Domingo


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dr. Guito
Disparu(e)
avatar

Fiche : Let's twist again
Masculin Nombre de messages : 13
Age : 23
Pouvoir spécial : -
Niveau de combat : 15
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Lun 23 Aoû - 19:18

L'ambulance dans laquelle était Guito s'arrêta brusquement. Les portes s'ouvrirent, le moteur se coupa, et les renforts purent l'entendre. L'ambiance sonore que pourrait avoir la fin du monde. La pluie, les éclairs, les explosions, des cris incessants... De peur et de douleur. Guito n'avait jamais entendu ça, et tous les nouveaux arrivant semblaient traumatisés. Ils sortirent doucement et se dressèrent face à la ville pour observer les dommages.

-Bon dieu...

C'est tout ce que Guito avait réussit à laisser échapper. Au premier plan, des tentes qui s'envolaient à moitié avec le vent, des médecins courant partout avec des brancards, des blessés à mort, des gens amenant leurs proches en sang. Des cris retentissaient, on demandait de l'aide dans tous les coins : les soins étaient visiblement en sous-nombre. Mais le pire était derrière. De la fumée s'élevait d'un peu partout, on devinait des combats dantesques dans la ville, et la légendaire place de la fontaine se trouvait à dix mètres de haut dans les airs. Elle semblait être l'hôte d'un affrontement énorme elle aussi, et les éclairs venaient de là haut. C'était vraiment une attaque terroriste jamais vue. Et encore, selon le rapport les plus grandes forces de Domingo ne s'en étaient pas mêlées... Qu'est-ce que ça aurait été avec l'intervention des Libretti ou des Gialeppi.

-Hey ! Vous êtes les renforts ?

Ce médecin épuisé les ramenait à la réalité. Un des collègues de Guito acquiesça.

-Bien, restez pas plantés là ! On a besoin d'aide, en particulier aux tentes opératoires ! Je vais vous faire un résumé. Il y a ici plusieurs équipes : des gens du coin qui essaient de prévenir tout le monde de l'existence de ce campement, des médecins qui diagnostiquent les dommages, et une cellule opératoire. On retrouve en fait les services d'un hôpital dans des conditions extrêmes. Ah, on a aussi des citoyens volontaires pour retourner chercher des blessés. Voilà, maintenant essayez de vous rendre utile !

Guito prit un air grave et courut vers la tente opératoire. C'était le domaine où il excellait le plus. En entrant on lui remit un masque et des gants, puis on lui attribua un patient. Il avait reçu un débrit de maison sur le ventre, et le système digestif était touché. Toutes les côtes étaient également cassées. Heureusement pour lui, les poumons et le coeur n'avaient presque rien subit. Il fallait pour l'instant évaluer les dégâts en ouvrant directement, et stopper le plus d'hémorragies possibles. Être catapulté comme ça dans une opération était plutôt déstabilisant. L'estomac était mort, ils allaient lui en mettre un factice. Les intestins étaient quand à eux gravement touchés, et il fallait agir vite.
Quelques heures plus tard, le médecin en chef accorda une pause au Dr. Guito. Celui-ci sortit s'asseoir loin de la ville, loin de toute cette douleur et cette peur. Il n'avait vu que des horreurs depuis son arrivée. Et où était la police ? Ils n'envoyaient pas de renforts eux aussi ? Décidément, ces Requiem resteraient gravés dans l'histoire du pays. Regardant sa montre, le docteur s'aperçut qu'il était temps pour lui de retourner au boulot. I prit une grande inspiration et se leva, direction la tente des abominations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 24 Aoû - 13:37

Raia venait de se séparer de son père, a qui, finalement, elle a foutu un vent gigantesque, ne lui donnant aucune explication. Elle fonçait droit vers la place de la fontaine, espérant pouvoir se battre, mais elle tomba sur des tentes. Un centre de soins avait été grossièrement installé, et des medecins s'affairaient à sauver des patients. Mais c'était vraiment le bordel, et les médecins étaient en sous nombre. Notre jeune fille fonça donc vers les tentes, tombant sur des blessés, et sur des cadavres. Le sang était transportés de partout, et les reservent de Fortenze et de Tardez, en sang, y passaient.

Raia se présenta au premier medecin qu'elle vie, qui marchait, la mine déconfite vers une tentes qui semblait être une tente d'opération. Il était pas très frais, et avait un air idiot avec ses cheveux bleus, mais elle se dit que les apparences sont trompeuses.


Escusez moi, je peux être d'une quelconque aide?
Revenir en haut Aller en bas
Dr. Guito
Disparu(e)
avatar

Fiche : Let's twist again
Masculin Nombre de messages : 13
Age : 23
Pouvoir spécial : -
Niveau de combat : 15
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 24 Aoû - 13:53

Sur son chemin vers le rude travail, une jeune fille aborda Guito. Elle s'était plantée devant lui, et il s'arrêta pour la regarder. Elle ne semblait pas être blessée, ni trop choquée. C'était une dure cette petite.

-Excusez moi, je peux être d'une quelconque aide?

Le docteur eut un petit rire. Cette fillette avait un grand coeur, mais ne pouvait pas servir à grand chose dans une situation comme celle-ci. Guito s'accroupit en face d'elle et lui posa une main sur l'épaule. Il s'efforçait de sourire malgré l'ambiance.

-Désolé ma petite, mais je ne pense pas que tu sois d'une grande aide ici, à moins que tu n'aies fait des études en médecine. Que fais-tu toute seule ici, hein ?

Même si elle ne pouvait pas aider et que lui devait retourner bosser, Guito se devait de s'occuper d'elle. Il retrouverait ses parents, ou en cas de "problème", il la placerai avec les autres réfugiés et les assistants sociaux pour qu'ils en prennent soin. Mais... Elle semblait très sérieuse avec sa proposition. Avait-elle un moyen quelconque d'aider légèrement leurs soins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 24 Aoû - 14:20

Raia eu donc une belle réponse qui la faisait passer pour un enfant perdu, ce qu'elle n'a pas du tout aimé. A vrai dire, lui rappeler qu'elle n'a que 12 ans l'énerve déjà, mais la prendre pour une pauvre gosse perdue qui ne sais pas se débrouiller est encore pire. Ainsi, en contre partie, elle lui offrit son plus grand air pas contente, et lui donna un magnifique coup de pied dans le tibia, qui fit se pencher le docteur. Elle le prit alors par le col et lui colla son visage a deux centimetre du sien.

Ecoute, je suis venu aider parce que je vois des blesser, alors fait pas le crétin ok?


Elle le lâcha, et regarda autours d'elle. Personne de suspect la regardait, elle prit alors une de ses dagues, et se trancha un peu le bras, qui commençait a saigner. Elle mit alors sa main au dessus, et la plaie se referma presque sur le champ. Elle regarda alors d'une façon genre " regarde ce que j'ai du faire " le docteur.

Voila, content, c'est mon pouvoir, alors où est-ce que je peux être utile? Et si tu demande une deuxième démonstration, je peux t'utiliser pour le test aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Anabelle Libretti
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 17
Pouvoir spécial : Super Force
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 26 Aoû - 13:49

[ olol retrouvailles entre frère et soeur, again ]
=> Rue Fausto

Anabelle arriva, et sans vraiment faire attention à l'état de ses deux patients ( enfin si on peux les appeler comme ça ) elle les balança par terre histoire de s'en débarrasser ( non mais dit-donc, ils sont lourds hein ) et surtout de pouvoir reprendre son activité preférée, faire chier le monde. Ainsi elle se baissa, d'une façon qu'on ne pourrait pas voir ses dessous [ non mais oh! ] et elle poka KeiRyo.

Kéké? T'es mort? Tu t'es battu? =3= Faut pas se battre alors que je suis en train de te protéger.
Tu sais, je me suis perdu en chemin, donc ca a été un peu long pour que je vienne te récuperer, mais maintenant que je suis là meurt pas sinon je vais me faire gronder par mon papa chéri.
HEureusement que m'dame Elena m'a prévenu pour cet endroit en chemin. Toujours garder un portable sur sois!


Avait dit la fille de l'homme le plus dangereux de Domingo. ELle regarda le jeune homme blond qu'elle avait prit avec, et lui prit son bandeau, ainsi on pouvais voir le reste de l'oeil mécanique, pas une belle vue si vous voulez mon avis. Elle les laissa aux docteurs et resta à côté de KeiRyo, en sortant une PSP et en jouant à son jeu favori, que Claud lui a fait spécialement :
Kitty cat fight! ( au passage, ce jeu est un jeu ou tu fait de la boxe avec des chats mignons, 100% non violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carten Agostino
Mort(e)
avatar

Fiche : L'exhib
Masculin Nombre de messages : 735
Pouvoir spécial : Pouvoir de la lumière
Niveau de combat : 53
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 26 Aoû - 13:57

=> Rue Fausto

Carten fût balancé lourdement sur le sol, ce qui lui fit cracher du sang. Au passage, il était dans un état pas mal.
Petite partie description : Carten est normalement habillé avec une chemise blanche, un pantalon noir, une cravate et une veste rouge avec de la fourrure au col. De même, bien que ses cheveux ne soient pas aussi long qu'avant, il avait reussit a se faire une petite queue de cheval pas bien conséquente. Ses gants, enfin ses mitaines renforcées blanches était devenu sa marque de fabrique.

Mais là...
La veste est déchirée à plusieurs endroit, et bien qu'elle arrivait aux chevilles avant, elle était beaucoup moins longue, et cramée en partie.
sa chemise est entre le rouge et le blanc, et on peux noter les deux trous au flanc, la ou il s'est fait touché, sans compter les autres coupures.
Son pantalon est très sale et cramé, ses chaussures s'en sont sortit, mais son gant droit n'existe plus, quand a son gant gauche, il a été modifié sur le coup de sa puissance. D'ailleurs, maintenant qu'on en parle, le gant viens de séparer de ses lames, et les deux épées viennent de tomber sur le sol. Maitenant, dans l'arsenal de Carten, on pouvais voir deux fourreaux à la ceinture, deux lame par terre, et une qu'il tient fermement dans la main gauche.

Niveau blessures, si on fait abstraction des coupures et des bleus, faut parler du trou dans son bide, flanc gauche, de son bras droit totalement cassé, et de son oeil droit qui était un oeil robotique totalement explosé maintenant.

Carten était a moitié conscient, quand il leva la tête, alors qu'on venait de lui piquer son bandeau. il voulais hurler " rend le moi " mais il n'en avait plus trop la force. Il se contenta de se tourner sur le dos et de sourire, malgré la pluie battante.

Il avait fermé les yeux, et quand il les rouvrit, il pu voir que Raia était venu au dessus de lui.


Oh... Tu fout quoi là toi? T'était pas de retour a Dystinia?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeiRyo
Modo & Drago - Oeuf de dragon
avatar

Fiche : La lame du tokaido.
Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 27
Localisation : oups, perdu!
Pouvoir spécial : matérialisé du feu ou de la glace, sa capacité lui permet d'utiliser l'eau à tout ses états.
Niveau de combat : 52
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 26 Aoû - 14:10

=> Rue Fausto

KeiRyo N'avait rien pu faire devant Roo à par parler car quand Maciro était passé à l'action, il était resté immobile. Enfin Il n'avait pu utilisé ses pouvoirs. Et quand sa nounou était venu il ne se sentait pas de faire le malin une nouvelle fois devant le requiem. Maintenant il était au centre de soin improvisé et il se faisait mal traité par son garde du corps. Il ne tenta même pas de se lever mais fixa la jeune fille.

"Ne m'appelle pas Kéké. Et non je suis pas mort. Me battre je suis revenu juste pour cela. Niveau protection tu peux faire mieux et ton partenaire est pas mieux. D'ailleurs je crois bien qu'il soit rester là-bas."

Un petit silence plana KeiRyo se tourna comme pour se reposer.

"Merci quand même."

KeiRyo attendait que le médecin vient le remettre sur pied et lui réparer sa colonne pour pouvoir repartir combattre car pour le moment la seule chose de sur c'est qu'un requiem était tombé.

_________________

"Carten t'es le seul nom sur ma deathlist."

You can kill :
¤ Zell - Emilio
¤ Lucian - En attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Guito
Disparu(e)
avatar

Fiche : Let's twist again
Masculin Nombre de messages : 13
Age : 23
Pouvoir spécial : -
Niveau de combat : 15
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Ven 27 Aoû - 15:57

Le docteur resta bouche bée devant la manipulation de la fille. Bien sûr il avait déjà vu énormément de personnes maîtrisant l'eau pour guérir, il y en avait toute une équipe dans ce campement même. Mais à cet âge là... Guito retrouva son sérieux et se redressa. Il regarda la fille avec un air grave.

-Bien. Dans cette tente là-bas, il y a une équipe de manipulateurs de l'eau. Ils essaient de guérir les blessures les plus bénignes. Si tu as des questions, demande le Dr. Guito, c'est moi.

Il allait lui demander son nom à elle quand un groupe de blessés arriva... Sur le dos d'une ado. Décidément, cette ville tenait bien sa réputation. Guito s'en approcha, et quand il arriva, la sauveuse jouait à la console. Le jeune guérisseuse de l'eau l'avait suivi. Apparemment, elle connaissait bien le jeune blond éborgné. Ils se ressemblaient... Un lien de parenté ?

-Oh... Tu fout quoi là toi ? T'était pas de retour a Dystinia ?

Guito s'approcha de lui et fit un bref état des lieux. Ce jeune homme avait du affronter l'un des terroristes pour être dans ces conditions là. Il avait reçu des brûlures, des dommages internes assez élevés au niveau du ventre, perdu un oeil visiblement mécanique lorsqu'il était là, et s'était cassé le bras droit méchamment. Le plus urgent étant le trou béant au ventre, parler n'était pas la meilleure chose à faire.

-Bonjour, je suis médecin. Évitez de parler, ça pourrait aggraver vos blessures. Cette jeune fille est là pour aider dans les soins, elle vient d'arriver. D'ailleurs, toi, comme tu le connais, emmène le dans la tente opératoire directement, elle est là bas. Ils sauront quoi y faire. Je vais m'occuper du deuxième blessé.

Il s'approcha alors du jeune homme à terre et de la fille à la console, et observa les dégâts. La sauveuse ne semblant pas disposée à communiquer, il fit son diagnostic seul dans un premier temps. Il y avait des blessures de combat là aussi, mais moins graves. Cependant, la position du dos était étrange... Guito manipula le plus doucement possible le corps du blessé pour trouver le problème ; il s'en aperçut rapidement. La colonne vertébrale était sévèrement touchée. Heureusement, il était toujours conscient.

-Bonjour, je suis le docteur Guito. Votre colonne vertébrale est salement amochée, et vous allez devoir vous accrocher pour espérer utiliser vos jambes à leur maximum un jour. Bougez le moins possible pour l'instant, je vais chercher un brancard.

Il revint une minute plus tard accompagné de deux brancardiers qui soulevèrent KeiRyo pour l'emmener en soins. Il passerait premièrement par des soins classiques, puis l'équipe médicale aquatique finira le travail. Avec de la chance et de la volonté, il retrouverait 100% de ses capacités. Mais pour l'instant, il fallait juste croire en la force de la médecine actuelle... Guito enfila des gants et un masque, l'anesthésiste endormi le blessé. C'était une dure opération qui s'annonçait là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
La créatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Pouvoir spécial : Le pouvoir de la création
Niveau de combat : 27
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Ven 27 Aoû - 19:22

Arrow Centre-ville - Place Ravello (elle s'est perdue cette idiote)


"Zut, c'était pas par là apparemment. ^^'"

Elle devait se l'avouer : Aria était bien perdue. Elle avait essayé de retrouver le chemin menant au Commissariat, mais la destruction d'une partie de la ville n'aidait vraiment pas à se repérer. De plus tous les panneaux indiquant les directions des différents etablissements importants étaient carbonisés ou réduits en miettes.

"Je n'ai plus qu'à partir dans une autre direction...hm?"

Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas vu tout de suite les grandes tentes se trouvant non loin d'elle. Au vu des personnes qui y étaient rassemblées, ce devait être un campement de soins. Il y avait donc enfin une prise en charge des blessés. C'était bon à savoir, si elle croisait des personnes blessées sur le chemin, elle pourrait les y emmener.

"Bon, c'est pas tout ça, mais je dois y..."

Aria reprit donc son chemin, mais n'eut pas le temps de finir sa phrase. Elle venait de btersur une dalle démise. Elle s'écrasa de tout son long au sol et sa tête heurta une autre dalle (comme de par hasard).

"AÏE!!! ><"

Elle releva la tête et vit une bonne quantité de sang au sol. Elle avait réussi à s'ouvrir le front. Et vu qu'elle ne supportait pas la vue du sang, elle se sentit mal très vite.

"Ohlàlà... @_@"
"Madame, vous allez bien?"

Un médecin venait de se précipiter vers elle.

"Euh...je me sens pas bien... @_@"
"Tenez bon, je vous emmène au campement."


Elle fut soulevée sans difficulté et le jeune médecin la transporta jusqu'à l'intérieur du campement.

"On a une blessée ici!"

Il déposa Aria sur un des lits mais fut contraint de la laisser seule car il se fit appeller pour une urgence. Il s'excusa auprès de la jeune fille et prit tout de même le temps de lui donner de quoi stopper le saignement le temps que quelqu'un s'occupe d'elle.

"Merci monsieur..."

Elle se sentait idiote. Se blesser aussi bêtement, ça lui ressemblait bien. Elle qui avait pourtant parcouru tout Domingo sans même se blesser. Elle soupira. Elle récupérait déjà ses esprits, mais était encore un peu sonnée. Elle tourna la tête sur le côté, afin d'observer un peu...c'est alors qu'elle le vit.

"...!"

Une jeune homme aux cheveux blonds, avec une sorte de marque sur la joue gauche. Son regard azur était aussi "dur" que l'était l'acier. Il semblait...irradier. Elle sentait la lumière en lui. Une lumière captivante.

"..."
*Mais...qui est-ce?*

Elle fut surprise de sentir son coeur battre la chamade. Etait-ce dû à l'état semi-contient dans lequel elle se trouvait? Ou...à autre chose? Elle était prise d'un énorme doute et se mit à rougir.

*Ne me dites pas...que...*

Si...c'était bien un coup de foudre. Bonne chace ma pauvre fille. ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 28 Aoû - 22:16

Raia obéit donc, aux ordres de son supérieur actuel, et déplaça doucement, sans trop le brusquer, le frère adoré qu'elle a : Carten.
Pendant qu'ils s'acheminaient vers une tente et un lit, Raia monologua ( car son frère ne doit pas parler ) sur son retour.


Je me suis dit que je serais plus utile ici, et en plus, je vois des blesser. Je te pose là et je vais m'occuper d'autres blessé. Je pourrais m'occuper de toi, mais j'ai pas envi de faire une bétise.

Comme convenu, Carten ne parla pas, il lui souria juste chaleureusement, preuve de sa fierté en tant que grand frère. Raia rougit sur le coup, gênée par se sourire un peu trop chaleureux. Ils arrivèrent dans la tente, et Raia aida son frère à s'allonger sur le lit, mais ce dernier était toujours resté silencieux. A vrai dire, il le cachait, mais il avait très mal. A présent, ils étaient dans cette tente, avec deux lits, seuls. Raia rougit encore un peu plus, quand à la présence de son frère. Ses vêtements étaient dans le chemin, elle devait les lui enlever, mais rien que l'idée de l'aider à se déshabiller la gênée.

Elle resta longuement silencieux, avec un comportement " étrange " pour Carten, et lorsqu'elle décida qu'il était mieux pour tout le monde qu'elle le fasse, quelqu'un entra dans la tente, la faisant sursauter et tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Carten Agostino
Mort(e)
avatar

Fiche : L'exhib
Masculin Nombre de messages : 735
Pouvoir spécial : Pouvoir de la lumière
Niveau de combat : 53
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 28 Aoû - 22:36

Carten ne devais pas parler. En même temps, avec un trou dans le bide, c'était pas vraiment évident. Et ainsi, il se fit porter jusque dans la tente, où il put admirer le comportement totalement débile de sa jeune soeur. Elle avait l'air de chercher quelque chose, c'était vraiment étrange. Quelqu'un rentra alors, une jeune fille. A vrai dire, il cru la reconnaitre, mais il se rendit vite à l'évidence qu'elle lui était inconnu. Un visage familier? Peut-être....

En tout cas, la jeune femme s'assit sur le lit. A vrai dire, Carten la dévisageait, la trouvant assez belle. MAIS TOUJOURS ..... ce déjà vu. Elle était sur de l'avoir déjà vu quelque part, mais où? En tout cas, elle était belle. De beau cheveux blond, de beaux yeux emeraude. Seul point au tableau, le sang qui coulait de son front. Il continua de la regarder, lui trouvant de belles formes. Ca changeait de ses connaissances ( Windy et Lupo ).

Un regard fortement appuyé de Raia lui fit changer de cible pour se concentrer sur le plafond... Sourir et rire hein? Les mots de Fenzer avait pour lui beaucoup de sens. Il put alors remarquer, dans sa concentration, le beige salit de la tente, les traces de sang un peu partout, les lits fait dans la précipitation. Le sol, qui d'ailleurs n'était fait que d'herbe et de rocher, lui paraissait plus confortable que son lit de fortune, qui était à la limite du supportable. Mais dans son état de blessé, y a rien a faire.

Plus un mot, mais Carten en avait marre, et se décida à parler, malgré l'air paniqué de sa soeur.

Vous êtes ici pour quoi? Moi euh.... on va dire que je me suis prit un terroriste de plein fouet!

Dit-il en rigolant à moitié, ce qui contrastait avec le blanc de son visage qui montrait qu'il n'était pas vraiment en train de s'éclater la, mais plutôt qu'il s'était fait éclaté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
La créatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Pouvoir spécial : Le pouvoir de la création
Niveau de combat : 27
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 29 Aoû - 18:32

[Désolé de sauter un peu les tours mais vu que la scène se passe dans une autre partie du campement... ^^']


*Non non, non non. Noooooon, non non non non. Ce n'est pas possible. Ca ne peut pas être un coup de foudre. C'est beaucoup trop soudain. Ohlalalala...*

Voilà ce qu'Aria n'arrêtait pas de se répéter. Mais plus elle se le répétait, plus l'évidence était là. Elle était submergée par ce que dégageait ce jeune homme blond. Elle ne pouvait pas l'expliquer. Elle se sentait comme attirée.
C'est alors que leurs regards se croisèrent. La jeune fille sentit le rouge lui monter aux oreilles.

*Raah non! Il me regarde! Au secours! ><*

A son grand soulagement, il finit par détourner le regard. Aria en profita pour se mettre dos à lui.

*Du calme, du calme. C'est sûrement à cause ma blessure, oui sûrement. Je dois être sonnée c'est tout. Je...*

Le visage du jeune inconnu s'imposa dans son esprit, la rendant encore plus rouge (si c'était possible).

*Nooon! Sors de ma têteuuuh! ><'*

Rien à faire, elle n'arrivait pas à se concentrer sur autre chose. C'était peine perdue.

*Non...je ne peux pas être amoureuse. Je...*

Mais dans une partie de son esprit, s'imposa le visage de Franck. Il était celui qu'elle avait tant aimé, à tel point qu'elle en avait été amoureuse. Elle avait peur que cet ancien amour soit effacé par le nouveau. Elle n voulait pas être amoureuse de quelqu'un d'autre.

*Mais...*

Elle finit par tourner la tête vers le jeune homme.

*...Franck a toujours voulu que je sois heureuse.*

Lui revint alors en mémoire tout les bons moments passés avec son sauveur. Ainsi que ces dernières paroles.

Tu dois vivre...Aria. Je ne veux pas...être un obstacle...à ton bonheur...ne te raccroches pas...au passé...et avance...vers l'avenir...

Elle comprenait désormais. Ces mots illustraient ce qu'il se passait à l'instant même. Elle vivait dans son passé. Mais par ces même mots, elle comprit qu'elle ne devait pas refuser cette opportunité d'être heureuse. Elle n'allait pas perdre son lien avec Franck...il était toujours là, près d'elle...dans son coeur.
Elle fut soudainement sortie de ses pensées.


"Vous êtes ici pour quoi?"
"...!"


Son teint redevenu normal reprit un teinte rouge vif. "Il" venait de lui adresser la parole.

"Oh je-je-je n'ai rien de grave, je suis juste tombée comme une idiote en butant sur une dalle, hahahaha... ^^'"
*Je suis ridicule! C'est pas possible d'être aussi empotée! ><'*

"Et...et vous? ^^'"
"Moi euh.... on va dire que je me suis prit un terroriste de plein fouet!"


C'est seulement maintenant qu'Aria réalisa la gravité des blessures du jeune homme. Il était vraiment das un piteux état. Le pauvre. Elle sentit l'inquiétude monter en elle.

"V...vraiment? Oh mon dieu, vous devez vraiment souffrir. J'ai vu dans quel état ils ont mis la ville...mon dieu. Pourquoi personne ne vient vous aider? Vous devriez être en train de vous faire soigner!"

Elle lui prit la main dans sa main libre, sans s'en rendre compte. Elle finit par le remarquer, rougit encore plus et lâcha la main du jeune homme.

"Ah excusez-moi, j-j-je...désolée désolée désolée! ><'"

Et voilà, elle perds ses moyens... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 31 Aoû - 14:21

Raia regardait la jeune femme d'un air suspect, son comportement était vraiment étrange, et à vrai dire, c'était un comportement qu'elle connaissait très bien. Elle la regarda alors d'un air mauvais et pas du tout féminin, avant de reporter son attention sur son frère.

Je suppose donc que t'as gagné face au Requiem? J'en attendais pas moins de toi et je ...

Et des médecins arrivèrent pour examiner Carten. A vrai dire, c'était un peu temps, car Carten était très pâle, mais genre ca se voit qu'il en chie. Les medecins commencèrent l'examin en le déshabillant, et on put vite constater que deux jeunes femmes ici présentes détournaient le regard comme possible. Carten, lui, s'en fout.

D'ailleurs Raia se souvint qu'il fallait qu'elle aille a la tente de soins magiques, mais c'était que pour les soins mineurs, or, elle a déjà fait plus gros que ca. Ressouder un os est une tache certes longue, mais pas impossible. Du moins dans une certaine limite, le bras de Carten ayant, après un scan rapide du bras qui fit hurler de douleur Carten, ils comptèrent une dizaine de fracture. Et c'est ainsi que Raia compris vite qu'elle serait inutile ici, vu la gravité des blessures de Carten.

Elle parti pour la tente de soin magique, et tomba sur 5 blessés mineurs :
L'un s'était coupé le bras sur une vitre brisée, un autre avait une épaule démise, l'un avait la cheville foulée, et les deux dernières avaient un traumatisme crânien dût à une chute brutale de la place de la fontaine, lorsqu'elle s'est soulevée.

Le traumatisme, c'était pas pour elle, mais elle s'occupa, en même temps, des trois autres. A vrai dire, c'était pas dur, elle avait une main sur la plaie, une main sur la cheville, et pour la dernière personne, se fut un coup de pied bien placé.... Halalala, que beau CRAC.

En tout cas, son travail était fait.


[ Post..... nimp XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Carten Agostino
Mort(e)
avatar

Fiche : L'exhib
Masculin Nombre de messages : 735
Pouvoir spécial : Pouvoir de la lumière
Niveau de combat : 53
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 9 Sep - 23:50

Des medecins arrivèrent donc pour soigner, alors que Carten sourit à Raia, pour symboliser sa victoire sur le Requiem, bien qu'elle ne lui donnais pas du tout envi de sourir, et puis surtout il avait envi de gerber face a toute cette douleur. Il se fit déshabiller, et il s'en foutait, ( exhib powa ), pour finalement passer au scanner, en calecon. Les medecins, le plus précautionneusement du monde, prirent son bras, le faisant bien crier, et l'enferma dans un espèce de Scanner portable. Bien que c'était quasiment rien, la douleur était atroce, et il s'évanouis presque. Les docteurs passèrent du bleu du froid, a un blanc linge en comptant les fractures. Ils les comptaient par dizaine... Comme quoi le Buster Shoot de Fenzer, c'est pas du vent. Raia partit vite, mais Carten était toujours la. Les medecins se penchèrent alors sur sa blessure au flanc. Elle saignait abondemment, mais ça allait. Il fallait essayer de sauver son foie et ses reins. Ca n'allais pas être de tout repos, et les medecins le faisait savoir par le teint blanc, et l'air peu rassuré qu'ils avaient. Carten ne dit mot, a vrai dire, il se doutais qu'il aller en chier. Il se contenta de sourire à la jeune fille en face. La jeune blonde n'avais rien, en comparaison, et il allait surement partir dans une tente opératoire, alors autant en finir ici.

Je m'appèle Carten Agostino, et ce serait au plaisir de vous revoir.

Et il se fit transporter en toute urgence dans une tente opératoire.

[ Si DR GUITO l'opère, je le laisse poster, sinon je m'en occupe. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Disraeli

avatar

Fiche : L'idiot
Nombre de messages : 88
Age : 23
Pouvoir spécial : -Flash
-Manipulation du "ki" (voir fiche)
-Sombre Plumage (invocation de plumes noires)
Niveau de combat : 31
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Jeu 23 Sep - 20:48

Joshua courait le long du chemin. Il s'était fait prendre par le conducteur du camion et essayait maintenant d'éviter les balles de celui-ci comme il le pouvait. Quelques unes le frôlèrent, créant de petites coupures sur les bras de ce dernier. Après un long moment, il réussit enfin à être assez loin de l'autre fou. Sa course l'avait menée un peu plus loin dans la ville mais cela restait assez près de l'entrée. Josh' ne savait pas du tout où il se trouvait, il venait à peine de débarqué. La ville où avait vécu sa mère...Domingo. Il y était enfin ! Mais son choc fut grand lorsqu'il découvrit l'état dans lequel elle se trouvait. C'était le chaos total ! Des bâtiments en ruine, des rues détruites, la ville était comme ravagée. Que se passait-il donc ? A côté de lui des passants était en train de fuir. Josh' en questionna rapidement quelque un, histoire de savoir ce qu'il se passait. Tous répondirent la même chose: la ville se faisait attaqué par une bande de fous venus de nulle part. Certaines personne lui conseillèrent de retourner d'où il venait, d'autres lui disaient de se réfugier au camp de soin. La dernière version devait être à cause de ses coupures aux bras mais lui ne sentait déjà plus rien. Il eut donc un air complètement débile comme réponse. Mais ce n'était pas le temps de jouer ! Il fallait qu'il fasse quelque chose pour cette ville, la ville de sa précieuse mère... C'était décidé ! Il irait faire un tour au camp pour avoir des informations et pourquoi y trouver ce qu'il recherche !
Le jeune homme emprunta beaucoup de chemins différents, ce perdant même par moment. Il finit tout de même par trouver le bon, après un long moment mais ça il faut pas le dire ! Il arriva alors au camp de soin. Premier constat: c'était un peu le bordel ! Des médecins et d'autres gens, sûrement des bénévoles, s'agitaient ici et là. Il y avait aussi pas mal de médecin. Des cris de douleurs se faisait également entendre. Joshua marchait tranquillement, s'engouffrant un peu plus dans cet hôpital improvisé. Il regardait chaque mouvement, l'air complètement perdu. Il se stoppa à l'entrée d'une des tentes y jetant un coup d'œil. Il y vit alors une jeune fille blonde, ainsi que euuh beh un autre blond qui était dans un piteux état. Que lui était-il arrivé ? Avait-il combattu l'un des assaillants de la ville ? Si c'était le cas, Joshua devait lui parler ! Mais avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, le blondinet se fit emmener dans une autre tente, une tente opératoire d'après ce qu'il comprit. L'air incrédule, il se tourna vers la jeune femme et lui fit un énorme sourire idiot avec un petit signe de main. Puis, il disparut aussitôt. Josh' s'était déjà déplacé dans l'autre tente, là où se trouvait la personne qui l'intéressait, cependant, il n'entra pas. Préférant rester dehors, à côté de l'entrée. Il comptait attendre "sagement" que ce jeune homme se fasse soigner avant d'aller lui parl...l'emmerder.


(yeaaaaaaaah 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayer
Juge & Sapiento - Maîtres du Jour
avatar

Fiche : Le Duo-d'assassins !!!
Masculin Nombre de messages : 771
Pouvoir spécial : Samaell=>Résistance et Force exceptionnel.

Ivan=>Télékinésie, télépathie et le "Vide".
Niveau de combat : 46
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 6 Nov - 17:59

=> QG Gioli

[Bezebuth]

Un étrange inconnu arriva au campement de soin. Plutôt bel homme, son torse nu ne laissait voir aucune blessure a part deux cicatrices impressionnantes. Qu'est que pouvait bien donc faire cette homme ici, car il n'avait vraiment pas la dégaine d'un médecin. Et pour tant il se présenta comme étant le Docteur M.Nostram qui cherché le jeune KeiRyo, un homme ayant affronté les terroristes, il avait besoin d'un soin très particulier que seul lui pouvait lui prescrire.
Il fut donc emmené, lui et son assistante aux cheveux blancs et aux yeux violets, dans la tente, où avait été transféré le blessé, et on le laissa seul.

Belzebuth se pencha sur le corps inanimé du jeune asiatique en souriant. Cette situation lui rappelait quand il avait "créer" Kramp et quand il avait rencontré le jeune Faust (Tadam~~~) et qu'il leur avait fournis des pouvoirs. allait-il tenté l'expérience avec ce jeune homme ?
Non, il n'était pas la pour ça. Il se pencha un peu plus et donna une claque au jeune homme.

-Hé !!! Réveille toi !!!

_________________
"Ce qui ne nous tues pas nous rends plus forts !"

Je suis aussi Emilio, l'Agostino au service de Kaoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KeiRyo
Modo & Drago - Oeuf de dragon
avatar

Fiche : La lame du tokaido.
Masculin Nombre de messages : 1327
Age : 27
Localisation : oups, perdu!
Pouvoir spécial : matérialisé du feu ou de la glace, sa capacité lui permet d'utiliser l'eau à tout ses états.
Niveau de combat : 52
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 6 Nov - 19:49

KeiRyo était dans une brume étrange, il se souvenait juste qu'il avait été emmené jusqu'à un campement provisoire par Carten. Il devant sans doute dormir, son rêve était alors très flou. Dans ce brouillard une lueur attira le regard le notre asiatique qui se dirigea vers ceci. Si c'était bien un rêve comme il le pensait il devait rien n'avoir à craindre. Quand il arriva vers la source de la lumière il reconnu tout son katana. Et oui Shibien était là au milieu de la brume planté dans le sol et attendait patiemment. Le japonais ce demanda s'il était bien dans un rêve mais étant tout seul cela n'avait guère d'importance. Quand il alla poser sa main sur le tsuka de sa lame un hurlement ce fit entendre du ciel et une silhouette de dessina en l'air. C'était celle d'une créature ailé avec un corps dont l'apparence était loin de celle d'un quelconque oiseau. Il s'agissait en fait d'un loup ailé et par n'importe lequel, c'était Shibien sous forme animal.

"Alors tu te remets."

KeiRyo fut un brin étonné de revoir le canidé si tôt. Plein de question lui trottait dans la tête, depuis quand était-il un être-vivant? Comment et pourquoi avait-il retrouvé sa forme originelle? L'esprit lui raconta l'histoire de Muramasa le forgeron qui afin de créer les meilleures armes de son temps il dut partir en quête de créature dont il prendrait l'essence et qu'il donnerait à ses armes. Il forgea alors une lame nommé «Hunter Blade» avec laquelle il parcours pendant un an le japon à la recherche d'âmes de créatures. Shibien était l'une d'elle. C'est ainsi qu'il se retrouva enfermé dans la lame du katana du même nom. Il était scellé par un sceau de Muramasa. Pour chacune de ses armes Muramasa usa d'un sceau différent qui lui couta la vie au final. Celui de Shibien était un sceau élémentaire. Pour libérer l'âme il fallait lui donner des éléments qu'il le composait c'est à dire du feu et de la glace, mais en plus de la lumière et des ténèbres.

"Merci Carten!"

Ses paroles n'étaient pas dénuées de sens, car son premier duel à Domingo était contre Carten. Une rivalité c'était installé entre les deux jeunes hommes. En résultat l'affrontement pour le tournoi de succession Agostino où KeiRyo utilisa son katana contre l'arme de lumière de son rival. Ainsi l'élément de la lumière fut transmit à Shibien. Et c'est parce qu'il est le rival de Carten que notre japonais c'était donné à fond contre Fenzer afin d'être le seul à tuer son rival. C'est à ce moment là que L'élément des ténèbres libéra Shibien. Ainsi KeiRyo avait toute l'explication sur le pourquoi et le comment de Shibien.

Dans la brume qui entourait notre japonais une masse noir se créa et le loup se mit à hurler vers elle comme-ci c'était une menace. Un tremblement de terre violent sortie l'asiatique des limbes. Au réveille il tomba nez à nez avec un Apollon torse nu. Une douleur provenant de ses joues lui fit comprendre ce qu'il se passait. Il se redressa avec shibien fourré à la main. Il sourit puis se tourna vers l'homme qui lui avait collé une baffe.

"Tranquille pas de soucis! On réveille souvent les gens qui dorment?"

_________________

"Carten t'es le seul nom sur ma deathlist."

You can kill :
¤ Zell - Emilio
¤ Lucian - En attente


Dernière édition par KeiRyo le Dim 14 Nov - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Guito
Disparu(e)
avatar

Fiche : Let's twist again
Masculin Nombre de messages : 13
Age : 23
Pouvoir spécial : -
Niveau de combat : 15
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 7 Nov - 18:08

L'opération de l'asiatique terminée, Guito sortit s'occuper de nouveaux arrivants. Un homme torse nu rentra dans la tente de KeiRyo, mais les infirmières semblaient savoir ce qu'elles faisaient en permettant cela. Se souvenant du blond gravement blessé, le médecin se rendit dans le bloc opératoire où on s'occupait de lui. Il débarquait en pleine manipulation, monta son masque sur sa bouche et ses gants sur ses mains en un éclair. Des gestes si familiers maintenant.

-Qu'est-ce qu'on a ?

Un médecin se recula un peu et regarda Guito pour lui répondre.

-Très nombreuses hémorragies, os cassés, organes lésés. Il a eu de la chance d'arriver ici celui là !

Alors que les infirmiers se donnaient au maximum pour soigner le plus grave, trois manipulateurs de l'eau posaient leurs mains sur le corps du blessé pour ressouder ses os. Dr Guito prit une inspiration et plongea ses mains dans le corps en charpie du blond pour s'occuper du système digestif.
Une ou deux heures de travail intense plus tard, le médecin aux cheveux bleus se retira pour prendre l'air. Alors qu'il s'éloignait du camp, des cris et des souffrances, il aperçut une silhouette déambuler au loin. On aurait dit un homme, plutôt jeune. Il tituba, et s'affala au sol. Guito se leva de la motte de terre où il était installé et courut dans sa direction. C'était un brun bien amoché, il avait du affronter un terroriste.


-Hé, allez courage, je vous emmène dans un camp de soins.

Le blessé grommela et se débattit.

-Tardez... Mes parents...

C'était de la folie : se rendre au sud du pays dans cet état était inconcevable. Le docteur sortit une boîte d'anti-douleur, et en administra un au brun qu'il amena ensuite comme il pu dans une tente. Une infirmière s'approcha avec le registre des blessés.

-Qui est-il ?
-Je ne sais pas, je l'ai trouvé dans la nature...
-Choco Solucci. J'ai tué un de ces enfoirés.


Soit le patient divaguait à cause des calmants, soit il avait été aidé. Vaincre un Requiem et s'en sortir encore en vie relevait du miracle, après ce qu'on avait vu au campement. Il avait prononcé cette phrase avec un léger sourire, les yeux fermés. Il garda cette expression en plongeant dans le sommeil. Pas de pause pour le docteur : une nouvelle séance de bloc opératoire s'annonçait.
Les dommages étant nettement moins sérieux que pour le blond, les guérisseurs de l'eau firent la majorité du travail. Sa convalescence serait légère. Guito observa une infirmière amener Choco dans une tente un peu à l'écart, avec tous les patients récemment opérés. Carten s'y trouvait, KeiRyo allait y être amené, et une dizaine d'autres dormaient toujours là bas. Dire qu'ils se connaissaient peut-être pas, probablement pas, mais qu'ils ont tous vécu un évènement si horrible. Beaucoup ne s'en étaient pas sortis. S'écartant une nouvelle fois du camp, Duito allait enfin pouvoir s'accorder sa pause cigarette.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
La créatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 117
Pouvoir spécial : Le pouvoir de la création
Niveau de combat : 27
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 7 Nov - 19:44

[HRP]Mon dieu, je suis vraiment en retard, j'aurais dû répondre à Carten depuis belle lurette! XD[/HRP]

Aria était complètement dépassée par ses propres sentiments. Elle avait déjà ressenti ce genre de choses...mais pas à un tel degré. Le simple fait de croiser le regard du jeune homme blond lui faisait perdre ses moyens. Et ça n'avait pas échappé à la jeune fille qui se tenait à côté d'eux. Ce devait être la soeur du jeune homme, à en juger par le fait qu'il se ressemblaient sur plusieurs points. Et c'était à coup sûr une soeur un peu trop protectrice, car elle jugea rapidement Aria d'un air mauvais.

*Oulala...j'ai intérêt à faire attention si je ne veux pas qu'elle me saute dessus. ^^'"

Vinrent alors les médecins, qui examinèrent le jeune homme...en le déshabillant.


"...!" °///°

Inutile de dire qu'Aria détourna le regard immédiatement, gênée comme elle ne l'a jamais étée. Elle attendit patiemment que les médecins aient terminé leur examen, écoutant attentivement ce qu'ils se passait. Lorsqu'il fut décidé qu'il devait être déplacé, le jeune homme lui adressa la parole.

Je m'appèle Carten Agostino, et ce serait au plaisir de vous revoir.
"...!"

Le coeur d'Aria sembla rater un battement. Il lui avait donné son nom et voulait la revoir. Elle se sentit flotter, heureuse. Il ne manquait que les choeurs chantant en fond. Mais elle retomba sur terre lorsqu'elle réalisa qu'il ne connaissait pas son nom à elle. Elle prit son courage à deux mains.

"Je...je m'appelle Aria! Ce-ce-ce serait un plaisir de vous revoir pour moi aussi! ><'"

Elle l'avait dit. Difficilement certes, mais elle l'avait fait. Elle regarda Carten se faire emmener dans une tente voisinne et lui adressa le plus beau sourire qu'elle pouvait lui adresser à l'heure actuelle...c'est à dire une sorte de rictus. ^^'
La pression retomba légèrement lorsqu'il eut quitté la tente. Elle soupira. Elle était inquiète pour lui, ses blessures semblaient être grave...mais en même temps, elle était heureuse. Heureuse de ce qu'il lui arrivait. Elle venait de retrouver sa soeur jumelle et était tombée amoureuse, tout celà en à peine quelques minutes d'intervalle.
Aria se sentait bien. Pour la première fois depuis des années, elle pouvait enfin se dire qu'elle était heureuse. Elle fini par se recoucher sur son lit...avant de se rendre compte qu'un type étrange la regardait. Il lui adressa un sourire idiot, avant de partir. Drôle de type...
Désormais, elle allait attendre. Attendre le retour de Carten, afin de lui tenir compagnie.


[HRP]Va falloir que je me réhabitue moi ^^'[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira Innocenti
Disparu(e)
avatar

Fiche : "Qui suis-je ?..."
Nombre de messages : 43
Pouvoir spécial : Sens surhumains.
Peut se transformer en chien (Samoyède).
Niveau de combat : 23
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Lun 8 Nov - 23:49

Arrow Porte principale de la Mairie

Mira était en bien moins bonne forme une fois arrivée sur le campement où on s'occupait des blessés de l'attaque. Elle boitait d'autant plus que ses pattes commençaient à lui peser. A peine arrivée, un homme à la maitrise de l'eau soigna autant qu'il le pouvait sa patte, puis lui laissa sa liberté. L'avantage sous sa forme de canidé, c'est que personne ne savait qu'elle n'était qu'une adolescente et personne ne s'inquiétait autant pour elle qu'on ne s'inquièterait pour un être humain. Sauf exceptions.
Elle se dirigea vers les tentes où se reposaient les convalescents. Quitte à se reposer quelque part, autant aller dans le lieu adapté.
Lorsqu'elle y entra, la première personne qu'elle aperçut fut Choco, celui qui avait combattu Acker, avec sa faible aide.
Tout naturellement, elle s'en approcha et s'allongea non loin de lui, lui lançant un regard inquiet vis à vis de ses blessures (qui avaient également été soignées par des pouvoirs de l'eau), puis commença à ôter tant bien que mal le sang qui collait les poils qui étaient d'un blanc immaculé lorsqu'ils étaient propres.
Elle hésitait à lui parler sous forme animale : elle ne savait pas s'il comprendrait.
Alors Mira se dit qu'elle n'avait qu'à essayer.
Elle poussa un aboiement le plus bas qu'elle put, de sorte à ce que Choco l'entende, mais qu'elle ne dérange pas les autres blessés.
Elle continua sur sa lancée.


(Elle parle en tant que chien) " Tu vas bien ?.... C'était pas simple... "

Elle posa sa tête sur ses deux pattes avant étendues, oreilles dressées en quête d'une réponse, ses yeux jaunes tournés vers lui.
Elle n'avait pas tellement envie de passer sous forme humaine, à vrai dire : elle était adepte du secret et préférait cacher sa véritable apparence. Et puis elle n'avait pas envie de voir à quoi ressemblait sa plaie (qui correspondait au bras gauche) sous forme humaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choco Solucci
Disparu(e)
avatar

Fiche : Here !
Masculin Nombre de messages : 1114
Age : 23
Pouvoir spécial : Manipule la terre et peut se transformer en taupe.
Niveau de combat : 49
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mar 9 Nov - 20:29

Arrow Porte principale de la Mairie

Après son arrivée au camp, Choco fut endormi et guérit sommairement. De toute façon, certains nécessitaient bien plus d'attention que lui. Un bruit le tira de son sommeil, doucement. Il avait beaucoup moins mal mais n'en restait pas moins exténué. Le chien qui les avait aidé contre le Requiem était couché à côté de lui, le fixant. Il se changea comme il put en animal pour comprendre ce qu'elle semblait vouloir dire.

-Tu vas bien ?.... C'était pas simple...

Solucci se redressa sur les coudes et s'observa lui même. Apparemment oui, ça allait bien.

-Ouais c'est sûr... Mais tu t'es bien débrouillé pour un chien ! Oh pardon, une chienne. [gare au contre sens]

La fatigue se dissipait doucement. Le fait de prononcer une phrase le ramenait petit à petit dans le monde réel. Mais rester en forme de taupe était contraignant et la conversation serait courte si il n'arrivait pas à tenir le rythme.

-Rester en forme animale est assez fatigant donc euh... Je sais pas si on pourra discuter bien longtemps.

Il jeta un œil aux personnes dans la tente. Il reconnut quelques visages téméraires de la ville mais surtout son boss, Carten, dans un piteux état. Avec difficulté, la taupe se leva et marcha vers l'Agostino. Ce qu'il restait de son corps était assez explicite. Un des Requiem avait du l'affronter, et il était plus que probable qu'il était parmi les meilleurs de la troupe. Comparé à Acker en tout cas. Solucci revint s'asseoir sur son lit et fixa Mira.

-Comment tu t'appelle au fait ?

Il était difficile de poser cette question lors de leurs activités sur la place de la fontaine ; aussi saisissait-il l'occasion d'être au calme pour s'informer sur le samoyède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira Innocenti
Disparu(e)
avatar

Fiche : "Qui suis-je ?..."
Nombre de messages : 43
Pouvoir spécial : Sens surhumains.
Peut se transformer en chien (Samoyède).
Niveau de combat : 23
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Mer 10 Nov - 21:32

L'homme taupe s'était transformé afin de la comprendre, signe qu'il n'était pas endormi, au moins. Il allait l'air d'aller mieux, du moins d'avoir pu se reposer et d'avoir été sommairement soigné.
Il la félicita brièvement, elle n'avait pas vraiment l'impression de s'être bien débrouillée. Par rapport à lui, c'est sur... Elle était tout de même plus efficace sous forme animale qu'humaine. Elle n'avait pas répondu, se contentant d'un signe de tête comme remerciement. Puis il lui expliqua qu'il ne pouvait pas rester comme il le voulait en forme animale. Mira trouva cela quelque peu étonnant mais si ça ne faisait pas énormément de temps qu'il avait cette capacité, c'était totalement compréhensible. Elle même pouvait vivre aussi aisément sous une forme que sous une autre mais elle était née ainsi...
Choco se déplaça, il semblait avoir aperçu quelqu'un de sa connaissance.
Le temps qu'il revienne, Mira s'était redressée et se tenait assise à coté du lit.


-Comment tu t'appelle au fait ?

Elle reprit sa forme humaine à peine quelques secondes après sa question. Elle était assise par terre en tailleur. Elle répondit immédiatement :

" Mira. Enchantée. "

Elle souriait timidement. Elle n'avait vraiment pas l'habitude de se transformer devant les gens qu'elle ne connaissait pas. Et puis y'avait quand même du peuple dans cette tente, mais bon la plupart dormaient alors c'était pas si important que ça.
Et puis lui aussi se transformait. Alors peu importe.
Elle ajouta :


" Comme ça tu t'fatigueras pas pour me parler ... "

Puis tournant la tête vers le blond qui était endormi plus loin dans la tente, parmi tous ces convalescents :

" Tu le connais, j'imagine ? ... "

Surement un ami, ou un membre d'une famille mafieuse. Il y en avait tellement dans les parages...
Elle se demandait même si sa cousine s'était retrouvée ici avec des blessés. Elle espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choco Solucci
Disparu(e)
avatar

Fiche : Here !
Masculin Nombre de messages : 1114
Age : 23
Pouvoir spécial : Manipule la terre et peut se transformer en taupe.
Niveau de combat : 49
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Ven 12 Nov - 19:24

A la grande et agréable surprise de Choco, le canidé se changea en jeune fille. Mira. L'Agostino reprit lui aussi sa forme humaine, toujours assis sur le lit. Des bruits d'une ampleur assez importantes venaient de Domingo... Comme si la foudre tombait perpétuellement. Comme pour ceux qui affrontaient le PGM de la place de la fontaine, Solucci adressa une pensée encourageante. Il savait ce que c'était après avoir affronté le pharaon. Puis il pivota sur son matelas et posa la tête sur un oreiller. Il ne put s'empêcher de laisser échapper un gros soupir en fermant les yeux ; Mira ne lui en laissa pas le temps.

-Tu le connais, j'imagine ? ...

Il n'eut pas besoin de regarder de qui il s'agissait. A présent plus qu'un boss, c'était un ami qui était allongé là bas. Choco joignit les mains derrière sa tête et fixa le plafond.

-C'est le futur chef des Agostino... Mon "parrain" actuel en gros. Je ne sais pas ce qu'il a foutu pour se retrouver comme ça mais les Requiem n'y sont pas pour rien.

En prononçant cette phrase, il se rendit compte qu'il ne savait presque rien sur les adversaires. Leur nombre, leur identité, leurs intentions. Acker l'avait quelque peu aiguillé mais il restait globalement dans le flou. Tout à coup, il eut une idée. Risquée et folle mais utile. Une infirmière passait amener un nouveau patient alors qu'un autre sortait. Choco demanda si il y avait de quoi écrire. On lui apporta une feuille et un stylo, puis il commença à écrire tout en expliquant à Mira ce qu'il faisait.

-Je comptais attendre Carten avant de repartir mais il risque de mettre du temps avant de se réveiller, et j'ai un truc à faire. Je vais voir les Gioli, ils sont en constante surveillance de la ville. Depuis la Trève, ils ont bien du en apprendre un peu plus. J'avoue que j'ai un peu peur de croiser de nouveau un fou de Requiem, mais c'est dans l'intérêt de ma famille. On a perdu des proches dans l'attaque. Si tu veux venir, ne te gène pas... Mais il y a peut-être encore des pointures du monde mafieux là bas, si ça t'impressionne.

Il ne savait bien sûr rien sur les origines de Mira, ni l'identité de son oncle. Une fois sa lettre terminée, il plia la feuille et inscrivit "Pour Carten Agostino", puis la déposa sur la personne dite. Le message disait ceci :
"Carten, c'est Choco.
Je vais bien, et le nouveau Ganbino était en bonne santé la dernière fois que je l'ai vu. Nous avons vaincu Acker, l'assassin de Misa. Les tueurs Sapiento nous ont prêté main forte. Je voulais t'attendre avant de repartir mais étant en état de me déplacer, j'ai préféré partir chez les Gioli pour m'informer un peu plus de la situation. Je n'y suis pas retourné depuis la Trève, je ne sais donc pas à quoi m'attendre. Au cas ou tu ne l'aurait pas, je te laisse aussi mon numéro : 06.59.00.73.67. Récupère bien, quand tout sera terminé je vous invite à Tardez pour oublier cette histoire. A bientôt Boss,
C. Solucci."

L'auteur se tourna vers la métamorphe avec un air interrogatif. Il était légèrement pressé et voulait savoir si elle venait ou pas.
£

[notez que c'est mon vrai téléphone.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira Innocenti
Disparu(e)
avatar

Fiche : "Qui suis-je ?..."
Nombre de messages : 43
Pouvoir spécial : Sens surhumains.
Peut se transformer en chien (Samoyède).
Niveau de combat : 23
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Sam 13 Nov - 0:28

Mira ne bougea pas, elle se contenta d'écouter et de suivre attentivement ce que faisait le jeune homme. Ah... Les Agostino, on entendait souvent parler d'eux depuis peu, d'autant qu'elle en savait. Mais elle n'allait pas dire qu'elle en savait beaucoup, évidemment. Au plus grand malheur des habitants de Domingo, les Requiem semblaient faire un nombre effarant de blessés et de victimes...
Il écrivait une lettre à l'intention de son boss, tout en expliquant à l'adolescente ce qu'il faisait et allait faire.
Le QG Gioli. Mira avait souri lorsque Choco avait fait allusion à des pointures du monde mafieux. Elle était au courant que son oncle était là bas à propos de la trêve entre les mafieux.
Elle se leva à l'instant même où Choco se tournait vers elle afin de quérir sa décision. Elle ne tarda pas pour répondre :


" Évidemment que je viens... "

Elle ne fit pas allusion à l'éventuelle peur qu'elle aurait pu avoir des mafieux, elle ne courait aucun risque. Et puis, son oncle préfèrerait surement la voir là bas avec quelqu'un digne de confiance plutôt que de ne pas la voir et qu'elle soit seule dans la ville. Enfin, surement.
Elle s'étira rapidement, son bras lui faisait encore mal mais c'était ni insoutenable, ni grave, donc peu importait.
Son regard jaune se promena une dernière fois sur les lits alignés, espérant que tous s'en sortiraient peut être pas en un seul morceau, mais bien vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anabelle Libretti
Disparu(e)
avatar

Nombre de messages : 17
Pouvoir spécial : Super Force
Niveau de combat : 35
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   Dim 14 Nov - 13:34

Un bruit de chaises métalliques qui explosa se fit alors entendre, et au loin, on pouvais voir une jeune fille avec des cheveux bruns, avec dans chaque main un morceau de la dite chaise. Apparement, elle faisait on-ne-sait-quoi avec, mais la réaction qu'elle eu fût violente. En effet, elle vit sa chère cousine, et fonça sur elle pour lui faire le plus gros et le plus effrayant calin! En effet, sur la route, ce chemin qu'elle empruntait pour les rejoindres, elle avait tout ignoré : Tables, chaises, personnes, tout volait lors de la collision. Et la chose brune et brute arriva, comme si elle allait faire une prise de catch, sur Mira, et la prit dans ses bras avait de la faire tourner comme un tourniquet, sous les regards compatissant des gens autour. Elle la lâcha enfin.

OOOOOOOH! MIRAAAAAA! Comment qu'ca va? Moi c'est impec! J'ai retrouvé kéké, ma mission peut avoir lieu hahahaha.

Mais son air enjoué et surtout son beau visage d'ange qui lui est caractéristique fût vite balayé. En effet, elle vit la plaie sur le bras de sa cousine métamorphe, et la réaction qui s'en souvit montra alors à quelle point elle partage des chromosomes avec son père.

Qui...


Chuchota-t-elle, tremblante, et le visage caché par ses mèches. On pouvais sentir l'atmosphère autours d'elle se glacer, et surtout, elle fit quelque part en arrière, lâchant sa cousine.

Qui a osé te faire ça mira.....

De même, on aurait pu dire que quiconque l'approcherai serait réduit en poussière, et ce n'était pas qu'une image. Si une libretti, c'est déjà dangereux, une colère de libretti, c'est la mort. Son regard semblait alors aussi froid et impitoyable que celui de son père, et on aurait du mal a croire que cette gamine n'a que 15 ans. Elle tapa du pied par terre, créant un cratère, et surtout, un petit tremblement de terre, alors qu'elle criait, de toute ses forces, faisant exploser les objets envers autours d'elle.


QUI EST LE CONNARD QUI A OSE FAIRE CA?!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement de soins [installé pour la durée de l'attaque Requiem]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soins quotidiens et infection
» Question sur les PNjs
» Château de clan
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» SOS POUR UNE ASSO RECUEILLANT CHIENS AGES OU HANDICAPES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domingo :: Domingo, ville mafieuse :: Entrée de la ville-
Sauter vers: