux. Ce n'était vraiment pas le moment ! A moins que ça ne soie déjà le potentiel ennemi ? Il avait vu juste : un gros chien lui bondit dessus en le plaquant au sol. Il vit son arme partir loin, à l'opposé de son vélo qui plus est. A peine eut-il le temps de se demander ce qu'un canidé pouvait bien lui vouloir, une femme sortit elle aussi de sa cachette pour le braquer avec un sourire mesquin. Ils n'avaient pas l'air d'être des Requiem, ceux-ci ne se seraient pas cachés et l'auraient tué directement. Qui était-ce, dans ce cas là ? En tout cas cette personne ne semblait pas se soucier du sort des habitants de Domingo. Tout à coup, l'illumination. C'était évident, lui aussi avait opéré ainsi pour la police. Il était mis à prix, et cette femme devait être un genre de mercenaire. Combien était la prime déjà ? Il n'en avait plus la moindre idée, et s'en fichait un peu. C'était si élevé que ça pour qu'on l'agresse en pleine situation de crise, ou la chasseuse était complètement folle ? Si seulement il avait accepté son accord avec la police pour retirer toutes les peines contre lui il n'en serait pas là.

*Bon, tout va bien.. Trouver une solution. L'arme est trop loin, et le corps à corps est à oublier dans cette situation...

Il ne lui restait donc plus que son pouvoir, ou abdiquer bien sûr mais il ne comptait pas se laisser faire. Mais pour se concentrer suffisamment, il fallait qu'il trouve une solution. Si il ne disait rien son cas pourrait s'aggraver. Parler, donc. La préparation à l'attaque prendrait donc plus de temps. Trois possibilités s'offraient à lui. La première était de faire léviter le chien pour s'enfuir, mais la fille lui tirerait dessus et il n'avait pas assez de temps pour s'occuper des deux. Secondement, il pouvait faire glisser son flingue jusqu'à lui. Il oublia vite, il se ferai repérer tout de suite. Son dernier choix était de faire tomber soit un petit météore sur la tête de la fille pour l'assommer, soit un plus gros pour créer un nuage de poussière et profiter du désordre. Vengeur de nature, il opta pour cogner son agresseur. Toutefois, il ne voulait pas la tuer. Non, ce serait triste pour le toutou, et il voulait des infos. Bogus prit donc une grande inspiration en fermant les yeux, puis commença à se concentrer sur les coordonnées de la chute, la masse du projectile et sa vitesse. Il ouvrit de nouveau ses paupières et adopta lui aussi un petit sourire. Surtout, parler sans réfléchir, ça le ferait rater.

-Bonjour ! Vous êtes espiègle, nous ne vivons pas une période où il est judicieux d'attaquer les autres ! Mercenaire, c'est ça ?

*Bonjour... Je suis ridicule. En prenant en compte la combustion en entrant dans l'atmosphère, il me faudrait un diamètre un peu plus élevé... Le point de chute est fixé.*

-Moi aussi je bosse comme ça. C'est pas tous les jours faciles, encore que vous vous travaillez avec cette brave bête. Moi j'ai que mon vélo là bas. Ceci dit c'est pas plus mal comme ça. Enfin bref, c'est pour mon avis de recherche je suppose. Vous en avez un exemplaire à me montrer ? J'avoue que je ne sais pas à combien ma tête est mise à prix, et je me demande si ma photo est avantageuse.

Tout était prêt ! Mais son petit monologue paraissait étrange, il avait peur de se faire démasquer. Le météore était lancé, arrivée estimée dans une minute et quarante secondes environ. Il fallait juste croiser les doigts et garder un semblant de naturel... Au loin, dans le ciel, il avait repéré son caillou. Il fixa de nouveau son regard vers la fille et sourit de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice S.Belly
Guilde Rang B - Chasseuse de trésor
avatar

Fiche : *C'est pas tes oignons !*
Féminin Nombre de messages : 28
Localisation : Au bout de sa queue
Pouvoir spécial : -Maîtrise du sable.
-Invocation de Caedes.
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Dim 3 Avr - 19:41

Alice écouta sans se départir de son sourire le discours du jeune homme. Ses oreilles et sa queue effectuaient des petits mouvements vifs qu'on pouvait traduire par de l'enjouement.
Voilà, elle avait attrapé Bogus Trumper et avait donc fait d'une pierre deux coups. En effet, non seulement elle allait pour empocher une prime de 27 000 euros, mais je plus, elle allait aussi lui permettre de rejoindre Domingo sous le nez de Caedes sous l'excuse de remettre le jeune mercenaire aux mains de la police de la ville.
La jeune fille allait s'approcher de leur prisonnier qui finissait son discours qu'elle n'avait d'ailleurs pas écouté lorsqu'on son ouïe capta comme un sifflement. Personne d'autre ne semblait pouvoir l'entendre sauf elle semblait-il. Puis Alice regarda attentivement le regard de Bogus et soudain son sourire lui parus mesquin et fourbe: cet homme était connu dans le milieu pour être un fourbe sans pareil se souvint-elle soudainement.
Alice, alertée par l'étrange son et son sixième sens, tenta d'esquiver tant bien que mal l'attaque qui la visait et qu'elle avait réussi a percevoir au grand dam du jeune mercenaire.
Cependant, aussi agile que fut la membre de la Guilde, elle reçut tout de même la météorite sur un coin du crâne. Elle avait réussit a prévenir la quasi-ensemble des dégâts, et donc Alice ne s'évanouit pas, mais le coup la fit quand même chanceler et elle se retrouva à quatre pattes par terre en train de se tenir l'arrière du crâne qui saignait. La jeune femme était légèrement sonnée.
Caedes n'avait pas attendu que sa protégée ne tombe pour réagir et dès l'impact du coup, le molosse avait saisi avec sa gueule l'énorme épée qui reposait sur son flanc gauche. Il prit donc la lame entre ses crocs et dans un mouvement fluide, il l'abattît sur le cou dénudé du blond … avant d'arrêter soudainement son exécution.
Le métal mordait désormais un tout petit peu la pomme d'Adam de Bogus, prêt à s'abattre de manière définitive sur le jeune homme, et donc de mettre fin à ces jours.
Lâchant son épée qui était en partie planté dans le sol et qui était donc en équilibre au dessus de l'infortuné, le Raindog planta son regard dans celui de sa proie, tandis que sa grosse patte plaqua avec un peu plus de force le buste de Bogus sur le sol:


-Hep, garçon, évite de recommencer ce genre d'entourloupe et de la blesser ou je deviendrais vraiment méchant. Laisse toi faire et tout ce passera pour le mieux.

Puis il se retourna vers la jeune fille et lui demanda.

-Sa va Alice ?

Cette dernière lui répondit par télépathie et par signe en se relevant après voir épousseter son béret et l'avoir remis sur sa tête.

*Sa va, sa va, j'ai connu mieux …*

Elle se tenait toujours la tête en s'approchant de Bogus. Mais soudainement, la jeune fille se campa devant le prisonnier, les jambes légèrement écartés et les poings sur les hanches avant de se mettre a rire. Puis elle se pencha vers lui en lui tirant la langue. Sa gestuelle pouvait se traduire sous cette forme.

*Ha ha ! J'ai rien sentit du tout ! T'as joué, t'as perdu !*

Mais bon il faut tout de même avouer qu'elle est mignonne quand elle se comporte comme ça.
Puis son mal de tête lui rappela soudainement son existence et en moins de cinq secondes et se trouvait accroupit en train de se tenir l'arrière du crâne.


*Aïe, aïe, aïe !*

A coté, Caedes, tout en faisant attention au moindre mouvement ou utilisation de pouvoir de la part du jeune homme, s'était mis a regarder le paysage dans une tentative désespérée de faire croire à un éventuel passant qu'il ne connaissait pas la jeune femme qui se comportait comme une gamine a coté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bogus Trumper
Disparu(e)
avatar

Fiche : Par ici !
Masculin Nombre de messages : 98
Age : 23
Pouvoir spécial : -Matérialisation de météorites
-Lévitation
-TWOB [voir fiche]

Niveau de combat : 34
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Ven 15 Avr - 20:29

Contre toute attente, la fille sentit arriver le caillou et le chien agit. Ce n'était pas vraiment prévu... Sans avoir le temps de tenter quelque chose, Bogus se retrouva avec une lame sous la gorge et une maxi papatte sur le torse. Le mercenaire eut un moment d'incompréhension lorsqu'il entendit une voix sortir de nul part, avant de comprendre que c'était le canidé qui s'exprimait.

-Hep, garçon, évite de recommencer ce genre d'entourloupe et de la blesser ou je deviendrais vraiment méchant. Laisse toi faire et tout ce passera pour le mieux.

Bogus sourit. Il était fidèle ce toutou ! Quand il demanda à sa partenaire si elle allait bien, elle ne répondit pas. Cependant, elle agissait comme-ci... Télépathie ? Le molosse semblait avoir compris quelque chose, lui. Elle rigolait par contre. Comme un silence pesant se créait autour du "monologue" de la jeune femme, Trumper décida de reprendre la parole. Il ne pouvait s'empêcher de titiller le chien, même si il était en position de l'achever

-Vous savez, j'ai connu une taupe géante qui parlait aussi. C'est fou comme les animaux ont la langue pendue dans le coin. Par contre elle... Elle est muette ? Vous pourriez m'expliquer quand elle veut s'exprimer s'il vous plaît, je comprends rien. C'est quand même un comble de demander à un clebs de me traduire les pensées d'une humaine...


Provoc provoc, mais il ne voyait pas comment s'en sortir alors tant qu'à faire... Il savait que maintenant que son attaque avait foiré, il allait partir avec eux. Toutefois, la fille avait l'air un peu amochée quand même, à moins que ça ne soit pas une habituée de la douleur. Dans tous les cas, il était prêt à les suivre, ça pouvait être intéressant de toute façon. Ils ne comptaient pas le tuer.

-Bon, on décolle ? Ah, avant de partir j'aimerai juste récupérer mon vélo, j'y tiens !

Pas besoin de demander pour l'arme, de toute façon c'était peine perdue... Et il pouvait en obtenir une nouvelle à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice S.Belly
Guilde Rang B - Chasseuse de trésor
avatar

Fiche : *C'est pas tes oignons !*
Féminin Nombre de messages : 28
Localisation : Au bout de sa queue
Pouvoir spécial : -Maîtrise du sable.
-Invocation de Caedes.
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Sam 11 Juin - 16:07

Tout en écoutant Bogus, Caedes rangea son arme au fourreau avant de saisir le jeune garçon par le t-shirt , de le soulever avant de le reposer sur les fesses, pendant ce temps là, Alice était passé dans le dos du jeune blond et, après lui avoir rabattus ses mains dans le dos, lui menotta les membres. une fois la chose faîte la jeune fille se tourna vers son coéquipier, une main sur la hanche, position type "nice guy", le pousse de la victoire dressé.
Puis après quelques gestes inutiles et vain dans le but de retirer la poussière encastré dans ces vêtements, elle s'arrêta soudainement avant de se pencher son visage vers celui du mercenaire et de fixer intensément sa face.
Ressaisissant sa pipe entre sa gueule, au préalable rempli et allumé par Alice, l'énorme canidé se mit fumer tout en répondant aux questions, avec une nuance de moquerie et de provocation histoire de se venger amicalement.


-Hum, et ben moi c'est un comble de voir un humain aussi faible qu'une souris et qui montre les crocs comme un louveteau.

Tirant un coup de tabac et le recrachant par ses narines, le chien poursuivit.

-Oui, elle est muette, et précédemment elle se foutait de ta gueule. Là, elle est tran de se dire que t'es pas trop mal et que tu serais presque mignon.

Rougissant d'un coup, Alice recula avant d'agiter les bras en direction de Caedes:

*Maieuuuuh !!! Qu'est ce tu vas lui raconter là ?! Aller on y va de toute façon !!!*

Toujours rouge comme une pivoine, la jeune fille alla chercher le vélo de sa proie avant de le chevaucher et de commencer à partir en direction de Domingo.
Riant d'un bon gros rire, Caedes saisit le jeune homme par la gueule avant de le je ter sur son dos. Puis il rattrapa Alice tout en disant au jeune homme de prévenir si il commençait à tomber.

(Je ne pars pas, on continue la discussion mais en y allant doucement ;) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sira

avatar

Fiche : Chuuuuuuut !
Masculin Nombre de messages : 10
Pouvoir spécial : "Silence"
Niveau de combat : Combat : 32
Rp : 28
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Sam 17 Sep - 14:22

Sira avait fait toute la ville par les toits à la recherche de la "petite" Alice. Mais c'est en passant près de la voie ferrée, Que le jeune assassin vis Un gros chien porté un jeune blondin sur son dos avec, devant eux, une jeune femme avec un béret et une queue sur un vélo. Ces informations firent réagir le Lord en une seconde. Qui, dans cette ville, se balade avec un chien de cette taille? Il sauta du toit sur lequel il se trouvait, pour arriver devant la jeune mercenaire. La première chose que vu le jeune garçon, ce fut le visage rouge d'Alice, le grand sourire de Caedes et le regard vert du blondinet. En se relevant, le jeune Malorne prit la parole.

-Tu avais raison Taïn, elle avait trouvé un moyen pour rentrer. Bref. Alice, Caedes, les Requiem ont été annihilés. Vous pouvez donc rentrer.

Il se tût 5 secondes avant de reprendre la parole.

-Au fait, c'est qui lui? Dit-il en faisant un signe vers Bogus.




(P.S : poste pas terrible mais je n'avais pas grand chose à dire comme j'arrive sur les lieux ^^")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice S.Belly
Guilde Rang B - Chasseuse de trésor
avatar

Fiche : *C'est pas tes oignons !*
Féminin Nombre de messages : 28
Localisation : Au bout de sa queue
Pouvoir spécial : -Maîtrise du sable.
-Invocation de Caedes.
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Lun 10 Déc - 20:32

Alice regarda Sira droit dans les yeux en faisant la moue. L'oiseau blanc l'avait retrouvé avant même qu'elle ne puisse rentrer.
Maudit Taïn.
La chasseuse se tourna vers Caedes pour lui demander ce qu'ils allaient faire et pour lui demander de répondre a Sira a propos de l'identité de Bogus mais tout ne se passa pas comme prévu.
Bogus se débattit d'un coup et lança se qui ressemblait à une bombe a ... poivre.
Le lieux fut envahi d'une fumé grise agressant l'odorat et les yeux. Caedes, ce gros chien a l'odorat particulièrement possible était maintenant a terre en train d'agoniser.
Bogus en avait profiter pour s'enfuir.

*Merde* pensa Alice.

Elle se précipita vers son plus cher ami et commença a lui nettoyer les narines. Puis elle se tourna vers Sira avec un haussement d'épaule et un regard signifiant:


*Bon tant pis pour la prime et maintenant on fait quoi ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sira

avatar

Fiche : Chuuuuuuut !
Masculin Nombre de messages : 10
Pouvoir spécial : "Silence"
Niveau de combat : Combat : 32
Rp : 28
Date d'inscription : 29/07/2011

MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   Sam 15 Déc - 0:40

A peine avait-il croisé le regard de la jeune femme que tout l'endroit se retrouva enfumé. Une fumée à l'odeur forte et piquante. Sira, dans un instinct de survie et de protection, rabattit ses cheveux blancs devant son visage et ferma les yeux en se bouchant le nez. Mais comment un mec attaché pouvait balancer une bombe au poivre? Il savait très bien qu'Alice était une très bonne chasseuse de prime, elle ne pouvait pas avoir négligé un détail comme celui-là. Ou bien ce type était vraiment doué. Quand le jeune Malorne réouvrit les yeux, il avait devant lui un Caedes allongé au sol, les pattes sur le museaux et Alice à son chevet. Elle le regarda comme pour dire : *Bon tant pis pour la prime et maintenant on fait quoi ?*
Il se dépoussiéra, retira ce qui put de poivre de sa chevelure devenu grise, saleté de poivre! Puis il s'adressa à la chasseuse.

- Pour le moment, le mieux est de rentrer. Dit il d'une voix claire et assuré, ce qu'il l'étonna lui-même car il ne se connaissait que sous sa forme timide. On doit soigner Caedes et voir les pertes au sein de la Guilde. Sachant que tu appartiens à la "famille" depuis plus longtemps que moi, je compte sur ton aide pour cette tâche, que je suis sûr que tu réussiras avec brio. Par la suite, à la fin du tumulte, tu pourras repartir à la recherche de ta proie. Seulement, je pense qu'il est très adroit, donc il faudra que tu fasses attention, mais cela, je n'ai pas besoin de te le préciser.

Sira regarda autours de lui. Il cherchait quelque chose. Son regard gris se posa sur l'enseigne d'une épicerie. Il fit alors un signe de tête à Alice et alla dans le petit magasin.
Il revint deux minutes plus tard, une bouteille d'eau à la main et un chiffon, qu'il déposa à côté de la jeune femme.


-Je ne sais pas si ce sera utile mais je pense que ça peut toujours aider dans ce genre de situation. On va attendre que Caedes se remettes sur pattes et on rentrera. On le soignera entièrement une fois rentré. Taïn ne devrait pas tarder à rentrer et je pense qu'il serait heureux vous voir de retour. Surtout depuis la dernière fois qu'il vous a vu. Il laissa un vide dans sa phrase et regarda Alice droit dans les yeux. Je sais très bien que tu ne dois pas apprécier les ordres ou les conseils prodigués par un petit nouveau qui vient juste de devenir Lord, mais je te demande de me faire confiance, je veux juste pouvoir aider, et dans le cas présent, t'aider. Dit-il avec un sourire mélancolique et plein de douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le long des rails à vélo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le long des rails à vélo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Périphéries :: Secteur féroviaire-
Sauter vers: