Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Patient n°086521 : Sheldrake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 23
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Patient n°086521 : Sheldrake   Lun 12 Déc - 22:22

[=>Place noire]

Saya avait parcouru toute la ville avec son être d'ombre qui transportait Sheldrake. Elle s'était dépêchée autant qu'elle le pouvait mais traverser les ruines d'une ville entière ce n'était pas facile à faire, surtout avec un blessé. D'ailleurs, ce dernier était tombé inconscient dès qu'elle était venue le chercher. Saya s’inquiétait réellement pour lui malgré le fait qu'il était tout le temps en train de l'emmerder. Elle gardait constamment un œil sur lui pendant le trajet. Heureusement pour eux, la périphérie de la ville était le seul endroit qui n'avait pas été touché par l'attaque. La gare et l'hôpital étaient tout deux encore sur pied et fonctionnaient encore.
Après une bonne marche de plusieurs minutes, ils arrivèrent devant l'hôpital. Toutes les lumières semblaient être allumées et l'activité intérieur était sûrement à son maximum. Le nombre de blessé devait être important cependant au vu de l'état du matou, il allait très vite être pris en charge. Saya s’immisça alors dans le bâtiment et comme elle l'avait imaginée, ils fût directement assaillis par des médecins et des infirmières. D'ailleurs, elle n'eut même pas le temps de prononcer un seul mot qu'un brancard était déjà en route pour les soins intensifs avec Sheldrake à son bord et qu'elle fut également emmener dans une salle de soin. La jeune femme avait rappelé son homme d'ombre à sa place initial qui était sa propre ombre. Puis, elle grommela contre tout cette attroupement autour d'elle, elle n'appréciait vraiment qu'on s'occupe d'elle, même quant il était question de soin. Elle avait pris, en effet, l'habitude de s'en occupé seule au détriment de son ancien protégé. Cependant, elle n'avait pas vraiment le choix et puis, ses pensées n'étaient pas vraiment dirigées sur ce qu'il se passait autour d'elle mais plutôt pour le vieux. Elle se jurait de le trucider et de me persécuter si il ne revenait pas vivant !
Les blessures de Saya fut rapidement soignés, bien plus rapidement que celles de son supérieur, entre temps, son état était presque catastrophique, il était donc normal que cela prenne du temps. La garde du corps avait réussi à échapper aux infirmières qui n'arrêtaient pas de lui casser les oreilles sur le fait de se reposer, blabla, dormir,blabla. A vrai dire, Saya avait surtout retenu du blabla, elle ne comptait sûrement pas dormir avant d'avoir vu le grand blessé de retour et sorti d'affaire. Le temps défila. La jeune femme continuait d'éviter ses bourreaux afin de ne pas finir attachée sur un lit. Elle avait largement eu le temps de faire le tour du bâtiment et d'y connaître la composition. Une des avantages d'être garde du corps, l'apprentissage rapide des lieux. Après, u tour de cache-cache, Saya revint là où elle attendait depuis pas mal de temps déjà.
C'est à ce moment que le brancard revint avec toujours à son bord l'inspecteur qui semblait être enfin tiré d'affaire. Un long soupir de soulagement se fit alors entendre. Cependant, elle n'eut pas le temps de le suivre qu'elle se fit chopper par une infirmière en furie. Pour une fois, elle pris alors une mine de chien battu, ce qui devait être assez simple au vue de sa force physique et mental, donc quasi anéanti, afin de baratiner la dame vêtu de blanc. Elle la baratina comme ça pendant une bonne dizaine de minutes sur le pourquoi et le comment, sur le bien fondé de son obligation à demeurer auprès du patient qui était arrivé avec elle. Ce n'est qu'au bout de 20 minutes qu'elle parvint à enfin la convaincre. Saya soupira et rejoignit enfin la salle de repos où Shel' avait été emmené.
La salle était blanche, calme et avait l'odeur bien spécifique aux hôpitaux. Tout ce que Saya détestait. Elle s'avança dans la pièce et y attrapa le seul siège qui s'y trouvait afin de le déposer juste à côté du lit de l'inspecteur. Elle comptait bien veiller sur lui jusqu'à son réveil, elle ne pourrait se reposer qu'à partir de ce moment là. La jeune femme y était habitué, c'était assez courant qu'elle ne dorme pas. Elle s'installa sur l'assise tout en balayant de nouveau la pièce du regard. Rien que par cette action, le lieu lui donner des frissons. Elle détestait vraiment ça. Après quelques secondes à admirer les murs et autres choses inintéressantes, elle déposa ses bras au bord du lit, sa tête suivant juste derrière. Elle regardait ainsi, sans un bruit Sheldrake. Elle n'aurait jamais cru s’inquiéter autant pour lui un jour. C'est dans cette idée que ses yeux commencèrent à se fermer jusqu'à l'emporter dans le monde des songes. La jeune femme s'était endormie sans le vouloir, en veillant sur le matou qu'était son supérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renato Volpine
[Flic] Capacités Cognitives limitées, veuillez parler lentement SVP
avatar

Fiche : tu vas par la, tu traverse la map complète, tu parle a ce pnj, tu fais la quête, et tu arrive là, sur ma FICHE
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : là, dans le coin, caché derrière la psp!
Pouvoir spécial : endurance extrème.
Niveau de combat : 25
Date d'inscription : 07/07/2011

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Ven 13 Jan - 23:00

Renato était a l’hôpital depuis des semaines, a cause de son ''accident''. Il lui faudrait une longue convalescence, mais on lui avais assuré qu'il pourrais retourner travailler au poste de police, au moins en tant que secrétaire, ou quelque chose qui ne demande pas trop d'effort. Pas comme si le jeune homme avais l'habitude d'en faire beaucoup, mais c'était quand même un sacré bout en train, et il pourrais très bien se faire mal tout seul, en s'excitant un peu trop pour rien...

Il avais donc été placé dans une chambre double, qu'il occupait pour l'instant seul, après avoir fait fuir le précédant occupant, qui, agacé par ses consoles bruyantes et ses conversations...interminables et complètement inutiles, avais préféré changer de chambre, puis d’hôpital, se rendant compte que le jeune homme continuais a lui parler quand il le croisais dans les couloirs.

Ces jours-ci, l’hôpital était surpeuplé, des dizaines de blessés, plus ou moins graves, et de ce que pouvais observer le flic par la fenêtre, la ville était en grande crise, des nuages de fumés, des incendies, s'élevaient au dessus des maisons, et la pluie battante, toujours, comme si le temps s’accordait a l'humeur et la crise de la ville...Renato avais bien tenté de poser des questions aux infirmières et aux autres patients, mais soient elles étaient trop occupées, soit ils avaient peur de répondre, trop traumatisé par ce qu'il se passait...

C'est alors qu'on entra dans ''sa'' chambre, un nouveau colocataire, yay!
Sauf que ce colocataire là, il était dans un sale état. Visiblement inconscient, il était accompagné par une jeune fille plutôt jolie, mais qui avais l'air franchement épuisée...Il les observa un moment, avant de se rendre compte que la petite demoiselle s'était endormie au chevet du plus vieux. Renato s'approcha alors, pas franchement gêné.
Il observa un moment le visage du blessé, il lui rappelais vaguement quelqu'un, mais rien ne lui vint a l'esprit. Alors il retourna se coucher, il n'allais pas les réveiller, et une conversation tout seul, ça n'avais aucun intérêt. (pas que ses conversation en ont, mais bon.)

...
...

C'est une fois dans son lit, assis depuis presque dix bonnes minutes, a regarder la ville sous la pluie que cela lui revint. Cet homme là, allongé, inconscient. Il lui rappelais bien quelqu'un, et maintenant il se souvenais de qui il s'agissait. Il l'avais déjà vu au poste, accompagné de Coyote, l'Inspecteur Sheldrake.
Deux petites flammes s'allumèrent dans les yeux de Renato, cet homme était fort, et s'il arrivais a l'impressionner, il n'aurais plus a faire ses preuves au commissariat, et il pourrais enfin accéder a un grade plus élevé!
...Le pauvre inspecteur ne savait malheureusement pas a quoi il s'exposait, une fois réveillé...et la pauvre petite jeune fille qui l'accompagnais non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 23
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Dim 19 Fév - 21:33

"-Saya, s'il te plaît ne tire pas..."
"-Pas après ce qu'il vous a fait, monsieur. Je ne peux pas lui pardonner. *charge son flingue*
"-Tu sais très bien l'affection que je lui porte, je t'en prie !"

"-Je suis désolée *tire*"
"-NON !!!! *BOUM*"

Saya se réveilla en sursaut, haletante. Elle venait de revivre encore ce cauchemar, elle en avait des sueurs froides. Pourquoi encore ? Surtout à un moment pareil. En vérité, elle en avait une vague idée, elle avait réactivé son pouvoir des ombres. Son passé venait de la rattraper une nouvelle fois. Elle pose sa tête dans sa main, l'air complètement abattue. Elle était à l'hôpital, hantée par ses souvenirs et au chevet de son nouveau protégé qui était dans un sale état. Pourquoi doit-elle toujours voir ceux qu'elle protège blessés ? Était-elle si nulle que ça en tant que garde du corps ? Qu'avait-elle perdu pour douter autant d'elle-même à un moment pareil ? Elle lâcha un long soupire. Elle était épuisée moralement. Et physiquement, un bras toujours paralysé et sa jambe qui lui faisait pas, sinon rien de très important, elle avait vu pire.

Elle se leva nonchalamment, essayant de faire le moins de bruit possible, mais quand on a une jambe amoché et qu'on a refuser la béquille que les infirmières ont voulu lui donner, c'est pas gagné. Elle voulait juste un peu d'air, et pourquoi pas un verre mais ça, elle doutait qu'on accepte de lui en donner un. Elle s'aida donc du mur afin de se diriger vers la fenêtre de la chambre. En marchant, elle se rendit enfin compte de la longueur de la pièce, il s'agissait d'une chambre double. Elle ne l'avait même pas remarqué en arrivant. Cependant, elle ne fit pas attention si un autre pensionnaire y demeurait.

Elle arriva à la fenêtre et l'ouvrit. Elle passa sa tête dehors et mit ses bras sur le rebord. Elle prit une grand bouffé d'air qui lui fit grand bien, comme une sorte de purification. Enfin, du moins, sur le moment, ses pensées noires allaient très vite revenir. Elle aurait tellement voulu que le matou soit réveillé et qu'il l'engueule un bon coup. Elle soupira de nouveau. Combien de temps allait-il mettre à se réveiller ? Elle n'en savait rien du tout ! Elle souhaitait juste qu'il guérisse vite.
Saya se laissa aller quelques instants à profiter de l'air qui, certes, n'était pas des plus pur après les combats mais qui lui permettait d'échapper pendant un cours moment à ses démons passés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renato Volpine
[Flic] Capacités Cognitives limitées, veuillez parler lentement SVP
avatar

Fiche : tu vas par la, tu traverse la map complète, tu parle a ce pnj, tu fais la quête, et tu arrive là, sur ma FICHE
Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : là, dans le coin, caché derrière la psp!
Pouvoir spécial : endurance extrème.
Niveau de combat : 25
Date d'inscription : 07/07/2011

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Ven 8 Juin - 14:56

Renato était en train de se rendormir lentement, quand la jeune fille qui était auparavant au chevet de l'inspecteur passa devant lui, visiblement sans le voir, ou alors sans faire attention a sa petite personne.
C'est qu'elle était jolie en plus, la demoiselle, avec sa peau dorée et ses cheveux sombres, mais qu'est-ce qu'elle avais l'air triste.

Le flic se dit qu'il pourrais surement lui remonter le moral, ou au moins la faire rire un peu, elle devais avoir un joli sourire, en plus.
Il se leva donc, assez difficilement, et s'approcha d'elle en s’appuyant contre le mur.

-Salut vous! vous êtes là pour un long séjour?

Il était certes lamentable, mais pour le coup ses intentions étaient bonnes, il avais beau être un idiot fini, voir des gens tristes, c'était pas sa tasse de thé, surtout pas quand il s'agissait de si jolies jeunes filles. S'adossant au mur, il regarda l’extérieur, la terreur et la bataille dans la ville semblait se calmer et le ciel aussi, vu que la pluie s'était arrêtée...

-eh ben, je sais pas ce que j'ai raté moi, mais ça avais l'air intense....eheheh.

ce qu'il ne savait pas, c'est que ce n'était pas vraiment le genre de remarque a faire a quelqu'un qui venais de prendre part au combat, encore moins a quelqu'un que le dit combat venais d'éprouver énormément. Mais Renato était un abruti, et même dans ce genre de moment, cloué a l’hôpital pendant un genre de guerre civile, rien ne pouvais l’empêcher de rester un imbécile fini, malgré toutes les bonnes intentions qu'on pouvais avoir.
Son regard dériva sur l'Inspecteur, toujours inconscient. Mentalement il se demanda s'il se relèverai un jour, il était visiblement dans un sale état, mais avais l'air d'un homme solide, mais après tout, il ne savais pas ce qu'il avais vécu dans le combat qui faisait rage en ville, Ren ne savait même pas a quel(s) adversaire(s) il avais du faire face...Et la jolie jeune fille aussi avais l'air blessée, il se dit donc qu'ils avaient du rencontrer un ou plusieurs ennemis sacrément armés, pour venir a bout d'un homme pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 23
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Ven 8 Juin - 17:30

Saya respirait l'air chargé encore de diverses particules venant des combats. Il allait falloir du temps pour que la ville panse ses blessures et ne redevienne comme elle l'était. Malheureusement, les souvenirs des habitants et des combattants ne risquaient pas de s'effacer avec le temps, se tasser probablement mais pas disparaitre. Beaucoup avait perdu lors de ces terribles combats, des idéaux, des convictions ou encore même des vies. Après une telle attaque, les mafieux ne risquaient pas de mettre la pagaille avant un bon moment. Saya l'espérait car la police n'était, pour le moment, pas de taille à affronter quoi que ce soit. Sheldrake semblait encore inconscient, aucunes nouvelles de Coyote et pour tout le reste de la police dont elle ignorait pour la plus part le nom, voir l'existence, on ne savait pas s'ils étaient encore en vie ou non. Décidément, il serait temps de recruter du beau monde. Plus tard peut-être, pour le moment, il fallait guérir et se relever. Saya n'avait peut-être pas le moral au top mais elle ne comptait pas abandonner. Il fallait juste qu'elle se relève et qu'elle avance sur ses deux jambes comme elle l'avait toujours fait, cependant pour le moment, une de ses jambes était blessé alors pour marcher cela risquait d'être un peu plus compliqué.
Saya était tellement plonger dans ses pensées qu'elle ne remarqua pas l'arrivé de l'homme. Très inhabituel pour une garde du corps. Mais la voix qu'elle entendit la ramena à la réalité. Elle tourna donc la tête vers le nouveau protagoniste. Il était vrai que la chambre était double, pourquoi n'avait-elle pas penser plus tôt à la présence d'un autre pensionnaire ? Elle devait être bien trop préoccupée. Le nouveau demanda si elle était là pour un long moment. Saya restait à l'hôpital pour un long moment ? C'était une blague ? La question lui paraissait si bizarre que son visage se figea devant le jeune homme comme une machine ayant crashée. Après un petit moment, elle se reprit en secouant la tête. Elle passa alors sa main dans ses cheveux afin de glisser une mèches derrière son oreille pour ensuite s'appuyer de nouveau sur le rebord de la fenêtre.


"-Je ne crois pas non, ou plutôt, j'ai décidé que non"

Il était clair que si l'infirmière de tout à l'heure l'entendait dire cela, elle lui passerait un savon. Mais Saya ne supportait vraiment ce genre d'endroit, si elle était encore ici, c'était uniquement car le matou y était et rien d'autre. Puis le second pensionnaire reprit la parole avec une remarque sur l'extérieur. Ce qu'il avait raté ? C'était bien mieux pour lui qu'il n'est rien vu, rien vécu. Personne n'avait envie de soi-même assister à une telle déferlante de combats, de sang et de morts. Même si on y est habitués. Sans se tourné vers lui et d'un ton bas.

"-Il est préférable pour vous de l'avoir raté."

C'était d'ailleurs incroyable que l'hôpital soit indemne, c'était presque étrange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheldrake
Inspecteur
avatar

Fiche : The Tomcat !
Masculin Nombre de messages : 371
Localisation : Domingo
Pouvoir spécial : Maîtrise des plantes.
Transformation en chat.
Niveau de combat : 54
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Sam 28 Juil - 1:54

Mille fois Sheldrake revit la mort de Heï. Mille fois il assista sans rien pouvoir faire a la mort de sa fille adoptive.
Ce cauchemar se répétait sans cesse, inlassablement, et Faust, emprisonné dans son comas, tourmenté et torturé par ses blessures et la fièvre qui en découlait.
Drogué par les médicaments, l'inspecteur perdait peu à peu sa santé mentale. Dans son esprit, la peur, la haine et la tristesse se mélangeait, ruinant toute reconstruction de sa personnalité.
Seulement, la mort ne pouvait garder une personne tel que Sheldrake bien longtemps, même affaibli et détruit.
Dans la petite salle d’hôpital dans lequel se trouvait l'inspecteur, tandis que Saya et Renato discutait, électrocardiogramme s'anima, d'abord avec douceur, puis de plus en fort, signalant que le patient se réveillait.
Dans un hurlement animal, Sheldrake se releva sur son lit:


- HEEEEEEEEEIIIIIIIIIIIIII !!!


Son bras végétal poussa aussitôt de son moignon, et d'un geste il arracha catétaire et seringue, capteur et médicament, rouvrant en partie ses plaies.
Des médecins commencèrent a affluer dans la salle, cherchant a calmer leur patient, mais Sheldrake n'était pas en état de réfléchir, aveuglé par sa haine et par la fièvre, il saisit par le crâne le premier docteur arrivant a sa hauteur avant de l’assommer contre le mur avec force. Puis il commença a frapper tout autour de luin tel un ouragan de violence pur, criant et bavant sa haine, sa rage et sa tristesse. Des larmes se mirent a couler sur les joues de l'inspecteur, sans qu'il s'en rende compte.


-Heï ! Heiï ! Heïïï !!!


De plus de personnes se trouvait dans la salle, des infirmières, des gardiens, des médecins cherchant a maîtriser l’indomptable inspecteur. Mais le Matou, affaiblit par ses combat et par ses blessures finit par succomber devant le surnombre et on lui injecta a plusieurs reprises des calmants. Tandis que le célèbre flic retombait a nouveau dans le sommeil, son regard croisa celui de sa garde du corps et une étincelle de raison sembla briller un instant dans ses yeux vairons.
Il s'endormit en expirant doucement:


- Saya ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Forland

avatar

Fiche : Hm ?
Féminin Nombre de messages : 240
Age : 23
Localisation : Un peu partout
Pouvoir spécial : Utilisation de son ombre comme une arme
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   Mar 28 Aoû - 3:07

Le blondinet ne semblait pas réagir à ce que venait de répondre Saya. peut importe, Saya n'était pas une grande oratrice, elle n'était pas du genre à faire la discussion. Devoir rester dans cette chambre d'hôpital était déjà bien trop pour elle, elle détestait vraiment ça. Peut-être parce que cela lui rappeler de mauvais souvenirs. La neutralité du lieux, les odeurs de produits, tout semblait lui rappeler ce jour fatidique qu'elle préférait oublié. Elle se sentait comme oppressée par tout ces mini flash-back qui la ramenait à cette époque. Elle posa sa main sur son visage afin de relever ses cheveux, tout cela dans un long soupire. Il allait falloir qu'elle lui rende visite, elle se devait de s'excuser. Que faire après ça ? Continuer d'espérer son pardon ou accepter de lui dire au revoir ? Saya n'en savait rien, pour le moment, elle n'avait pas envie d'y réfléchir mais le silence du lieu ne lui laissait aucun répit. Ses pensées tournaient en rond et la torturaient.

C'est alors que ce silence se brisa. Sheldrake venait de se réveiller et ça n'avait rien d'un réveille calme. Avant même que Saya puisse l'approcher, la petite chambre fut envahie par une horde de médecins, infirmières et autres du métiers. Il semblait complètement fous. La garde du corps regardait la scène impuissante. Elle s'en voulait...En quelques sorte, elle n'avait pas réussie à le protéger. Était-elle si mauvaise en tant que garde du corps ? Devait-elle abandonner sachant que son éducation même fut basée pour être garde du corps. Sans ça, elle n'était plus rien. La jeune femme se mordit la lèvre jusqu'à avoir le gout de son propre sang dans la bouche. Puis, elle croisa enfin le regard de Sheldrake. Il s'était calmé, emporté par les médicaments et la fièvre. Malgré ça, elle avait pu y déceler de la raison et surtout, elle entendit son prénom. Il l'appelait. Elle l'approcha d'un pas lent et boitant à cause de sa cuisse blessée. Elle le regardait dormir. Elle se laissa glisser à genoux tout en prenant sa main et lui murmura alors.


"-je suis désolée, Sheldrake...je suis désolée..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patient n°086521 : Sheldrake   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patient n°086521 : Sheldrake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
» « Un gentleman est un loup patient. » || PV. Emi & André
» La patiente est une vertu
» Enfin un clien.. hum... un patient (pv Ys')
» Greffe de cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Périphéries :: Hôpital-
Sauter vers: