Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Hall

Aller en bas 
AuteurMessage
Aria
La créatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Pouvoir spécial : Le pouvoir de la création
Niveau de combat : 27
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Le Hall   Dim 11 Déc - 23:37

Arrow Place Noire



Le groupe en fuite avait réussi à s'enfuir de la place noire. Ils avaient parcouru plusieurs kilomètres à pieds, avant de tomber sur une gigantesque villa, abandonnée mais épargnée par l'attaque des Requiem.
Lloyd, le garde du corps de Laya, ouvrit la porte d'entrée d'un coup de pied, sachant pertinement qu'elle se bloquait dès qu'elle était fermée. Il était déjà venu dans cette bâtisse plus tôt dans la journée, car c'est ici que lui et ses hommes avaient installé tout le matériel de surveillance.

"Alister! Viens vite!"

De son côté, Aria fut déposée sur ses pieds par son porteur personnel. La villa avait beau ne pas avoir été touchée, elle n'en restait pas moins en mauvais état. La jeune blonde dû faire attention à ne pas trébucher sur des morceaux de murs, de meubles et autres objets tombés au sol.
Le dénommé Alister fit son entrée. Un homme ayant la cinquantaine, portant une blouse blanche ouverte -qu'il avait enfilé en cours de route- et dont le visage arborait une barbe naissante.

"Qu'est-ce qui se passe?"
"Mademoiselle et Sasha sont blessées."

Lloyd et un de ses hommes déposèrent le corps de deux jeunes filles sur des tables de fortune. Alister commença l'examen des blessures. Aria arriva aux côtés de sa soeur. Elle était très inquiète, elle ne voulait pas perdre la soeur qu'elle venait à peine de retrouver.

"Mademoiselle Dayrisch à deux côtes fracturées, c'est assez grave, mais la priorité reste Dame Sasha."
"Comment? Mais...ma soeur...!"
"Jeune fille, je ne peux pas me permettre de faire passer la vie de Mademoiselle Dayrisch avant celle des autres à cause de son statut ou d'un caprice de sa sois-disante soeur! Dame Sasha perd beaucoup de sang, il faut à tout prix refermer la plaie."
"...?"

Aria constata effectivement que l'état de Sasha avait malheureusement empiré. La glace qui avait recouvert la plaie avait disparu à cause de son intervention.

*C'est ma faute...*
"Dans ce cas laissez-moi soigner Sasha."
"..."
"Qu'est-ce que vous me chantez là? Vous êtes trop jeunes pour avoir ne serait-ce qu'une connaissance basique de la médecine, vous ne pouvez pas...!"

Sans même écouter Alister, la jeune blonde se précipita aux côtés de Sasha et apposa ses mains sur la blessure, comme elle l'avait fait il y a peu.

"Qu'est-ce que vous faites?! Eloignez-vous de...!"
"Calme-toi et laisse-la faire Alister."
"Comment?! Mais..."

Sous les yeux des personnes présentes, une lumière appaisante recouvrit les mains d'Aria.

"...!"
"C'est pour ça que je l'ai faite venir ici, j'ai vu ce dont elle était capable."
"C'est..."
"Ne t'occupes pas de ça, pense plutôt à l'intervention sur Mademoiselle Dayrisch."
"Très...très bien."

Alister se détourna et commença alors son travail. De son côté, la jeune blonde faisait tout son possible pour refermer la plaie le plus vite possible, bien que cela l'épuisait bien plus vite.

*Je ne dois pas craquer. Je dois tenir...pour elle.*

Après une dizaine de minutes, qui lui parurent des heures, Aria parvint à guérir Sasha.

"Ca...ça y est...elle est...!"

Sur ces mots, elle s'effondra mais fut rattrapée in-extremis par Lloyd. Enfin sortie d'affaire, Sasha ouvrit lentement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Levi
Gardienne sanguinaire de la famille Dayrisch
avatar

Fiche : Miss Nicolaevich
Féminin Nombre de messages : 103
Age : 24
Pouvoir spécial : -Manipulation de la glace
-Vue nocturne
-"Vampirisme" (voir fiche)
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Lun 12 Déc - 0:20

La lumière revint doucement aux yeux de Sasha. Quoi que, son œil sensible n'était plus protégé, c'est donc un réveil plutôt agitée qui lui était destinée. Sasha ouvrit grands les yeux, avant de pousser un râle immense et de se redresser aussi vivement qu'elle le put. Une de ses mains vint recouvrir son œil meurtri, mais apparemment ce n'était pas la seule choses à être meurtri, tout son corps était épris d'une douleur. La jeune rousse fut prise d'une quint de toux avant de se rallonger de nouveau. Elle ferma son œil gauche, avant de se regarder elle-même. Sa blessure la plus importante semblait être refermée, quant au reste ce n'était que des égratignures, rien de plus que des cicatrices supplémentaires qui ne daignaient même pas être soignés pour la gardienne sanguinaire.
Soudain, une pensée traversa l'esprit de Sasha: Laya ! La jeune femme se redressa encore plus rapidement que tout à l'heure, elle sauta presque au sol, se retournant en même temps afin de voir sa boss allongée inconsciente. Elle était en train de se faire soigner. Cependant lorsqu'elle voulut s'approcher, un vertige la fit chavirer au sol, elle se rattrapa à genoux, une goutte de sueur perlant le long de sa tempe. Elle demeura ainsi quelques instant. Le temps que sa rage augmente. Sheldrake...Si elle devait retenir un nom, ça serait bien celui-ci. Elle lui ferait payé son geste, c'était certain. Sa colère était si grande, qu'elle en oubliait son état, tout ce qu'elle souhaitait, c'était de le retrouver, maintenant !
La jeune rousse se releva, s'aidant d'un vieux meuble à côté d'elle. Elle commença alors à s'avancer vers la sortit, son visage était empli de rage et de folie. Elle ne faisait même pas attention aux gens alentours, et ne se gêna pas pour s'exprimer.


"-Je vais le butter ! Lui faire bouffer ses tripes, le dépecer et le brûler vif !"

Sasha n'avait rien de raisonnable et elle ne risquait pas de se calmer toute seule. Ce n'était pas sa propre conscience qui risquait de la remettre sur le droit chemin. Seule Laya parvenait à la calmer dans ce genre de situation, hors la jeune héritière n'était pas en état de s'en occuper. Il fallait que quelqu'un le face pourtant, avant que le bordel ne commence réellement et que la jeune femme ne deviennent violente et vulgaire (on parle de Sasha ne l'oublions pas XD). Cependant qui allait se risquait à te faire tabasser, voire tuer par la rousse ? Lloyd peut-être ? Rien n'était moins sûr, toute la famille était au courant de l'amour qu'ils se portaient l'un à l'autre. Tout ce qu'il risquait, c'était de se prendre un pain monumental, mais ce choix lui revient de droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Dayrisch
Boss Dayrisch / Perverse sensuelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Localisation : Somewhere... =D
Pouvoir spécial : Manipulation de la structure atomique des objets
Niveau de combat : 33
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Lun 12 Déc - 0:59

Lloyd avait redouté ce moment. Le moment où Sasha se réveillerait. Il faut dire qu'elle et lui avaient des rapports tellement chaotiques que leurs discussions se terminaient souvent dans un déluge de glace et de foudre. Un choix s'imposait : allait-il l'empêcher de faire une bêtise ou la laisser sortir pour que ses blessures se rouvrent? Le pire était qu'il pensait sérieusement que le second choix était le meilleur.

"-Je vais le butter ! Lui faire bouffer ses tripes, le dépecer et le brûler vif !"

Se disant qu'il serait mieux pour lui comme pour tout le monde que Sasha reste en vie, Lloyd déposa Aria dans un endroit confortable, avant de se mettre devant la porte pour barrer la route à la Gardienne.

"Tu ne feras rien Sasha. Tu n'es pas du tout en état de faire quoi que ce soit, alors même si te faire encore tabasser ne m'aurait pas déplu, je te conseilles de rester tranquille. Sinon je me ferai un malin plaisir de te tazer jusqu'à ce que tu ne puisse plus bouger."

Sur ces mots, il retira un des gants recouvrant sa main et fit apparaitre quelques arcs électriques entre ses doigts.

"Si tu meurs, Mademoiselle Dayrisch ne s'en remettrait pas. Je n'ai pas envie qu'elle souffre à cause de tes envies suicidaires."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Levi
Gardienne sanguinaire de la famille Dayrisch
avatar

Fiche : Miss Nicolaevich
Féminin Nombre de messages : 103
Age : 24
Pouvoir spécial : -Manipulation de la glace
-Vue nocturne
-"Vampirisme" (voir fiche)
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Lun 12 Déc - 2:02

Comme elle s'en doutait, se fut Lloyd qui vint lui barrer la route. Ah, il voulait jouer à ça, hein ! Cela tombait bien, Sasha avait envie de jouer ! Sa rage et sa folie se calmèrent pour laisser place au jeu. Son sourire s’étendit à son maximum en voyant les éclairs entre les doigts du garde du corps. Elle laissa son œil gauche s'ouvrir à nouveau, grommelant de douleur à cause de la lumière. Elle avait l'impression qu'on lui brûlait l’œil mais elle n'en avait rien à faire, elle avait d'autres chats à fouetter. Cependant, une nouvelle goutte de sueur vint perler encore une fois sur sa tempe. C'était le signe qu'elle souffrait malgré le fait qu'elle se refusait de l’admettre.
La jeune rousse se redressa correctement, feintant son air habituel. Ses mains se joignirent afin de créer une lame de glace au fur et à mesure que ses mains s'éloignèrent l'une de l'autre. Une fois terminée, elle fit virevolter sa lame entre ses doigts. Il ne s'agissait peut-être que de glace mais il ne fallait pas s'y fier, cette lame était aussi tranchante qu'une véritable lame métallique. Sasha lança alors à l'intention de Lloyd.


"-Et bien vas-y, tu sais très bien que j'adore ça ! Et ne mêle pas Lady Laya à ça !"

Sasha frappa le mur d'une onde de glace dès la fin de sa phrase. Lloyd lui tapait sur le système et s'était réciproque. Le mur frappé se gela, ce qui évita qu'il ne s'effondre à cause du choc. Il fallait qu'elle se défoule et son cher ennemi se proposait pour cela. Elle ne pouvait pas rêver de mieux. Sasha s'exclama de nouveau.

"-Aaah, pouvoir te frapper, j'en jubile d'avance !"

La rousse disait cela presque comme une déclaration d'amour au garde du corps de l'héritière. D’ailleurs, si elle avait été consciente, les deux auraient eut le droit à un sermon sévère. Cependant, personne n'était là pour les arrêter, ni en mesure de leur donner des ordres puisqu'ils étaient les deux plus haut gradés dans la salle hormis leur boss. Sasha commença à s'élancer vers Lloyd, balançant des vagues de vent glacé afin de contrer les quelques éclairs qui commençaient à germer entre les doigts de celui-ci. Puis, avant d'arriver devant sa victime, elle changea sa lame contre un marteau de glace. Elle vint alors le balancer sur le côté afin d'éjecter Lloyd sur un côté, libérant la porte. Cependant avant de partir, elle avait grandement envie de profiter un peu de son joujou. Elle s'élança de nouveau vers lui, malgré des vertiges qui commencèrent à lui faire tourner la tête. La pièce paraissait moins évidente, ses gestes risquaient d'être faussé. Elle continua cependant dans son élan, sans faire attention aux éclairs que son ennemi actuel avait lancé et qui avaient ricoché sur le mur glacé précédemment pas la belle rousse. Ses vertiges l'empêchaient d'être totalement réactive. Elle ne put donc éviter l'électricité qui vint la frapper, la faisant chavirer. Sa masse s'écrasa au sol, en éclats. Sasha, vacilla, avant de s'écrouler dans les bras de Lloyd. La rousse trouva cependant encore assez de force pour grommeler, mais rien de bien méchant, elle n'était décidément pas en état de lui tenir tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cross Alone
Morazzani - Maître d'Armes
avatar

Fiche : Ta gueule ...
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Vous êtes sur de vouloir savoir ?
Pouvoir spécial : -Maîtrise des lames.
-Endurance.
-Contrôle de sons, des ondes et des vibrations.
-L'œil de Rân
Niveau de combat : 66
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Ven 30 Déc - 4:13

=> Centre-ville, allée commerçante.

Cross avait traversé toute la ville avec sur son dos Sarca inconsciente. Il avait perdu de vue depuis longtemps Brionac, car il avait pris de multiples détours et de nombreux chemins tortueux afin ne pas rencontrer les flics et les militaires qui semblaient avoir investis la ville. Les combats avaient surement cessés et l'état essayait surement de reprendre contrôle des lieux. C'était plutôt une bonne chose car ceci empêcherait surement beaucoup de meurtres, de pillages et de violences, faits courants après une attaque de ce genre. Cependant, Cross se baladait avec l'une des personnes responsable de cette attentat, et il fallait mieux pour lui comme pour elle que les troupes n'en sachent rien.
Il avait donc perdu Brionac de vu sans même vérifier si ce dernier le suivait, trop occupé a éviter les soldats et à trouver une cachette potentielle, et un éventuel médecin.
Le Maître d'Arme se retrouva très vite a la sortie de la ville. Les maisons et structures se faisaient plus rares et étaient de plus en plus espacées. L’épéiste voulut alors repartir en ville, mais lorsqu'il se retourna il vit débouler dans la rue une patrouille de flic: sans demander son reste, et en jurant, il s'en alla en dehors de la ville.
Après s'être un peu éloigné, il ralentit le pas et examina son "colis". Sarca transpirait et murmurait dans son comas. Son front était luisant de sueur et sa respiration semblait haletante. Portant sa main au front de l'ex-Requiem, il fut surpris par la chaleur qu'il dégagea.


- Merde ...

C'était mauvais.

- Bon faut vraiment que je me bouge le fion sinon elle risque de capée

Prononça t-il en vieux corse.
Remettant la jeune femme sur son épaule, Cross se mit à courir, ou plutôt a trottiner pour ne pas abimer plus la demoiselle présente sur son épaule et rouvrir sa blessure au bras.
Le Maître d'Arme se mit alors à regarder un peu dans toute les directions, espérant trouver un endroit désert et en bon état.
Et il le trouva.
C'était une ancienne et grande villa, en partit délabrée, mais épargnée par l'attaque et somme toute en bonne état. Il ne semblait a première vue n'y avoir pas âme qui vive, mais les années de combats derrière Cross l'empêchèrent de relâcher sa vigilance: il devait tout d'abord faire un état des lieux, l'inspecter et éliminer tout ennemis potentiel. La dernière partis de plan était simple, vu que les Morazzani étaient nouveaux à Domingo, tout le monde étaient des ennemis pensa t-il avec un rictus.
Mais un râle de douleurs le ramena sur terre.

- Rah fait chier ...

Il n'avait pas le temps de faire ce qui était nécessaire, la petite était mal en point. Cross trottina alors vers la porte de la demeure et l'ouvrit d'un coup de pied magistral: les deux battants de la portes s'ouvrirent dans un craquement et claquèrent violemment contre les murs.
C'est une fois rentré qu'il se retourna vers les Dayrisch ... la maison était bel et bien occupé.

- Commence à me faire vraiment chier cette histoire ...

Prononça t-il en italien en posant sa main droite, inoccupée, sur le manche de son sabre, tout en serrant un peu plus fort Sarca sur son épaule.
Les personnes en face de Cross étaient plus ou moins nombreuses et elles s'étaient toutes retournées vers lui lors de son entrée pour le moins ... fracassante. Certains, visiblement sur les crans, pointés sur lui divers armes et objets. D'ailleurs il semblait déjà régner un certain malaise avant même son arrivée, et cette dernière avait augmenté de plusieurs cran la tension déjà présente.
Le Maître d'Arme remarqua alors les jeunes femmes blessées et celle, armée, qui était écroulés dans les bras d'un homme, le seul qui semblait être vraiment un menace potentiel. L'épéiste ferma les yeux en jurant. Il était vraiment pas arrivé au bon moment, ensanglanté et carrément effrayant. Il y avait des blessées et une tentative d’insubordination, tout ce qu'il fallait pour être le moins bien accueilli. A croire que Dieu s'était ligué contre Cross, une fois de plus ...
Et en plus il portait sur son dos une ex-Requiem ...


- Tu m'as jamais bien aimé toi hein.

Dit-il en regardant vers le ciel.
Bon la situation n'était pas si catastrophique que ça vu qu'on n'avait pas encore essayé de le tuer et que personne dans cette pièce ne semblait être une réelle menace pour lui. Le Maître d'Arme décida donc pour une fois d'essayer cette chose qu'on appelle diplomatie.
Il s’apprêtait à prendre la parole quand un des hommes craqua, un jeune qui devait sans doute être plus que perturbé par la situation actuel et l'attaque des Requiems: ce dernier hurla et tira avec le pistolet présent dans ses mains. Il toucha Cross directement au front, entre les deux yeux.
Mais ce tir n'eut pas l'effet escompté. Le géant ne fit que reculer de deux pas, la tête baissé avant de se redresser, une marque rouge et circulaire sur le front. Les pupilles de ses yeux jaunes rétrécirent et sa bouche s'étira pour former un rictus dévoilant ses dents et ses canines pointus. Un hochet de stupeur se fit entendre dans la pièce.
Il murmura tout en dégainant Sonate et se mettant en garde avec perfection:

- Ainsi vous voulez vous battre avec moi ...

Il faisait le fière mais il était plutôt en mauvaise position. Il avait une blessée sur le dos, ce qui limité et ses mouvements et son temps, Brionac n'était pas là, et il se trouvait face à tout un groupe armé. Même s'il avait confiance en sa force et sa puissance, Cross se retrouvait dans une salle situation.
Il allait devoir faire vite et fort: si jamais ça dégénérais, il utiliserait l’œil de Rân.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Dayrisch
Boss Dayrisch / Perverse sensuelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Localisation : Somewhere... =D
Pouvoir spécial : Manipulation de la structure atomique des objets
Niveau de combat : 33
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Dim 1 Avr - 16:10

La courte bataille entre Lloyd et Sasha avait eu de quoi effrayer n'importe quelle personne non initiée. Un déluge de foudre et de glace s'était abattu dans la pièce, heureusement sans jamais interférer avec les soins prodigués par Alister.
Mais le combat s'arrêta presque aussi vite qu'il eut commencé. L'un des éclairs de Lloyd avait ricoché sur de la glace, avant de s'écraser sur Sasha, qui s'écroula dans les bras du garde du corps. Une situation qui fit intensément réfléchir ce dernier.


*Bon, premièrement...depuis quand un éclair peut faire des ricochets sur de la glace? Ca doit bien violer une dizaine de lois de la physique. Deuxièmement...pourquoi je ne l'ai pas laissée s'écraser par terre?*

Et étrangement, c'était la seconde question qui lui paraissait importante. En temps normal il était le premier à souhaiter (ou à faire en sorte, ça dépendait des moments) que Sasha se blesse, que ce soit mortellement ou non. Mais là, l'espace d'un instant, il avait eu peur que son état ne s'aggrave si elle était tombée au sol. C'était à croire qu'au fond, il tenait à cette psychopate. Mais il fit en sorte d'écarter totalement cette possibilité.

*Il ne manquerait plus que ça tiens. -_-*

Soudainement, la réalité reprit le dessus lorsque les portes d'entre s'ouvrirent d'un claquement magistral. Dans l'encadrement se trouvait un homme qui dégageait bien des choses, mais pas de la sympathie. Il portait sur une de ses épaules une jeune femme, apparemment blessée. Le problème était que cette dernière ressemblait énormément à la seule femme du groupe Requiem.

*Attends...mais C'EST la Requiem!*
"AAAAAAAAAHHHH!!!"
"...?!"

Alors que le nouvel arrivant balafré s'apprêtait à prendre la parole, l'un des hommes de Lloyd perdit son sang-froid et tira une balle unique. Entre les deux yeux de l'homme visé. Homme visé qui ne s'écroula pas au sol, il était toujours vivant et s'apprêtait même à se battre.

"Espèce d'idiot!"

Sentant que la situation allait de toute les manières dégénérer, Lloyd décida d'agir le premier. Après avoir déposé Sasha au sol, il s'élança devant le nouvel arrivant et agrippa son épée.

"Pas un geste. Si tu tentes quoi que ce soit, je lâche une décharge suffisante pour t'achever toi et ton amie."

Il ne plaisantait pas. Après tout la sécurité de toutes les personnes présentes ici dépendaient désormais de lui. Il était le dernier combattant encore debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cross Alone
Morazzani - Maître d'Armes
avatar

Fiche : Ta gueule ...
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Vous êtes sur de vouloir savoir ?
Pouvoir spécial : -Maîtrise des lames.
-Endurance.
-Contrôle de sons, des ondes et des vibrations.
-L'œil de Rân
Niveau de combat : 66
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Mer 13 Juin - 16:15

Cross regarda intensément le petit homme présent devant lui. Un sourire féroce se dessina sur ses lèvres.

Il cligna des yeux ...

... et d’un mouvement vif, il abaissa son épée en direction du cou de son adversaire. Le Maître d’Armes sentit ses poils se hérisser le long de son bras, et il comprit que l’homme tentait de la foudroyer. Mais ce fut avec un réel plaisir qu’il vit la stupeur se dessiner sur le visage de son adversaire lorsque ce dernier comprit que Sonate, l’épée d’orichalque, n’était pas conducteur. Le temps qu’il se remette cette de surprise imprévue, Cross sut en profiter. Le Dayrisch tenta alors de reculer mais c’était déjà trop tard, la lame de Cross lui trancha la gorge. Ce dernier regarda alors ce dernier tomber dans une gerbe de sang toujours en souriant, il était si facile de tuer les hommes trop sur d’eux.

Le géant cligna les yeux ...

... et regarda a nouveau le visage de Lloyd. Dommage. Se forçant a desserrer les dents il rangea son épée, bien que son sang soit en ébullition : il pouvait facilement tuer cet homme, ou toutefois le blesser, et vaincre les autres grâce à l’œil de Rân, mais Sarca ne s’en sortirait surement pas. Il avait pas esquivé toutes les forces armées de la ville jusqu’ici pour la maintenir en vie si c’est pour qu’elle crève maintenant. Le Maître d’Armes devait faire en sorte qu’elle survive pour qu’elle puisse se racheter.


- Tu es amusant petit homme, mais je te ferais entendre ma mélodie une autre fois …


Le géant se baissa pour ramasser la balle qui l’avait touché, et la compressa entre deux ondes dans le creux de sa main, l’écrasant, puis il regarda les différents personnages se trouvant derrière l’homme-foudre et trouva celui qui lui avait tiré dessus.

- La prochaine fois que tu tires sur quelqu’un petit assume tes actes au lieu de te cacher derrière ton chien de garde …

C’est à ce moment là qu’il vit le médecin, les deux blessé et la table de soin. Un petit « tilt » résonna dans le crâne du Maître d’Armes et il prit une décision. Saisissant la blessée se trouvant sur son épaule, il la souleva sans effort a bout de bras et de sa main gauche, la tendit vers Lloyd.


- Soignez la.

Plusieurs personnes écarquillèrent les yeux et le regardèrent avec stupeur. Se demandant pourquoi. Cross réfléchit un instant bien que ça ne soit pas son fort. Puis il réalisa que pour une demande de ce genre la formulation n’était pas très polie.

- Soignez la, s’il vous plait ?

Enfin le Maître d’Armes comprit ce qui surprenait et dérangeait ses « hôtes ». La petite était une ex-Requiem. Elle n’en faisait plus partie mais il ne ça il ne le savaient surement pas, et même s’ils étaient au courant ça n’aurait surement rien changé : Les Requiem étaient a l’origine de trop de souffrance.
Cependant lui s’en fichait, et il voulait que la jeune femme soit guérit, seulement chaque seconde qui passait réduisait ses chances de survies. Il décida donc de laisser tomber la politesse et d’être plus direct.

- Si je me bat contre vous, elle mourra, si vous ne la soignez pas, elle mourra …

Sa main droite saisit alors son cache-œil que le géant arracha d’un geste sec : aussitôt la glyphe de Jupiter se dessina dans son œil et la puissance du Morrazanni se répandit dans toute la pièce, si épaisse et si dense qu’elle faisait presque naître une sensation de pression physique a toute personne se trouvant dans le salon. La foudre et la pluie semblèrent s’accélérer elle aussi et la porte s’ouvrit avec fracas laissant entrer vent et eau. Un éclair traversa même l’ouverture pour venir frapper le sol juste devant Lloyd, laissant une trace noir et une odeur de brulé.


- … donc si vous ne la soignez pas, il n’y aura plus rien pour me retenir …

Et cette fois ci Cross ne souriait pas. Même si un combat comme il les aimait se profiler devant lui, il ne souriait pas, il était juste mortellement sérieux … et prêt a massacrer quiconque se trouvant sur son chemin.

- Capici, chien de garde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Dayrisch
Boss Dayrisch / Perverse sensuelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Localisation : Somewhere... =D
Pouvoir spécial : Manipulation de la structure atomique des objets
Niveau de combat : 33
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Mar 17 Juil - 2:18

C'est fou ce qu'un court silence pouvait totalement ruiner une réplique bien sentie. La menace de Lloyd n'avait provoqué qu'un simple clignement d'yeux au nouvel arrivant. C'était l'échec critique...bon ben on laisse les dès et on prie pour la suite.

- Tu es amusant petit homme, mais je te ferais entendre ma mélodie une autre fois …
*Kuaaa?! _\/_*

Jet de "réplique de foutage de gueule" : réussite. Le géant aux cicatrices était doué.
Relance. Jet "d'action classe" : réussite critique. Il venait de récupérer la balle tiré par la bleusaille afin de la compresser dans un sifflement bien strident. Sachant que Lloyd tenait toujours la lame du colosse, c'était à se poser des questions sur son alignement se...


*La ferme!*
- La prochaine fois que tu tires sur quelqu’un petit assume tes actes au lieu de te cacher derrière ton chien de garde …

Lloyd tente un jet de "réplique cinglante" : c'est l'échec. Et en plus il venait de se couper les doigts à trop tenir la lame...euh...bref!
Le colosse se dirige vers une table de fortune, afin d'y déposer son paquet : la Requiem répantie.


- Soignez la.
"Que...pardon?"
- Soignez la, s’il vous plait ?

Jet "d'intelligence" de Cross : réussite moyenne apparemment.
Lloyd contre par un jet "d'interjection" : et c'est une réussite, enfin!


"Il n'en est pas question. Vous croyez vraiment que nous allons soigner une des personnes qui a contribué à ce désastre?!"

Jet de "silence" du narrateur...en fait non, ça sert à rien.

- Si je me bat contre vous, elle mourra, si vous ne la soignez pas, elle mourra …

La pluie semble repartir de plus belle. Les portes de l'entrée claquent sur les murs. Le vent s'engoufre dans toute la pièce...merci Captain Obvious, c'est exactement ce que viens de marquer le posteur précédent!

- … donc si vous ne la soignez pas, il n’y aura plus rien pour me retenir … Capici, chien de garde ?
"..."
*Il ne plaisante pas...*

Jet de "Captain Obvious" again : et c'est la réussite critique! Bon relance...

"Très bien. Je ne sais pas pourquoi vous tenez à aider cette femme..."

Bzzzz~

"...mais je sais qu'il est inutile de luttert."
"Quoi?! Lloyd, tu n'y penses pas!"
"Mademoiselle Dayrisch n'est pas à même de prendre une décision, c'est donc à moi de la faire!"
"Non."
"...?"

Jet "d'interruption" : réussite critique! La jeune Dayrisch venait de se réveiller. Bon, sa position est assez sensuelle malgré le fait qu'elle soit gravement blessée et son regard est étrange...mais au moins, elle est réveillée.

"Mais..."
"Et bien, qu'y a-t-il?"
"Vous pouvez m'expliquer pourquoi vous avez la fermeture de votre robe à moitié ouverte et que vous avez l'air comme possédée?"
"Tout simplement parce qu'actuellement, ce qui vous parle est un esprit de la Faux de Nécromancie qui a réussi à squatter le corps de votre chère boss."
"... O_O"
"Mais bon, j'en avais marre que tout traine à ce point, alors j'ai décidé d'intervenir. Si c'est elle qui prend les décisions ici, autant que je parle à sa place. Nous avons le même corps après tout."


Jet de "WTF?!!!" : réussite hyper-critique!

"Jeune homme balafré, vous avez le feu vert. Alea Jacta Est!"

Et c'est après cette phrase que le corps de la jeune blonde retomba en arrière, toujours d'une manière sensuelle, bien évidemment.
...
Ah zut, euh, jet de "silence"!
Puis le garde du corps se tourne vers le...musicien?


"Euuuuuh...café? Moi j'en ai BIEN besoin. -_-"

Jet de "meublage" : réussite. Lloyd partit dans son coin, afin de se taper la tête contre les murs. C'était la seule chose qu'il trouvait à faire après ça.
Le pauvre...


Dernière édition par Laya Dayrisch le Dim 29 Juil - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cross Alone
Morazzani - Maître d'Armes
avatar

Fiche : Ta gueule ...
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Vous êtes sur de vouloir savoir ?
Pouvoir spécial : -Maîtrise des lames.
-Endurance.
-Contrôle de sons, des ondes et des vibrations.
-L'œil de Rân
Niveau de combat : 66
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Sam 28 Juil - 0:48

Cross sourit d'un air moqueur en regardant bien Lloyd dans le blanc des yeux lorsque la gamine lui donna l'autorisation de faire soigner Sarca: vous savez, ce petit sourire accompagnez d'un haussement de sourcil et d'épaule hautain et d'une petite expression qui énervent n'importe qui.
Avec un petit rire irritant il a alla se placer contre un mur près de la table de soin sur laquelle était couché Sarca: il se sentait responsable vis à vis d'elle et s'était promis de veiller sur cette dernière.
Encore un serment. Décidément il fallait qu'il arrête ce genre de choses.
Il s'assit donc en tailleur, dos au mur, détachant son fourreau et plaçant son arme devant lui. Tout professionnel pouvait voir que l'arme était placé de tel façon que Cross pouvait la saisir a tous moment: il n'était pas désarmé.
Une douleur intense lui vrilla le cerveau et il se rappela qu'il avait enlevé son bandeau. En tiquant, subissant en silence ce labourage de crâne, il scella a nouveau l’œil de Rân avec son bandeau, faisant cesser la tempête martelant le manoir. Il pleuvait toujours mais moins fortement.
Une fois la chose faite, et ne craignant pas de se faire attaquer dans l'immédiat - la solidité de sa peau le rendant invulnérable a la plupart des attaques - le Maître d'Armes se détendit visiblement, et il prit le temps d'observer cet étrange groupe. Les personnes se trouvant ici avez tous l'air de se connaitre plus ou moins. Il n'y avait pas que des boulet dans manoir, même si Cross charriait le chien de garde, il se doutait bien que ce dernier était plus fort qu'il n'y paraissait. La plupart des personnes étaient armées et il avait plus ou moins le même style vestimentaire ...
Bizarre ça, seule la mafia imposait un style vestimentaire a ses membres ...
...
...
...
Alone releva la tête si rapidement qu'il se cogna l'arrière du crâne contre le mur. Jet d'intelligence réussit, bien qu'un peu lent.
Le mur eut plus mal que lui, néanmoins il se massa quand même la tête tout en regardant ses "hôtes" d'un oeil nouveau.
Il décida donc de prendre la parole:


- Euh ... et donc ... vous faîtes quoi dans la vie ?

Il y avait des manières plus subtil de commencer et de mener une conversation, mais Cross Alone est tout sauf subtil.
Devant le blanc qui s'ensuivit, il décida de suivre Llyod dans son délire, afin de le meubler:

- Et le chien de garde n'as pas tort, mais je préférerais un narguilé ... j'imagine que vous avez pas un ?

D'un air déçu, il saisit les deux fiasques de métal se trouvant a sa ceinture et et en ouvrit une s'offrant un bonne et longue rasade de whisky. Il se mit ensuite a regarder rêveusement par la fenêtre se demandant ce que ces deux disciple, Ryste et Lizzu faisait ... il faudrait qu'il trouve un moyen de les joindre ...
Puis il se reconcentra sur le Sarca afin de surveiller que le doc ne l'achève pas "malencontreusement et par erreur médical".
Il croyait la petite Boss, mais il ne faisait pas pour autant totalement confiance a cette famille dont il ne connaissait rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
La créatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Pouvoir spécial : Le pouvoir de la création
Niveau de combat : 27
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Dim 29 Juil - 17:42

Eh bien, quel agitation. Même les inconscients auraient du mal à...rester inconscients. C'était le cas d'Aria.
Elle s'était évanouie (comme à son habitude) et n'avait dont pas assisté à tout ce qu'il s'était déroulé depuis. Donc, lorsqu'elle se redressa et ouvrit les yeux, elle constata qu'elle avait bel et bien raté un épisode. La première chose qu'elle vit, c'était un grand balafré au regard effrayant. La jeune fille eut une soudaine envie de retomber inconsciente. Mais à défaut de le pouvoir, elle regarda sur sa gauche...et tomba nez à nez sur Sarca, recouverte de sang et la bouche légèrement ouverte, montrant ses belles dents pointues.
La réaction d'Aria ne se fit pas attendre. Peureuse comme pas deux, elle se mit debout à toute vitesse en hurlant :


"AAAAAAHHH!!! Des monstres! Y'a des moooooonstres qui nous envahissent! AAAAAAHHH!!!" >A<

Le silence qui s'en suivit ramena rapidement Aria sur terre, qui se mit à rougir de honte.

"Pardonpardonpardonpardon, j'avaispastoutsuivietj'aivucesgensbizarresj'aipaspûm'enempêcherjesuistroppeureusedésoléedésoléedésolée..." ><

Elle tenta de se faire toute petite tout en continuant de marmonner des choses incompréhensibles. Décidément ce monde de mafia n'était pas pour elle.

*Quelle idiote, moi qui croyais que je pourrais me faire à tout ça...mais j'suis juste une nouille, j'y arrive paaaas. TT_TT*

Trop occupée à se considérer inutile, Aria ne remarqua pas Alister, le médecin de la famille Dayrisch, se diriger vers elle pour l'interpeller en lui tapotant l'épaule.


"Jeune fille..."
"AAAH! Qui c'est?! Me touchez pas!" \°_°/
"Bon tu vas te calmer oui?!" _\/_*
"Euuuh..." ._.
"Bien. Mademoiselle Dayrisch voudrait te parler."
"Elle est réveillée?"
"Évidemment si elle veut te parler!"
"Maieuh!" ><
"J'ai fait le nécessaire pour ses blessures, mais elle souffre encore beaucoup, je préfèrerais donc que votre discussion soit brève."
"Hum...d'accord."


Aria se remit debout, non sans peine. Les effets de l'utilisation de son pouvoir se faisaient encore sentir. Une fois arrivée près de sa sœur, cette dernière lui sourit.

"Aria...tu vas bien?"
"Oui, ne t'en fais pas, je vais bien. Tu devrais plutôt penser à toi."
"Alister a dit que mes jours n'étaient pas en danger, il n'y a pas matière à s'inquiéter."
"Je vois. C'est bon à entendre." ^^
"Aria, je voudrais savoir quelque chose."
"Oui?"
"Es-tu proche...de Carten Agostino?"


Il y eut un gros blanc, avant qu'Aria ne vire à nouveau au rouge vif.

"Hein?!!! Mais qu-qu-qu-qu-qu'est-ce que tu racontes?!" >///<
"Vu ta réaction, j'ai dû tomber juste." ^^
"Beuuuh...mais comment le sais-tu?" -///-
"Je l'ai ressenti."
"...?"
"Depuis que je t'ai retrouvée, cette sensation de vide qui emplissait mon cœur a laissé place à quelque chose d'autre. Une sorte de lien. Ce que tu as ressenti, tu l'as partagé avec moi."
"..."
"Grâce à toi, j'ai pu voir que ce jeune homme, l'héritier de la famille qui a tué nos parents...n'avait rien d'un monstre. J'ai été stupide."


Aria fut touchée, pour plusieurs raisons. D'un côté, apprendre que ses parents biologiques étaient décédés l'avait attristée. Mais de l'autre, elle était heureuse que sa sœur accepte l'homme dont elle était amoureuse.

"Aria."
"Oui?"
"J'aimerais que tu fasses passer un message à Carten Agostino. Dis-lui que je souhaiterais m'entretenir avec lui...dans le cadre d'une futur alliance."
"...!"


Lorsqu'Aria entendit ceci, intérieurement, elle fut comblée. Les deux personnes qui comptaient le plus à ses yeux pourraient s'unir sous une même bannière.

"Très bien. Je vais le faire dès maintenant. Merci, Laya!" ^^

Elle se jeta dans les bras de sa soeur, qui émit un cri de douleur dans la milliseconde qui suivit.

"Oups! Pardon, j'suis désolée!" ><
"Faites attention bon dieu!"
"Désolée désolée désolééééée!" TT_TT


Après avoir présenté ses excuses près de 27 fois, la jeune fille finit par partir en direction du Lycée de Domingo, bien décidée à mener à bien la tâche que lui avait confié sa sœur jumelle. Elle était aux anges. Elle savait qu'elle était à deux doigts du bonheur.
...
Mais ça n'allait pas durer...



Arrow Place noire (rasée)


Dernière édition par Aria le Sam 12 Jan - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Levi
Gardienne sanguinaire de la famille Dayrisch
avatar

Fiche : Miss Nicolaevich
Féminin Nombre de messages : 103
Age : 24
Pouvoir spécial : -Manipulation de la glace
-Vue nocturne
-"Vampirisme" (voir fiche)
Niveau de combat : 39
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Lun 30 Juil - 21:14

Sasha venait de rater toute l'action mais à vrai dire, elle était un peu blasé. Elle revint à elle petit à petit et ouvrit les yeux. Elle se souvint alors qu'elle n'avait plus de quoi protéger son œil de la luminosité, c'est donc dans un élan de râle et d'insultes ruses qu'elle se réveilla. Elle ferma aussitôt son œil meurtri et se releva tant bien que mal en s'aidant du mur. Elle balaya sans grande conviction les alentours. Lloyd avait déserté plus loin, dommage elle aurait bien au envie de l'emmerder encore. Son regard ne s'arrêta même pas sur ce qu'était en train de faire le médecin, elle s'en fichait royalement. Son attention était planté sur un nouveau venu, assis plus loin. Elle eut un bug de cerveau en le fixant une bonne dizaine de minutes, Sasha n'avait pas vraiment la notion des présentations et encore moins de la courtoisie. Sérieusement, Lloyd avait des potes ? Enfin, en regardant correctement, ça n'avait pas l'air d'être ça. Elle lui aurait bien balancé deux ou trois vannes sur ça mais le garde du corps ne semblait pas être dans les parages. Elle changea enfin son regard de trajectoire pour repérer où se trouvait ça boss. Puis dans un élan, elle s'adressa à toute la salle avec un sens douteux de la politesse.

"-Hey ! C'est qui l'autre ? Oh putain, y m'faut la vodka la... Qu'un larbin m'en trouve ou j'lui fais bouffer ses tripes."

La politesse de Sasha laissait à désirer mais la plus part des membres de la famille y étaient habituée, bien qu'en réalité, beaucoup avaient peur de la gardienne sanguinaire. La jeune femme arracha un bout de son haut afin de le nouer comme un bandeau pour protéger son œil. C'était déjà beaucoup mieux. Elle se déplaça dans le lieu à l'abandon, sans se soucier de l’état de ses vêtements qui était vraisemblablement désastreux. Sa vie passé de débauche n'était pas qu'un vieux souvenir, les séquelles étaient encore bien visible, puisqu'elle pouvait se promener dans un accoutrement pareil. De plus, les cicatrices de ses avant bras étaient bien visibles car ses gants avaient brûlés lors du combat contre Nero. La russe râla encore un fois sur les pauvres recrues qui évidemment ne trouvait pas la moindre trace d'alcool dans ce bâtiment en piteux état. Bien que blessée, elle se fichait pas mal de savoir si c'était bon ou pas de boire, elle, elle en avait besoin. Elle ne dirait pas contre un changement d'air, après les combats, les jeux n'étaient pas de refus. Malheureusement elle n'avait encore trouvé aucun jouet de potentiel dans cette ville.
Sasha traversa la salle, comme si de rien n'était pour se présenter devant Laya. La niaise venait de déguerpir on ne sait où. Sasha s'appuya contre le mur le plus proche, elle s'adressa à sa boss de son air nonchalant et satisfait de ce qu'elle venait de vivre.


"-Bonsoir, Lady."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryste Crow
Morrazani-Chef de la Section Armements et Terrorisme
avatar

Fiche : Secret sous verre !
Masculin Nombre de messages : 90
Age : 22
Localisation : Domingo
Pouvoir spécial : -Régénération accélérer
-Contrôle du diamant
-Création de diamant
Niveau de combat : 40
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Dim 5 Aoû - 22:03

Arrow Bar Ululato

Est ce que je vous ai déjà dis que Ryste était maladroit? Je crois bien, mais regardons la scène suivante pour en être sur.

Le jeune Crow avançait tranquillement vers l'orage qui montait. Mais il ne regarda pas devant lui. Il se prit le pied dans une bouche d'égout et tomba dans une flaque d'eau.

-Et merde!!

Prooth complete!

Ryste avait un seul objectif, aller dans l'oeil du cyclone... Non le cyclone n'est pas le surnom de Cross!
La puissance libérée par ce dernier prenait la forme d'une tempète. Le jeune Crow avait vu que deux fois ce phénomène (trois maintenant donc), et à chaque fois, Cross balaillait ses adversaires. Il courra alors vers la source d'énergie de son "mentor", qui ne l'était pas vraiment.

C'est après plusieurs bousculades, tombages et plantages de direction, que Ryste semblait avoir trouvé LE chemin, qui le mènera au maître d'armes. Seulement, ce fut à cette instant que l'orage s'arrêta dans un pet de mouche. Dans son esprit, plusieurs choses se disaient. D'abord : "Les survivants doivent pas être beau à voir". Puis : "Putain, c'était mon seul indicateur!" Et enfin : "Je suis où là?"

Le Morazzani se trouvait dans un dédale de rue, dont le seul bâtiment qui s'en détachait était un hôtel abandonné au loin, enfin sans doute, peut être. Il ne savait pas. Étant d'une nullité extrême en repérage, et encore plus d'un endroit inconnu, il décida de se rendre au sommet de cette bâtisse. En s'en approchant, Ryste se rendit compte qu'il s'agissait plus d'une villa que d'un hôtel miteux.
Soudain, une personne passa à toute vitesse devant lui, des étoiles dans les yeux. Une blonde courrait vers l'intérieur de Domingo, bien que Ryste ne sache pas où il se trouve. En s'approchant de la porte, la première chose qu'il entendit fut une phrase bien particulière.

-Hey ! C'est qui l'autre ? Oh putain, y m'faut la vodka la... Qu'un larbin m'en trouve ou j'lui fais bouffer ses tripes.

Cette phrase rappela à Ryste qu'il avait soif. Non c'est faux, il ne sort pas d'un bar où il a bu un peu beaucoup. Il sortit de sa poche une flasque en fer et en bu une longue gorgée. Ça le fouetta. Pas la force de l'alcool, non il a plus d'estomac depuis longtemps. Non ce qui le fouetta, c'était la fraîcheur du liquide. Il lui venu une idée. Bien qu'il n'avait aucune idée si Cross était là, il devait entrer. Pourquoi? Pour demander son chemin pardi!

*Ryste. Je sens que tu vas faire une connerie...*
-Mais non, Diamond. Tu me connais.
*Justement, c'est ce qui me fait peur...*
-Ne t'inquiètes pas. Ils sont sans doute pas en état de combattre.


En tout cas, il l'espérait. Bien qu'il soit pas contre une petite bastonnade, ce n'était pas son but premier. Il agrippa Diamond. L'épée fondit sur son bras comme du métal en fusion. Son arme était devenue un gantelet de chaînes bleu transparent. Si ça dérapait, Ryste pouvait agir rapidement avec Diamond. Il prit une grande aspiration et se prépara à entrer quand il entendit la même voix.

-Bonsoir, Lady.

Ce n'était peut être pas le bon moment. Seulement, il fallait qu'il entre. Le jeune Crow se redressa et se plaça sur le parvi de la villa, frappa à la porte ouverte et annonça.

-Excusez moi! Je recherche un homme de grande taille portant un bandeau sur l'oeil. Dit il avec un sourire doux. Quelqu'un a soif? Ajouta t-il en agitant sa flasque, après avoir bu un coup, puis en regardant Sasha et sa tenue très "seyante".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laya Dayrisch
Boss Dayrisch / Perverse sensuelle
avatar

Féminin Nombre de messages : 50
Localisation : Somewhere... =D
Pouvoir spécial : Manipulation de la structure atomique des objets
Niveau de combat : 33
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Ven 10 Aoû - 0:33

La vive douleur qu'éprouvait Laya avait pourtant finie par s'atténuer. Malheureusement, Aria l'avait relancée en beauté. Cela eut pour effet de mettre légèrement sur les nerfs la jeune héritière. Mais ça n'allait pas s'arrêter là, oh non.
Il y avait d'abord ce type scarifié, qui était arrivé avec ses gros sabots. Comment savait-elle qu'il avait foutu le boxon alors qu'elle était inconsciente? Elle-même n'aurait pas pu l'expliquer mais elle le savait. Et voila qu'il avait décidé de faire ami-ami.


- Euh ... et donc ... vous faîtes quoi dans la vie ? Et le chien de garde n'as pas tort...
"Eh!"
- ...mais je préférerais un narguilé ... j'imagine que vous avez pas un ?


Et en plus il voulait se restaurer aux frais de la famille, non mais quel toupet.

"Eh bien, cher monsieur..."
"Mademoiselle, vous devriez vous reposer."
"Alister, je sais ce que je fais, d'accord?!"
"Hum...oui, très bien."


C'était bien la première fois qu'elle parlait ainsi à un membre de la famille. Décidément, la jeune blonde s'énervait bien facilement ces dernières minutes.

"Sachez donc, monsieur, que nous faisons partie de la mafia Allemande. Avez-vous entendu parler de la famille Day...?"
"-Hey ! C'est qui l'autre ? Oh putain, y m'faut la vodka la... Qu'un larbin m'en trouve ou j'lui fais bouffer ses tripes."
"..."


Et une interruption, une. A croire que tout était fait pour pousser Laya à bout.

*Bon, du calme, du calme. Il n'y a aucune raison que je m'énerve, ça ne me ressemble pas.*
"-Bonsoir, Lady."
"Bonsoir Sasha. Je suis heureuse de voir que ma sœur as réussi à te rétablir. Par contre, excuse-moi mais je dois discuter avec..."
-Excusez moi! Je recherche un homme de grande taille portant un bandeau sur l'oeil.
"..."
-Quelqu'un a soif?


Là, c'en était trop.

"Mais vous allez arrêter vos conneries oui ou merde?! J'aimerais au moins pouvoir finir une de mes phrases!"

Excédée, Laya se tourna vers le nouvel arrivant.

"Et vous, vous faites quoi ici?! Ma villa c'est pas un moulin, bordel!" _\ /_*
"Mais enfin calmez-vous Mademoiselle! Qu'est-ce qu'il vous prends?!"
"Il se passe, Fabio, que ces gens me tapent sur le système! En vingt ans j'aurais cru que vous seriez plus efficace que ça pour refouler ce genre d'individus!"


Grand silence dans la salle, surtout du côté de la famille Dayrisch.

"Hum...Mademoiselle, c'est Alister, pas Fabio..."
"Que...? Oui, je le sais bien, je..."
"Et...ça ne fait pas vingt ans que vous habitez ici..."
"..."


C'est à ce moment-là que Laya comprit que quelque chose n'allait vraiment pas chez elle. C'est comme si elle était une autre personne. Non, plutôt deux personnes à la fois.

"Excusez-moi, je...je dois..."

Elle ne prit même pas la peine de finir sa phrase, ni même d'écouter les protestations de son médecin. De toute façon ses douleurs semblaient soudainement être passées au second plan. Elle avait besoin d’airer un peu toute seule, avec elle-même.
...
Ou du moins l'autre elle-même.



Arrow Une autre pièce de la Villa


[HRP]Je la ferai revenir après que vous ayez tous de nouveau posté. Pendant ce temps, Lloyd fera office de remplaçant. J'en profiterai pour en faire un personnage à part, désolidarisé de Laya.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cross Alone
Morazzani - Maître d'Armes
avatar

Fiche : Ta gueule ...
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : Vous êtes sur de vouloir savoir ?
Pouvoir spécial : -Maîtrise des lames.
-Endurance.
-Contrôle de sons, des ondes et des vibrations.
-L'œil de Rân
Niveau de combat : 66
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Le Hall   Lun 10 Déc - 20:13

Cross entendit d'une oreille distraite la réponse de la petite boss.
Il faut dire que c'était un sacré bordel ici.
Néanmoins il entendit la réponse qu'il attendait: si son intelligence était plus que moyenne, son instinct ne le trompait que rarement.
Il voulut répondre après avoir avalé une gorgé de whisky, mais il recracha tout lorsque Ryste arriva comme une fleur au milieu du Hall en proposant a qui le voulait une gorgé de vodka.
Le géant se leva d'un coup, s'approcha de son second disciple et lui un violent coup sur la tête:


- Idiot ! Je t'ai déjà dit de ne jamais rentrer chez quelqu'un sans analyser totalement la situation, tu aurais fait quoi si c'était un piège ou des meurtriers débiles !


Le Maître d'Arme donna alors un coup derrière les genoux de Ryste afin de le mettre a genoux puis il lui redonna un coup sur la tête avant de prendre appuis sur lui avec sa jambe.


- Désolé, vous vous êtes présenté, nous allons faire de même: nous sommes des Morazzani, une famille Corse. Je suis Cross Alone, le Maître d'Armes de la famille, tuteur du futur parrain, et lui c'est Ryste Crow, mon second disciple.

Il regarda bien droit dans les yeux le chien de garde et l'idiote borgne:


- Bon et cette chicha elle arrive quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarca Horddon

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Le Hall   Dim 27 Jan - 23:11

~~~~~~~~~~~~


Une sensation, comme si elle flottait.
Une lumière, vive et d'un blanc immaculé.
Un son, celui du silence assourdissant.
Voila à quoi ressemblait l'esprit de la jeune femme, dont la folie avait été repoussé.
Elle aurait voulu rester ici. Elle aurait voulu que cet instant dure une éternité.
Mais quelque chose la poussait à partir.
Une voix innexistante.
Elle entendait quelque chose d'inaudible. Ce concept la fit sourire, mais c'était pourtant la seule façon de décrire ce phénomène.
Mais qu'était cette voix? A qui appartenait-elle?
La réponse ne lui vint pas. Elle ne lui viendrait pas si elle demeurait ici.
Voila pourquoi elle se leva et avança. Tout droit.
Droit vers la réalité.



~~~~~~~~~~~~


Sarca ouvrit lentement les yeux. La première chose qu'elle vit était le visage d'un homme, s'affairant à refermer la dernière plaie du corps de la jeune femme. Se rendant compte que sa patiente venait de revenir parmi les conscients, Alister recula vivement.

"Gh! Ah euh...vous êtes réveillée alors..."
"..."


Oui elle était bien réveillée. La douleur qu'elle ressentait sur tout le haut de son corps l'attestait. Lentement mais sûrement, elle se redressa, grimaçant à chaque mouvement un peu trop brusque.

"Sachez-le, ce n'est pas de gaieté de coeur que je vous ai soignée, alors estimez-vous heureuse que j'y ait été contraint."

Visiblement dégoûté par ses propres actions, le médecin enleva ses gants pour appuyer ses propos. Puis tout en nettoyant ses instruments (avec de l'eau venant d'une des bombonnes apportées sur les lieux, faute de mieux), il ajouta :

"Vos blessures étaient graves, j'ai failli vous perdre plusieurs fois. Alors ne faites rien de stupide et vous continuerez à vivre."
"M..."
"Hm?"
"Merci...merci..."


La jeune femme fut surprise par sa propre voix. Il n'en émanait plus aucune haine, plus aucun cri. Juste de la gratitude. Gratitude qui faillit faire vomir Alister.

"Je n'ai pas besoin de remerciement. Pas pour ça."

Il rangea hâtivement son matériel et s'éloigna au plus vite de ce qu'il avait qualifié intérieurement d'abomination.
Sarca elle, avait déja oublié ce qu'il venait de se passer. Car si elle s'était réveillée, c'était pour "trouver la voix". Elle tendit l'oreille quelques secondes, écoutant ce qu'il se disait non loin. C'est alors qu'elle l'entendit.
La voix. Cette voix qui l'avait extirpée de sa folie et qui l'avait guidée dans la lumière.
La voix de Cross.


"Cross...!"

Mais entendre la voix de son sauveur, fit remonter des souvenirs à la surface. Elle se souvint de leur combat, elle se souvint de ses paroles...pour de fil en aiguille, retourner en arrière.
Tous ces gens qu'elle avait traqués, découpés, noyés, transpercés...toutes les victimes de Domingo...tout cela lui revint en mémoire en un éclair.
Les larmes se mirent à couler. Elle se tenait la tête, essayant de faire taire les cris de ses victimes, mais rien n'y fit. Elle souffrait. Elle avait besoin d'aide.
Sans réfléchir, elle se leva d'un bond de la table d'opération de fortune et se précipita vers Cross, avant de se jeter sur lui.
Sa réspiration était rapide et bruyante, ses larmes n'arrêtaient pas de couler.


"Cross...Cross...Cross!"

Elle avait besoin de lui. Elle ne voulait plus souffrir. Lui seul avait pu l'aider à revenir...il était donc le seul à pouvoir l'aider à rester dans cette lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Hall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Hall
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Périphéries :: Villa Altao-
Sauter vers: