Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une planque Gioli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terano Gioli
Mort(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 31
Localisation : Béziers
Pouvoir spécial : 4 dons différents :
-Résistance (physique)
-Illusion (mental)
-transformation (mental)
-Invocation (mental)
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Une planque Gioli   Lun 16 Mar - 22:26

[Aiendro, à Domingo]

Le mafieux regarda l'heure sur l'horloge accrochée au mur, à côté du comptoir du magasin de café...15h00 (c'est une heure fictive)... Sans perdre de temps, mais sans se presser non plus, l'homme alla fermer la boutique, et pénétra dans l'arrière-salle. Là, il alluma une faible lumière, puis se pencha sur un des quatre ordinateurs. Il rentra plusieurs commandes du clavier, puis lança le programme de communication. Il rentra son propre mot de passe, puis lança une requête d'appel vers un post placé à plusieurs kilomètres d'ici, dans la ville de Fortenze.
Ca avait commencé quand le boss des Gioli avait émis l'hypothèse que les assassins des deux parrains Gioli ne devaient pas opérer depuis Domingo, mais depuis un endroit plus lointain, afin de se sécuriser en cas de problème. C'est ainsi que quelques agents sous les ordres d'Aiendro avaient été envoyés à Fortenze et à Tardez. Tot dans la matinée, un des agents avait envoyé un court message, disant simplement de lancer la communication à 15h05. Aiendro espérait que c'étaient des renseignements importants, car l'affaire commençait vraiment à trainer.
Un petit bip sur l'ordinateur d'Aiendro s'enclencha, signe que la communication avait été lancée. Pour le moment, Aiendro se contenta de brancher le micro, puis dit :


-Les armes ont été faites pour la guerre...

Il y eut un bref silence, puis la réponse vint dans le casque d'Aiendro :

-...mais nous nous servons des notres pour apporter la paix.


Aiendro sourit, puis d'un simple geste, enclencha la webcam, et répondit :

-Heureux de voir que tu n'es pas mort, Modenessi. Alors, quelles sont les nouvelles de Fortenze ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livio Modenessi
Mort(e)
avatar

Nombre de messages : 37
Pouvoir spécial : beau parleur et soit-disant homme de confiance X]
Niveau de combat : 20
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Une planque Gioli   Lun 16 Mar - 23:04

Livio, qui avait été envoyé en mission a Tardez pour sa faculté a rassembler des informations assez facilement, attendait l'appel de son boss dans une petite allée peu fréquentée, mais pas trop reculée non plus, histoire de pouvoir s'enfuir assez vite...
Il avait envoyé un message a Aiendro plus tôt dans la journée pour lui demander d'appeler a 15hO5. Son portable sonna a O5 pile, son boss était toujours aussi ponctuel. Après avoir confirmé son identité au téléphone par la maxime Gioli, Livio commença son petit rapport...petit oui u_u'

''Vous savez bien que je suis assez débrouillard pour me sortir de situation fort douteuses boss ^^' En ce qui concerne l'enquête, c'est très simple, personne n'a rien vu, personne n'a rien entendu...a part une dame assez âgée, qui semblait connaitre les parrains disparus dans leur enfance et......

Livio se retourna, il avait entendu un craquement derrière lui, suspect, il était censé être seul et avait bien observé si c'était le cas avant de s'installer dans cette allée...Il s'approcha de l'endroit d'où le son semblait provenir, derrière quelques caisses et bidons rouillés, son téléphone toujours a la main.

Boss, je crois qu'on m'observe je...HUH! Qui-êtes-vous? qu'est-ce que...? NON! BOSS A L'AI-

La communication fut coupée a ce moment exactement, lorsque trois hommes en noir sortirent de nulle part, se jetèrent sur Livio. L'un d'eux, une espèce de masse de muscles irréelle abattit une batte de baseball derrière la tête de Livio, qui perdit connaissance. Les trois hommes l'emmenèrent dans une voiture et disparurent a un croisement un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terano Gioli
Mort(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 31
Localisation : Béziers
Pouvoir spécial : 4 dons différents :
-Résistance (physique)
-Illusion (mental)
-transformation (mental)
-Invocation (mental)
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Une planque Gioli   Jeu 19 Mar - 0:30

==> Entrepôt Gioli

Neuf motos s'arrêtèrent devant le petit bâtiment où devait, d'après Aiendro, être planqué Livio avant qu'il ne se fasse prendre. Le voyage de Domingo à Fortenze n'avait heureusement prit qu'une demi-heure, car ils avaient du plus d'une fois dépasser de près du double les limitations de vitesse, devant même une fois semer une voiture de police, qui ne tint cependant qu'un court kilomètre avant d'abandonner la poursuite.
Les moteurs se coupèrent à l'affilée, puis Terano ordonna à ses hommes de fouiller le coin, pour voir si on ne trouvait aucune trace ou indice qui aurait été laissée. Comme ça ne faisait qu'une petite heure que le frère de Lupo avait été enlevé, il était probable que les ravisseurs n'aient pas eu le temps de nettoyer le coin.
Pendant ce temps, le jeune parrain fit signe à Aiendro et Daralia de le suivre, laissant Lupo agir comme elle le souhaitait, ce qui était logique puisqu'elle n'était pas de sa famille.
Les trois frères et soeur pénétrèrent dans le bêtiment. C'était une petite maison, assez discrète, avec un intérieur classique ; la planque par excellence, rien qui était susceptible d'attirer l'attention. Un ordinateur était encore branché dans un coin, toujours allumé. Interrogeant Aiendro du regard, ce dernier répondit à la question muette :


-Il a répondu à l'appel avec son téléphone, et il devait être dehors, car on entendait des bruits de voitures. Ils n'ont pas du entrer dans la planque, et si Livio a respecté les mesures prises habituellement en infiltration, il a toujours sur lui une puce électronique, qui doit émettre directement vers cet ordinateur. On doit pouvoir s'en servir pour le localiser.


Terano acquiesca, silencieux. Il fallait encore savoir à qui ils avaient affaire, afin d'être sur d'être prêt. Ces personnes avaient tués deux parrains et leurs lieutenants, ils n'étaient pas à prendre à la légère. Ce fut alors que Terano, prit d'une idée subite, demanda à son frère :

-Ien, que t'as-dit exactement Livio avant de se faire prendre ?

-Et bien... personne ne semblait se douter de rien, mais il a parlé d'une vieille dame, qui connaissait les 13° depuis leur enfance.

-Je vois. Cela réduit la liste des suspects. Cette dame connaissait les deux morts, elle est liée à cela d'une façon ou d'une autre... Daralia, à force de bosser avec la police, tu es celle qui a le plus d'expérience sur l'enquête. Que penses tu de cela.

-Si on se réfère au fait qu'à priori, cette femme connaissait les 13° depuis tant de temps, et qu'on peut supposer qu'elle savait que c'étaient des mafieux, alors elle a fait partie de la famille Gioli.

-Bonne déduction, Dalia... Si on met cela bout à bout, j'ai un nom qui me vient à l'esprit. Une femme qui aurait une bonne raison de tuer les parrains, qui en aurait les capacités, et qui de plus faisait partie des Gioli.


Il y eut un court silence, puis ils dirent tous les trois :

-Gelma Felina.

-Si on se réfère à l'histoire des 13°, c'est effectivement la seule solution. La guerrière la plus agile de son temps dans toute la famille, c'est d'ailleurs de là qu'elle tire ce surnom de Felina. Mais personne ne se doutait à l'époque qu'elle essayerait de e venger, et encore moins d'une telle façon.


Il y eut un silence, puis un des hommes appela. Aiendro alla voir, puis revint quelques instants plus tard :

-Ils ont trouvé le téléphone de Livio. Il est encore en état de marche, l'appel a du être coupé simplement à cause du choc.

-Il sera content de le récupérer en bon état quand il sera de nouveau dans la famille. Maintenant, allons voir où se cache Gelma et ses hommes, et allons ensuite nous occuper de tout cela à notre façon.


Quelques minutes plus tard, ils localisèrent la planque de Felina, qui n'était d'ailleurs pas bien loin de l'ancienne planque de Livio.Terano s'adressa alors à Lupo, bien qu'il sentit que c'était inutile :


-Désolé pour l'attente, ma vieille. Maintenant, on a du mafioso ennemi à massacrer, je pense que c'est dans tes cordes, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lupo Modenessi
Agostino & Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 1167
Age : 26
Pouvoir spécial : maitrise des ténèbres
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Une planque Gioli   Jeu 19 Mar - 23:04

Terano partit avec ses frères et soeus et laissa Lupo a ses affaires. Et cette dernière ne se fit pas attendre. Elle fit le tour du bâtiment, recherchant toute trace de son frère. Elle se pencha sur quelques gouttelettes de sang a l'endroit où les hommes de Terano avaient ramassé le-dit portable de Livio...
Elle se releva et decida d'aller chercher Terano et sa ptite famille pour qu'il se décide a se bouger le fion, mais a peine Lupo eut elle passé qu'elle faillit lui rentrer dedans.

-Désolé pour l'attente, ma vieille. Maintenant, on a du mafioso ennemi à massacrer, je pense que c'est dans tes cordes, non ?

Lupo lança un regard derrière elle, vers les taches de sang qu'elle avait observées juste avant, et se retourna vers Terano, un regard meurtrier scotché au visage.

-Si c'est eux qui ont fait ça a Livio, il n'en restera pas un seul.

_________________
by me =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terano Gioli
Mort(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 360
Age : 31
Localisation : Béziers
Pouvoir spécial : 4 dons différents :
-Résistance (physique)
-Illusion (mental)
-transformation (mental)
-Invocation (mental)
Niveau de combat : 43
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Une planque Gioli   Jeu 19 Mar - 23:28

Le jeune homme eut un sourire, encore une fois, mais différent : un sourire, qui, malgré la façade, montrait une envie bien particulière de faire couler un peu de sang. C'était le sourire du mafioso qu'était Terano qui apparaissait là.

-Je n'en attendais pas moins de toi, Lupo. En route, leur planque se trouve à deux quartiers d'ici, dans le Quartier Noir.

Tout en parlant, le jeune homme enfourchait de nouveau sa moto. Les autres mafieux montèrent sur leur bolide, et démarrèrent avant de partirent ensemble, droit vers la planque de Gelma. Non sans ironie, le 14° Gioli se dit que cette femme allait avoir une drôle de surprise.

==> QG de Gelma Felina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une planque Gioli   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une planque Gioli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bonne planque (PV Yujiki)
» Bug bouton planque team rocket celadopole
» apres les sbire de celadopole
» [Nouveauté à venir] Les planques
» Leçon n°1 : l'art de la planque [Deryn et Cad->fini^^']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Fortenze, ville technologique :: Centre-Ville-
Sauter vers: